Eric Mettout, ou la posture de l’honnête homme

Hier, ça s’est frité sévèrement sur twitter. Les anticléricaux de service (j’ai noté Jacques Rosselin de feu-Vendredi, et Eric Mettout de lexpress.fr) s’y sont donnés à cœur joie, proches de l’hystérie, accusant Pie XII de "lâcheté" et jetant au pilori les méchants catholiques qui osaient le défendre, à nouveau surnommés "légions". Ils ont failli me les briser menu. Finalement, la discussion n’a servi à rien. On pouvait s’y attendre.

Les légions du pape. Il les fantasme, l’ami Mettout, il les imagine et les craint. Pour lui, c’est une déferlante. Un cauchemar. C’est la calotte. Notre ami rédacteur en chef de l’Express.fr a conservé une lecture très ancienne du rapport entre les religions et les Etats : à l’instar de son copain Rosselin, dont l’anticléricalisme est chevillé au corps, il sent un peu la fin XIXe, à ce niveau. Disons, pour être gentil, que ce pourrait être aussi le début du XXe siècle. Je suis beau joueur. Il voit l’Opus Dei partout. Les bons catholiques, pour lui, sont ceux qui ne le sont pas.

J’ai donc réagi, forcément, quand je l’ai vu commencer à jouer sa vierge effarouchée, hier matin. On le sentait furax. Remonté. Prêt à se battre contre les coquins qui osent ne pas partager l’avis général, c’est-à-dire le sien. Pire, qui contestent ce qu’il a vu dans le génial film Amen! Flûte, alors!

D’entrée, on sent sa motivation dans ce twitt : "Une parole plus ferme aurait-elle pu avoir un effet sur le génocide des Juifs? Question anti-historique". Vrai: question bêtement morale…". Voilà, on y est d’entrée de jeu. Ce monsieur, qui se moque de la morale lorsqu’elle est prônée par une religion, entend imposer la sienne, de morale. Et il affirme dès le départ qu’il se moque de savoir si une parole aurait pu avoir un résultat concret : ce qui compte, c’est de parler. Mon billet d’hier se trouve confirmé.

C’est exactement le même raisonnement, au fond, que celui qui animait le débat pipé autour de la question de la participation de la France aux Jeux olympiques : on se foutait de savoir si oui ou non, un tel défi à la Chine aurait une conséquence positive sur le Tibet. Non, ce qui comptait, c’était de se faire du bien. Pour pouvoir se coucher tranquille, le soir, dans son duplexe. Le coeur léger. Avec le sentiment du devoir accompli. Vrai : question bêtement morale… Qui revient à refuser de voir plus loin que le bout de son nez, par peur du vertige.

Mettout sort ensuite les crocs, affirmant haut et fort que Pie XII a été un "lâche". Jugement ô combien prudent et équilibré. Mais on apprend quelques lignes plus loin que tout ceci a une raison très concrète : "Ton futur saint, garçon, il s’est soigneusement écrasé quand une partie de ma famille mourait ss ses yeux. Alors ton avis…"

Voilà, fermez le banc. L’émotion remplace le raisonnement, et l’interdit, même. Remarquez, parfois, il vaut mieux. Parce que si s’y essaie, ça donne ça : "on ne lui demandait pas de s’opposer par la force, juste de pas fermer les yeux". Il ne comprend pas que peut-être, on peut ne pas fermer les yeux, sans pour autant se la jouer Frédéric Lefebvre avec des déclarations fracassantes du style éléphant dans un magasin de porcelaine? Travail de l’ombre, il connaît pas, le Mettout. Il lui faut du lourd. Peut-être aurait-il voulu que les grades suisses arborent un badge "fuck nazism", un peu comme les athèltes français à Pékin? C’est la posture de l’honnête homme : il faut que ce soit beau, peu importe que ça ne serve à rien.

Essayez de contester cette vision, hasardez vous à dire que peut-être, Pie XII n’est pas le responsable de la mort de la famille d’Eric Mettout, qu’il n’était pas un superhéros, et que peut-être, aussi, il vaut mieux parfois agir que parler : vous serez résumé à un fanatique. Eh oui, un fanatique!  Un type qui a la bave aux lèvres, une bible sous le bras et une bombe sous l’autre. Eric Mettout n’a pas peur des mots. Pour un grand journaliste comme lui, ne pas faire rentrer les gens dans des cases, c’est un principe de base, que dis-je, c’est une obligaiton professionnelle! Et pour une personnalité comme lui, contester ses délires revient à l’insulter.

Vous essayez, envers et contre tout, de poursuivre la discussion, d’embrayer sur l’Histoire. Vous citez les historiens juifs -mais ils ne sont pas les seuls – qui ont démontré que Pie XII avait contribué à sauver des centaines de milliers de juifs. Mettout répond par un LOL. Vous embrayez sur le grand rabbin de Rome, converti au catholicisme en 1945, et là, c’est imparable : il vous répond que le grand rabbin s’est trompé. Qu’en 1945, il n’est pas mieux placé que Mettout, en 2009, pour savoir si le pape a agi concrètement en faveur des juifs. C’est vrai qu’en tant que Grand rabbin de Rome, il n’était sûrement pas informé sur le sort réservé aux juifs dans sa ville et en Italie. Il n’avait certainement aucune information sur ce que le Vatican avait pu entreprendre ou pas pour eux. En fait, ce rabbin devait être un agent double. Un salaud de papiste!

Même les twitterers de passage qui viennent s’en mêler, tels Moktarama (également commentateur émérite de ce blog), s’en prennent pour leur grade : s’ils sont contre Mettout, ils sont croyants. Pardon. Ils sont de sales croyants. Le tort de Moktarama (qui n’est pas croyant, mais bon), pour Mettout, c’est d’être un type de bonne foi. Un type qui réfléchit avant de parler ou de prendre la plume, qui ne rentre pas tout dans des cases. Qui aime dialoguer pour apprendre et s’enrichir. Qui n’épouse pas les idées du temps comme une feuille morte est emportée par le vent. Bref. Tout ce que n’est visiblement pas Eric Mettout, d’après tout du moins le visage qu’il nous montre sur son blog et sur twitter.

Je le disais hier : il y a deux sortes de personnes qui sont hostiles à la béatification de Pie XII. Ceux qui de bonne foi, contestent le rôle effectif qu’il a joué, et estiment qu’il aurait dû parler. Avec ceux-là, on peut discuter. Et ceux qui de toutes manières, seront toujours contre, parce que c’est un pape. Avec ceux-là, on ne peut pas discuter, j’en ai donc fait l’amère expérience.

Mais au-delà de ce débat, je m’étonne – sans que cela me surprenne, au fond – qu’une telle personnalité, avec ce qu’il y a en elle de sectarisme et d’idéologie, puisse être rédacteur en chef de la version internet d’un grand magazine comme l’Express. Cela en dit long sur les choix rédactionnels qui peuvent y être faits.


About these ads

45 Commentaires

Classé dans Chafouinage

45 réponses à “Eric Mettout, ou la posture de l’honnête homme

  1. koz

    Cette dernière question, on est nombreux à se l’être posée à un moment donné. Non pas à cause de ses opinions : je ne conteste pas les qualités du rédac chef de l’Huma par exemple, dont je soupçonne qu’il ne soit pas très pratiquant. Mais en raison de ses prises à partie sommaires et agressives, à tout le moins que le débat effleure la religion catholique. Il y a effectivement de quoi être surpris que la rédaction en chef du site web d’un de nos plus grands hebdos soit occupée par quelqu’un qui manque à ce point de pondération. Est-ce un signe du peu d’estime dans lesquels les medias tiennent encore le Net ? L’a-t-on mis à pour qu’il ne sévisse pas dans la version papier ? Bon, je me fais sarcastique parce que ça défoule mais, en plus pondéré, Christophe Barbier ne semble guère plus favorable.

    Faut-il dès lors discuter avec Eric Mettout ? Je ne le pense plus. C’est rare que j’en arrive là, mais j’ai préféré le bloquer, sur Twitter. De toutes façons, il vit dans un monde fait de jugements sommaires et d’idéologie personnelle. J’ai pris acte du fait que nous vivons dans des mondes parallèles. C’est triste pour L’Express, mais après tout ce sont des choses qui arrivent. Evidemment, parce qu’il donne dans la mesure, le monsieur, lorsque je l’ai bloqué, il a évoqué… l’Inquisition. A l’époque, disait-il, on brûlait des livres, aujourd’hui les catholiques bloquent @mettout sur Twitter. C’était le LOL du jour.

    Ah, et j’oubliais, Mettout est évidemment persuadé que je fais partie de l’Opus Dei. Bah ouais. Pour faire bonne mesure.

  2. "De toutes façons, il vit dans un monde fait de jugements sommaires et d’idéologie personnelle"

    C’est cela qui est le plus grave, quand on est journaliste. A moins qu’il réussisse à se borner à être comme ça sur son blog et sur twitter, mais ça m’étonnerait.

    Quant à le bloquer, non, je préfère surveiller ce qu’il dit. Et continuer à essayer de discuter. Même si lui ne le fait pas : il préfère basher les cathos sur twitter, plutôt que de venir dialoguer avec eux sur leurs blogs.

    Rosselin m’a aussi fait le coup de l’Inquisition hier, j’ai beaucoup ri. Ils sont désopilants ces deux là.

    P.S : il ne sait même pas ce qu’est l’Opus Dei. Ah si, pardon! Il a sûrement regardé Zone Interdite.

  3. Cela en dit long sur la ligne éditoriale de l’express, écrivez-vous. "Qui paye commande" dit un adage populaire. Question : qui est le bailleur de fonds de l’express ?
    De mon point de vue, si les réactions sont si "haineuses" de la part de quelques commentateurs, et ils sont quand même un certain nombre, c’est que sans doute ils ont peur à leur matricule : que renferment en effet les archives du vatican ?
    Alors, on se serre les coudes, on se renvoie les ascenceurs médiatiques, on joue au max de son influence, on agite le torchon rouge du pape conservateur, rétrogade que serait Benoit XVI, complice voire propagateur de la peste brune, celle du racisme, de la xénophobie et de l’extrèmisme, comme en son temps Pie XII.
    Réthorique bien connue de la désinformation et qu’il convient à mon sens de combattre non par des dialogues improductifs comme celui dont vous parlez mais avant tout par la diffusion de faits et d’informations auprès des personnes de bonne volonté.
    L’enjeu étant avant tout culturel, chacune et chacun d’entre nous est une cible.
    Alors, en charité mais aussi en vérité, décochons les flèches, qu’il faut, sans état d’âme : les catholiques ne sont pas destinés à n’être que des victimes !

  4. @Cité et culture

    Les faits on en parle. Du moins ici, chez vous, sur d’autres blog, chez Koztoujours… De temps en temps, il faut aussi un peu dézinguer ceux qui polluent le débat et désinforment. C’est donc en soi improductif, mais cela peut en éclairer certains. Je pense que sur twitter, hier, un certain nombre de personnes ont trouvé Mettout absolument ridicule.

  5. w w

    Ah Mettout qui refait parler de lui, ça ne m’étonne pas. Qu’il ait des opinions tranchées sur certains sujets, pourquoi pas. Mais le pire est la façon dont il traite ses contradicteurs d’illuminés tout en se présentant comme quelqu’un d’ouvert et de respectueux. Parce qu’attention, il ne livre pas des opinions (c’est pour les vulgaires bloggueurs), en qualité de journaliste français il est détenteur de la Vérité et présente des faits qui ne se discutent pas.

    J’avais découvert la bête lors de l’affaire du climategate et c’était la même posture victimaire et méprisante.
    http://blogs.lexpress.fr/nouvelleformule/2009/11/les-legions-du-climatosceptici.php
    (voir la guéguerre de commentaires)

    Je me demande aussi comment un tel type arrive à la tête du lexpress.fr.

  6. @ le chafouin
    On s’est mal compris ou plutôt je me suis mal exprimé.
    Je suis bien sûr OK bien sûr pour dézinguer les désinformateurs et les patentés de l’information officielle et pour cela croiser le fer.
    Je voulais tout simplement alerter sur le rapport efficacité/action menée en reconnaisant que ce n’est pas facile à apprécier !

  7. Excellent article. Qui donne un aperçu très exact (et très peu flatteur) de la valeur de Mettout. Je ne suis pas surpris du tout.

  8. Jean

    Ce qui serait amusant, ce serait de faire l’expérience d’entrer dans son délire. Lui dire en face avec un visage sérieux : "oui, bon je défends le Pape et l’Eglise, mais c’est juste parce que je suis en secret un moine tueur de l’Opus Dei qui veut conquérir le monde." Juste pour voir sa réaction.

    On peut également imaginer de débattre avec ce type de personnes de cette manière :

    Etape 1 : établir un raisonnement argumenté, pondéré et solide en faveur de l’Eglise et du Pape.
    Etape 2 : s’entendre répondre : "vous dites ça parce que vous êtes un sale catholique (et un moine tueur de l’Opus Dei) !"
    Etape 3 : je vous passe mon ami Apu Nahasapimapetilon, fervent hindou, qui va vous relire exactement le même raisonnement que je viens de faire. Maintenant répondez à *ses* arguments

  9. Dang

    Garder un type aussi inculte et obtus que Mettout à la tête de lexpress.fr révèle le mépris que ses patrons nourrissent envers les lecteurs.

  10. Pingback: Penser par onomatopées, est-ce encore penser ? « La Plume d'Aliocha

  11. Alors, comment dire, nous sommes donc dans un espace de… discussion, ici, contrairement au site dont je m’occupe, au blog que je signe et à Twitter que mon omniprésence terrorise. Allez, j’ose: un think tank, où l’intelligence est reine, où l’on vénère la science, la science objective dans tous ses états, historique et même climatologique, dis-donc – cette science qui a notamment "démontré", rien moins! définitivement "démontré", puisque ça y est, il y est presque, que Pie XII méritait de s’asseoir à côté du Christ pour son concours à la paix dans le monde. Un endroit où jamais on n’userait de procédés aussi vils et mesquins que l’insulte ad hominem, les jugements définitifs, les raccourcis honteux, un endroit où l’on ne classe pas le monde en deux blocs, celui des hostiles raisonnables et celui des hostiles pas raisonnables, où n’interviennent que des esprits élevés et impartiaux, mesurés dans leurs propos et équilibrés dans leurs idées, où le courage des attaques personnelles ne le dispute pas à la bravitude des excommunications éternelles – c’est un pléonasme, ça, non? Je me suis risqué à estimer, et écrire, que béatifier Pie XII, étant donné ce qu’on sait pour l’instant de son action pendant la guerre, et surtout ce qu’on ne sait pas encore puisque le Vatican garde soigneusement ses secrets secrets, était pour le moins prématuré, et que la mobilisation des (toutes petites, c’est vrai) légions du pape n’y changeait rien. Que croyez-vous qu’il advint? Une (toute petite, c’est vrai) vague de débat serein s’est levée contre moi, avançant rabbin romain sur rabbin romain pour me convaincre dans la sérénité qu’il fallait sereinement considérer que Pie XII est un saint. Vous vous êtes relus, les gars? Allez, Salut, Shalom, Salam et bonnes fêtes à vous.

  12. Gwynfrid

    @ Mettout commencez par vous relire vous-même. Si quelqu’un utilise "l’insulte ad hominem, les jugements définitifs, les raccourcis honteux" sur Twitter, c’est vous. Zéro argument, tout est dans l’humeur, exprimée sans guère de retenue. Venant d’un petit blogueur anonyme dans la vingtaine, on pourrait le comprendre, mais de quelqu’un dans votre position, c’est un peu surprenant. Enfin, vous faites bien comme vous voulez.

    Bon, c’est vrai, Twitter, par construction, est fait pour les raccourcis. Comme Aliocha, j’espère que ce n’est pas ça l’avenir du journalisme, mais vu le temps que le Chafouin et vous-même avez passé à vous canarder en rafales de 140 caractères, on peut avoir quelques doutes.

    @ Chafouin: dites-moi, une fois la poussière retombée… Est-ce que vous pensez que cette engueulade vous a servi à quelque chose, mis à part l’aspect défoulement ?

  13. @Chafouin :

    Déjà, merci pour les compliments, je ne vais pas prétendre que ça ne fait pas plaisir.

    Ensuite, je m’efforce effectivement de réfléchir avant de m’exprimer, et à défaut de prendre en compte les arguments (pas les invectives, hein, suivez mon regard) en défaveur de mes opinions… ce qui ne veut pas dire que je n’ai pas d’avis, juste que je ne considère pas que l’aboutissement d’une réflexion soit systématiquement définitif. Contrairement à Rosselin, par exemple, qui méprise ouvertement ceux qui n’ont pas d’avis tranché et définitif sur toutes les questions du monde (sentence sur twitter) .

    J’étais ainsi plutôt défavorable à l’action de Pie XII avant que Koz ne produise une tripotée de billets tendant indubitablement à montrer que cet homme a agi bien mieux (à défaut d’avoir agi en martyr et d’entraîner l’Eglise catholique dans ledit martyr, ce qu’auraient voulu Rosselin et Mettout il me semble) que ce que la légende générale à son sujet exprimait.

    Malheureusement, je suis une espèce rare, il semble (pardon, je m’envoie des fleurs) . Cette attitude aboutit le plus souvent à être catalogué faussement et définitivement en fonction de ce qu’on a dit sur tel ou tel sujet et du locuteur : au choix sur le net depuis 2 ans, comme un gauchiste, comme un vénérateur de la science comme fin, comme un anti-journaliste, comme un réactionnaire, comme un capitaliste absolu ou l’inverse, là comme faisant partie de la "cathosphère" , et j’en passe et des meilleures. Tout ça parce que je n’ai pas de prisme idéologique/de vision définie du monde qui m’entoure, et que j’envisage en permanence la possibilité de me tromper… ça corrobore infiniment mon admiration pour un Aldous Huxley et l’idée que le monde n’est finalement que l’illusion que chacun s’en fait. Ni Réalité, ni Vérité (foutu Hegel qui pourrit la philosophie et les sciences humaines depuis 150 piges) , et je n’ai pas fini de le dire ;-)

    @Dang :

    Ou peut-être que ça reflète simplement l’idée que se font les patrons de presse d’un bon journaliste…

    @Mettout :

    "Twitter que mon omniprésence terrorise."
    Agace, tout au plus, et parfois exaspère. Mais je sens que l’idée de "terroriser" les gens vous excite (ne faites pas semblant que c’est du second degré alors que vous en êtes visiblement convaincu) . Vous faites partie de la catégorie de gens qui, plus ils se font contredire, plus ils sont persuadés d’avoir raison. On comprend mieux que la condescendance méprisante soit si répandue dans la conception française du journalisme…

    "cette science qui a notamment “démontré”, rien moins! définitivement “démontré”, puisque ça y est, il y est presque, que Pie XII méritait de s’asseoir à côté du Christ pour son concours à la paix dans le monde."

    Premièrement, la seule chose qui a été démontrée depuis 4 jours, c’est que Pie XII "a agi différemment et de manière plus positive que ce qu’on entend en général à ce sujet" . Personne n’a démontré qu’il "fallait le sanctifier", et surtout pas ceux que vous avez agressé sur Twitter. Ce sont deux assertions bien différentes, sauf pour un faible d’esprit.

    La démonstration qui fut faite n’est d’ailleurs pas définitive, et si dans 20 ans on trouve des preuves historiques amenant à penser que Pie XII a participé à envoyer des juifs dans les camps, je ne doute pas que Koz et le chafouin réviseront leur jugement. En attendant, vous avez tort, et ce n’est pas en mentionnant votre famille qui a fini dans les camps que votre avis sera plus juste. On peut être fils de déporté/résistant et insondablement stupide.

    Ensuite, prière de ne pas confondre la méthode scientifique avec les sciences humaines (en l’occurrence l’histoire). Je sais, dans les deux on trouve le mot science, mais elles sont pourtant fort différentes. La gravité ne change pas (ou marginalement) sur terre, l’histoire si, en fonction des connaissances qu’on en a et du contexte culturel du moment (c’est pour ça qu’on tend maintenant à analyser les choses en fonction du contexte du moment que l’on étudie et non du contexte actuel) .

    "Je me suis risqué à estimer, et écrire, que béatifier Pie XII, étant donné ce qu’on sait pour l’instant de son action pendant la guerre, et surtout ce qu’on ne sait pas encore puisque le Vatican garde soigneusement ses secrets secrets, était pour le moins prématuré"

    Merci de faire rigoler les historiens de tous âges, qui seront ravis d’apprendre qu’il faut étudier des périodes ou évènements en fonction de "ce qu’on ne sait pas" . Pour "ce qu’on sait" , justement, il semble bien que l’opinion généralement admise sur Pie XII est largement fausse. Ensuite, les secrets du Vatican n’en sont pas vraiment pour une période aussi largement étudiée par les historiens (y compris des historiens farouchement anticléricaux) dans le monde entier. Les secrets le restent tant que pas trop de monde ne se penche dessus. Mais de la part d’un journaliste, votre assertion prend une saveur particulière (et très agréable pour moi) …

    "la mobilisation des (toutes petites, c’est vrai) légions du pape n’y changeait rien"

    Décidément, c’est très commode pour vous de faire semblant d’ignorer que des non-catholiques, et même des non-croyants (voire des gens opposés à certaines conceptions philosophiques profondes développées par les religions et les clergés) puissent considérer que vous vous trompiez dans les grandes largeurs, et que votre "argumentation" en particulier repose sur du vent et de l’émotion pure. Encore une fois, ce qui ne rentre pas dans les cases étriquées que vous prêtez à vos contemporains semble vous perturber au plus haut point, jusqu’à ignorer ceux qui débordent de ces petites cases mentales (bien pratiques, certes, pour aborder le monde avec un point de vue définitif sur tous les sujets) .

    "Une (toute petite, c’est vrai) vague de débat serein s’est levée contre moi, avançant rabbin romain sur rabbin romain pour me convaincre dans la sérénité qu’il fallait sereinement considérer que Pie XII est un saint."

    Pas serein, le débat, l’humour ne se pratiquant pas dans toutes les circonstances avec le même à-propos. Réduire l’avis et le parcours personnel de la plus haute autorité du monde juif romain de l’époque concernée (ce qui est très loin d’être le seul point rappelé par Koz dans ses nombreux billets, et ne serait effectivement, isolément, pas définitivement pertinent) à "rabbin sur rabbin" , c’est (encore et toujours) juste triste pour l’exercice de votre métier.

    Et personne n’a exprimé la sainteté de Pie XII, juste que la situation était plus grise que noire ou blanche, et que dans ce gris il semble que Pie XII ait agi de manière plus positive que ce qu’on en dit normalement (ter repetita) .

    "Allez, Salut, Shalom, Salam et bonnes fêtes à vous."

    Ahh, le petit ton condescendant et faussement humoristique "on reste amis" , on ne s’en lasse pas. C’est peut-être ce qui me hérisse le plus chez vous. Tout le monde a le droit d’être con, mais être con et se prendre pour une flèche et un meneur (et user du ton correspondant, entre condescendance, insulte et faux second degré, genre le "mon garçon" ) , c’est bien quelque chose qui provoque mon mépris le plus absolu. Je vous souhaite suffisamment de malheur pour que vous descendiez de votre perchoir de certitudes, et certainement pas de "bonnes fêtes" (fêtes que vous devez au christianisme, ça ne vous fait pas trop mal quand vous entendez les cloches sonner le soir de Noël ? ) .

    @Chafouin :

    Pardon, je me suis encore répandu, mais certaines choses doivent être dites avant que les évènements ne passent. Et comme je ne suis pas astreint au devoir chrétien de charité envers mes prochains…

  14. @ Mettout : comment pouvez-vous dire que "surtout ce qu’on ne sait pas encore puisque le Vatican garde soigneusement ses secrets secrets" alors même qu’une bonne partie de ces archives ont déjà été ouvertes (et ont notamment permis d’établir un certain nombre de sauvetages de juifs directement ou non commandités par Pie XII), et que le reste sera ouvert une fois les archives correctement classées? Pourquoi juger subjectivement sur base de procès d’intention?

    Pour avoir suivi de loin les échanges sur Twitter comme ailleurs, je peux constater que les "défenseurs" de Pie XII ne prétendent absolument pas justifier qu’il est saint ou doit absolument l’être officiellement. Il s’agit "juste" d’une tentative d’équilibrage d’une information en général tronquée, en apportant divers témoignages en sa faveur et a priori peu suspects de collusion avec l’église catholique.
    D’autant que si je ne m’abuse, aucun "fait" n’est reproché à Pie XII. On lui reproche plus une apparente absence de réaction, alors que personne ne songe à porter la même accusation sur les leaders des pays alliés qui non seulement n’ont rien dit ou presque, mais surtout n’ont rien fait alors qu’ils en avaient, eux, à la fois les moyens et la liberté, n’étant pas sous la coupe nazie comme l’était Pie XII comme les chrétiens dans les pays conquis.
    Un peu de mesure et de respect serait donc le minimum qu’on pourrait attendre de tout le monde, vous y compris.

  15. RoseNoire

    Tout d’abord relisons le texte du Chafouin:

    "quand une partie de ma famille mourait SS ses yeux…"
    Question humour noir cette coquille (ou ce lapsus) décoiffe sévère, vu le contexte…j’ai mis quelques minutes à arrêter de rigoler.

    Mais bon, passons aux choses sérieuses. On peut parfaitement être Juive et anticléricale (tu me connais hein, Chafouin), et trouver néanmoins que le procès d’intention fait à Pie XII tient plus du fantasme et de la légende urbaine que de la réalité. Ou que des films comme "Amen" sont des monuments de propagande ne présentant qu’un côté d’une réalité complexe. Ou encore que des gens comme ce Mettout me font bien sourire. Ils critique les cathos, mais sa pensée, qui ne saurait être contredite sans qu’il crie à je ne sais quel complot, ressemble bien plus à un dogme qui ne saurait être discuté qu’à une opinion.

    Enfin, là dessus, Joyeux Noël, le Chaf’…

  16. BrunoK

    Si je comprends bien, ce Mettout a besoin de prendre une douche froide….

  17. Gilbert

    Pour ma part j’ai eu affaire à Mettout le censeur impitoyable des espaces de commentaires de l’Express. Au début, j’y croyais pas, le rédacteur en chef en personne qui joue les petites mains et du ciseau lui même (ils ont pas de censeurs professionnels, même en CDD, à l’Express ?)
    En plus, il fait pas le bouleau dans la finesse. Un vai boucher. Suffit de mettre en cause une journaliste qui a raconté des conneries énormes, dénoncées par tout le monde, ou dire que l’article laisse à désirer, que les infos ne sont pas recoupées, et aussi sec il vous envoie à la trappe, prétendant qu’on s’en prend à la personne.
    Ce type est d’une mauvaise foi que je n’ai jamais rencontrée ailleurs.
    Il assume pas son rôle, en plus. il ne censure pas, il "modère".

  18. BrunoK

    @ Gilbert

    "il fait pas le bouleau dans la finesse " : je peux comprendre que ce soit difficile ! (lol)

  19. Gilbert

    @ Bruno K

    lol de lol (comme disent les jeunes). C’est vrai qu’on est tellement habitué à la langue de bois que parfois la nôtre dérape (à bois).

  20. J’ai eu personnellement affaire à ce "Mettout", à propos d’un commentaire que j’avais commis sur un article traitant des problèmes de l’Islam liés à l’immigration.
    Mon commentaire avait été "modéré" donc supprimé pour sa tonalité "islamophobe et stigmatisante", en raison du fait que je prétendais que les "musulmans modérés de France seraient infiniment plus crédibles s’ils se joignaient à ceux qui dénoncent la condition des chrétiens d’ORIENT ,quand ils sont soumis à une "dhimitude" bien plus sévère que les discriminations dont se plaignent les musulmans de France".
    Mon échange de mails avec ce journaleux , hélas rédacteur en chef d’un hebdomadaire sérieux,est révélateur de l’état d’esprit borné et sectaire du personnage.

  21. Obi-Wan Kenobi

    Ouah ! Très impressionnant. Tout cela est riche d’enseignements sur cet espace public nommé Internet. Le comportement de M. Mettout est tout simplement stupéfiant : tutoiement, condescendance, mépris… J’ai le sentiment que bon nombre d’internautes oublient qu’ils ne sont pas chez mémé lorsqu’ils postent un commentaire. Nous sommes sur la grand’place mondiale, et cela exige un minimum de courtoisie et d’écoute. Qu’un commentateur anonyme de passage l’oublie ne me surprend guère. Mais le rédacteur en chef d’un média national !

    Je rejoins totalement l’avis d’Aliocha sur la difficulté de débattre sur Tweeter et trouve la lecture de ce média totalement indigeste. Je garde l’espoir néanmoins que nous nous garderons du naufrage qui consisterait à n’utiliser QUE ce moyen de communication et qu’au terme de la grande mutation que vit la presse, il restera des bons journaux (en papier) payants et que les gens ont envie d’acheter ainsi que des blogs de qualité (je pense à celui d’Eolas, d’Aliocha ou même celui-ci…) où il est permis d’avoir un avis contraire ou nuancé.

    Et puisque c’est la saison des bons sentiments, bravo à Moktarama pour la qualité de ses interventions (un peu longues certes). Mais puisque vous déplorez d’être mis dans des cases, gardez-vous de mettre ce cher M. Mettout dans une autre case. :-)

  22. scaramouche oo1

    Moi aussi j’ai eu affaire à ce Mettout vulgaire et se croyant tout permis comme un agent de la circulation à un carrefour qui tout d’un coup a une autorité et se croit infaillible.
    L’Express baisse de niveau en employant cette sorte de gens sectaire sans culture et sans discernement qui ne fait pas honneur au journalisme.

  23. Alors, étant en vacances, je n’ai pu répondre à tout ceci…

    @mettout

    Encore un gros zeste l’ironie, mais aucun argument malheureusement.

    Je ne classe pas le monde en deux catégories, je constate qu’à part pérorer vous ne répondez à aucun argument historique. C’est votre liberté, votre choix. Je vous parle d’un rabbin? Vous haussez les épaules. Tout simplement parce que remettre en cause vos a prioris serait trop difficile pour vous.

    @Rose Noire

    Bien vu.. Mais en fait je n’ai fait que citer le tweet de Eric Mettout…

    Bien vu aussi sur le dogme. En effet, l’opinion de ce dernier s’apparente vraiment à cela, alors que lui-même semble haïr soigneusement le dogme.

    Les anciens dogmes, en fait, ont été remplacés par de nouveaux, c’est tout…

    Enfin, je n’ai à aucun moment expliqué que Pie XII était saint ou qu’il devait être canonisé. Je n’ai pas mon mot à dire là dessus. Nous, blogueurs catholiques (mais pas seulement), qu’imprudemment vous appelez légions du pape, nous cherchons juste à corriger les imbécilités – voire les mensonges – qui sont dites sur Pie XII. That’s all.

    Et sinon, je suis d’accord avec Gwynfrid. Les raccourcis honteux et attaques ad hominem émanent généralement plutôt de vous que de moi.

    @Gwynfrid

    Est-ce que vous pensez que cette engueulade vous a servi à quelque chose, mis à part l’aspect défoulement ?

    Même réponse qu’à Cité et culture : je ne peux pas laisser passer des inepties sur Pie XII. Je sais que je ne convaincrai pas Mettout, je m’adresse plutôt à deux qui le lisent. Qu’ils comprennent que ce type n’est pas sérieux. On ne doit pas laisser, à mon humble avis, des mensonges être répandus sans y répondre. Ce fut viril, mais cela a permis de contredire vigoureusement et publiquement des contrevérités flagrantes.

  24. tya

    Mettout censure systématiquement les commentaires critiquant israel ou les sionistes en les affublant d’antisémites, il se permet même de supprimer les commentaires assortis se passages d’article d’historiens ou des articles du Monde. Je trouve sa censure scandaleuse car elle est guidée par un parti pris de défendre une communauté et de faire comme le crif diaboliser et censurer la critique envers israel !

  25. swaske

    Ben mes aïeux !!! Je suis … sciée ! Je passais sur je ne sais même plus quel papier de l’Express.fr CRIBLE de fautes d’orthographes comme un môme de dix ans n’en fait plus ! J’hallucinais. Je me demandais si j’étais vraiment sur le site de … l’Express. J’ai donc posté un commentaire du genre :"Et ben , que de fautes d’orthographe pour un journal comme … l’Express". Et je fus :)) "modérée". Comprenez par là que mon commentaire (apparemment dépassant les bornes d’une charte éditoriale) qui n’était ni antisémite, ni islamophobe, ni homophobe, ni raciste ni rien du tout à part … une vérité fut effacé. J’appelle cela de la censure ie l’interdiction de s’exprimer. S’en est suivi un échange de courriels avec M Mettout qui n’est rien d’autre qu’un confrère mis à part qu’il sévit sur le net. Il m’a été conseillé de faire comme tous les autres lecteurs "aimables", de signaler une erreur. Dans un papier, il y avait au moins 5 fautes d’orthographe (adjectifs et participes pas accordés). M Mettout m a répondu avec autant de fautes, prétextant un manque de temps ds les rédacs (je sais !). Alors que j’évoquais F Giroud, il me fut répondu qu’elle était un sujet de rires systématiques ds la rédaction lorsque l’on évoque ce qu’elle fit et fut pour l’Express … Je passe par ici et lis exactement la même chose. Etant journaliste moi-même, profession où on ne trouve pas nécessairement facilement du boulot, je pense sincèrement que des postes tels qu’occupent M Mettout doivent être occupés par des gens compétents. C’est d’ailleurs valable pour tout poste mais ce n’est plus, et plus du tout, la compétence qui joue… J’ai aussi perçu de la victimisation car, au fond, je n avais pas besoin de justifications ni de prétextes mais, en qualité de lecteur, … d’excuses. Je précise que je suis … belge :)), anticatho et anti opus dei. Par contre, quand j’écris qu un papier est bourré de fautes et pas à la hauteur, que dis-je , pas publiable, je n’aime pas … du tout que l’on m empêche de m’exprimer librement. Bling bling ou pas …

  26. Etonnant !!! Je ne sais pourquoi j’ai reçu ce "commentaire" dans ma boite de courriels. Mais ce qui est surprenant, c’est que la mésaventure racontée dans ce texte est exactement la même que celle qui m’est arrivée.
    Commentant un article de l’Expresse, qui faisait la critique de ceux qui accablent l’nseignement actuel du Français, j’ai relevé un certain nombre de fautes d’orthographes, qui, dans cet article, illustraient "l’inculture" de nombreux "journaleux"…
    Mon commentaire a été "modéré"( j’adore cette expression qui est un petit chef-d’oeuvre d’hypocrisie) par l’inéffable Eric Mettout, sur la base de critères de "modération" qui m’échappent encore aujourd’hui !!!!

  27. swaske

    A Berdepas : vous l avez reçu évidemment parce que vous êtes abonné à cette discussion. PS : je suis journaliste. Je précise que j’ai usé mes fonds de culotte sur les bancs de la BBC World Service, entre autres. Je n ai JAMAIS vu un journaliste lynché à ce point sur son comportement. Son travail de censeur qui ne semble accepter nullement la critique. Ce n’est évidemment pas à un directeur éditorial de "modérer" des commentaires sur le site. S’il est appelé à se prononcer sur un sujet délicat, il n a pas à prendre la mouche parce que son canard est bourré de fautes et … illisible. Ce que j ai vu et lu était du niveau du torchon ! Pas même du journal gratuit ni du rédactionnel publicitaire mais bien du torchon. Répondre qu’il appartient au lecteur de … participer au processus et de … signaler les fautes et une inepsie ! Pourquoi le lecteur, l auditeur, le téléspectateur ne devrait-il pas faire le boulot du journaliste à sa place tant qu’à faire !? NON. Quand on fait son boulot, on assure et il n appartient pas au client, au patient, à l utilisateur de faire une partie du boulot, pas même avec une réduction ! En l’espèce, j’estime que le lecteur mérite des excuses et non des reproches pour ne pas participer au processus bla bla bla. C’est du … délire. Sur ce, … je n allais pas sur ce site et n irai plus. Quant aux discussions sur le fond, je n ose imaginer. Je suis ravie de voir que je ne suis pas "modérée" :)) sur ce blog. Que dis-je : sou la gée !!!! Y a de l’espoir.

  28. Evidemment !!! J’avais oublié que je m’étais abonné à cette discussion, sans doute dans un moment de colère contre cet "Emettout", dont je constate qu’il énerve beaucoup de monde, et que je suis en bonne compagnie.
    Un hebdomadaire comme l’Express, qui se positionne parmi ceux qui sont à la pointe du combat pour la Liberté d’Expression, ne devrait pas accepter de "modérer", c’est à dire de censurer ses lecteurs. C’est indigne.
    Fort heureusement, nous avons la chance, sur WordPress, de pouvoir nous exprimer librement.
    Il serait interessant que nos commentaires soient portés à la connaissance de la Rédaction de cet hebdomadaire.

  29. swaske

    Oui il met tout mais ça c est trop fastoche. Le pauvre ! Modérer est une chose tout à fait normale, précisément pour éviter les insultes, les commentaires sexistes, homophobes, hainaux, raciaux, antismétites, islamophobes et j en passe. Pas pour effacer toute critique … Je l ai fait jadis moi-même sur un forum de discussions. Mais, modérer doit répondre à une charte bien précise dont on ne peux sortir. Modérer doit donc consister à dire pourquoi un commentaire est inadéquat ou pas recevable et peut amener à effacer ledit commentaire. Nez en moins (lol), lorsqu un lecteur écrit qu il y a beaucout trop de fautes d orthographe élé men tai res dans un canard comme l Express, il ne mérite pas de voir son commentaire effacé. Il mérite de recevoir des … excuses en qualité de lecteur et de voir ledit article corrigé grâce à son intervention. Voilà donc quelqu un qui ne peut souffrir la critique et qui a trouvé pour toute réponde l’effacement … "Tu n’existes pas" lol Porter ces commentaire à la connaissance de la rédac dirigée par mr mettout ne fera que faire rire … A son supérieur ou à un politique, à quelqu un qui détient le capital oui. :) Je repasserai par ici pour faire l une ou l autre remarque qui n ont RIEN à voir avec l orthograpge de Mettout.

  30. euroscoop

    METTOUT, c’est le censeur typique digne de l’inquisition. Sur l’Express, dès qu’un commentaire ne lui plait pas, le commentaire est "modéré", c’est à dire totalement censuré. Et les raisons ne mpanquent pas "Manque de rigueur, parti pris, humour noir, hors sujet, etc…..".Il n’accepte que les commentaires relevant d’un QI à 80, bizarre! Ou alors il ne comprend pas si çà le dépasse.
    Mais le pire, c’est qu’il accepte tout à fait des commentaires écrits avec la dialectique des "frères musulmans" ou des "djihadistes", car très bien structurés mais d’autant plus dangereux. Alors Mettoutt complice de ces gens là? La question est posée.

  31. swaske

    La question est un peu … stupide… Il y a une chose sur laquelle je suis au moins d accord avec lui et, elle est fondamentale. Laïque, anti catho, anticléricale et anti TOUTES religions et prosélytisme. Se méfier comme de la peste brune de tout ce qui ressemble à un catho ! Rétrograde, intégriste, rétrograde. Heureusement, il n en reste pas beaucoup en Europe mais il convient de s en méfier car leur objectif est de faire reculer les sociétés et disparaître les avancées sociétales (avortement, euthanasie, mariage gay, adoption, etc). Il faut dire que la France a un réel problème avec cela. En Belgique, les avancées sociétales sont acquises. En France, il y a toujours des gens comme Chantal Sébire et des centaines d autres qui meurrent ds d atroces souffrances comme des animaux. Et puis la Belgique est débordée de Françaises qui viennent se faire inséminer. Si c est pas malheureux ! Un pays de "haute technologie" ! Méfions-nous de la …. "France profonde".

  32. E.Mettout, c’est le parfait "dhimmi". Il est en avance sur son temps !!!

  33. Je n’imaginais pas une seconde qu’il pouvait exister pour diriger un site de discussion et de réflexion, portant un titre aussi prestigieux, un individu de la trempe d’Eric METTOUT. Il faut dire, en ce qui me concerne, que je l’ai un peu cherché. J’ai voulu proposer un article relatif au problème qui va se poser sur la sexualité entre les époux dans la nouvelle institution du mariage, en me fondant sur un arrêt récent de la cour d’appel d’Aix en Provence. Il n’a jamais été question pour moi de remettre en cause le mariage entre deux personnes de même sexe que je considère acquis. J’ai pensé à un titre accrocheur, le jour de la publication ayant correspondu à la sortie de Mgr BARBARIN je l’ai intitulé un peu provocateur « Et si BARBARIN avait raison ». Mais je ne connaissais pas Eric METTOUT. Avec tout ce que je sais sur lui depuis lors, je n’arrête pas de rire sur ma sottise. Lui par contre ne rigole pas. OUPS, à dégager l’article, avec comme motif « Nous considérons que les thèses du cardinal BARBARIN sur le mariage homosexuel n’ont pas leur place sur yourself .fr » Je pense qu’il n’a pas lu plus loin que le titre. Le plus rigolo c’est que je ne connais ni BARBARIN, sauf pour l’avoir vu une fois ou deux à la télé, ni ses thèses sur le mariage homo ou sur quoi que ce soit. Mais j’ai cru bêtement qu’en 2012 en France, dans un journal comme l’EXPRESS fut-il .fr on pouvait aborder des sujets qui ne vont pas manquer de se poser lors des débats parlementaires et qui ne sont pas traités par la grande presse. Je reconnais que j’ai été totalement ridicule, grotesque. A ma décharge, je n’imaginais pas qu’il puisse exister ce type de responsable dans une maison comme l’EXPRESS connue pour sa tolérance, son ouverture d’esprit, son goût pour la réflexion même sur les sujets les plus délicats, y compris ceux avec lesquels ses responsables ne sont pas d’accord y compris sur l’église catholique, les musulmans, les juifs… Je croyais entrer dans l’Académie de la presse, je me suis trouvé dans un tripot où un type avec un gros bâton m’a tapé dessus parce que j’avais osé le contredire. Je pense qu’il faut engager une action auprès de sa hiérarchie pour l’informer de la situation. Je vais en ce qui me concerne informer le directeur de la rédaction Christophe BARBIER, car bien évidemment compte tenu de la diffusion de ce média électronique, le comportement de Monsieur Eric METTOUT a été pour moi plus blessant que préjudiciable. Je pense que chacun de ceux qui ont eu maille à partir avec lui doivent saisir sa hiérarchie pour l’informer objectivement de la situation. Il suffit d’aller sur le site de l’EXPRESS, on peut déposer des messages à Christophe BARBIER Directeur de la rédaction. La leçon de tout cela est que l’intolérance et l’ignorance ne se trouvent pas toujours là où on les attend.

  34. Pour ceux que cela intéresse, je signale l’existence d’un site Topjournaliste.com qui classe plus de 300 journalistes selon différents critères. Eric METTOUT est 318e / 331 en ce qui concerne le critère "politesse respect" et 321e / 331 en ce qui concerne le critère "maîtrise des sujets", qui sont les reproches principaux qui lui sont habituellement adressés. Il est possible à tout internaute de "noter" un journaliste en se rendant sur ce site.

  35. Bonjour, Je partage, ô combien !!!, ce point de vue, ayant eu l’occasion de mesurer le sectarisme de ce prétendu modérateur de l’Express, et ayant dénoncé, à plusieurs reprises ses "sélections" arbitraires de commentaires à des articles de cet hebdomadaire, dont il refuse de se justifier. Bien cordialement.

    > Message du 22/09/12 à 20h56 > De : ""Pensées d’outre-politique"" > A : balcal@voila.fr > Copie à : > Objet : [Nouveau commentaire] Eric Mettout, ou la posture de l’honnête homme > > Gérard Pancrazi commented: "Je n’imaginais pas une seconde qu’il pouvait exister pour diriger un site de discussion et de réflexion, portant un titre aussi prestigieux, un individu de la trempe d’Eric METTOUT. Il faut dire, en ce qui me concerne, que je l’ai un peu cherch�"

  36. Scaramouche

    Moi aussi alors que j’abondais dans le sens modéré d’un précédent forumeur j’ai eu droit à une menace de ce Mettout qui faisait miroiter une possible éviction du forum pour homophobie !! Ceci parce que j’attirais l’attention sur la confusion de l’homophobie avec le mariage gai.. Mais j’ignorais alors les opinions du monsieur fortement anti catho…
    Conclusion je lui ai répondu que je lui retirai mon abonnement n’ayant aucune envie d’être sapnctionnée par un fournisseur.

  37. Ce Eric Mettout, c’est le sectarisme et la mauvaise foi personnifiés.

  38. EUROSCOOP

    C’est étonnant que Christophe BARBIER, dont j’apprécie les analyses, le maintienne à ce poste de censeur d’une telle partialité qui frise la malhonnêteté intellectuelle..

  39. Philippe Bullot

    Bonjour à tous,
    Je tombe par hasard sur votre article, qui m’a fort interpellé pour la raison suivante :
    Aimant particulièrement confronter mes opinions à celles des autres, dans un esprit constructif, et jamais polémique (j’ai horreur de la castagne ..), je me suis inscrit sur le forum de l’express, sur lequel – me semblait-il – des gens souvent très intéressants s’exprimaient.
    J’envoie quelques posts, sous le pseudo de "Cagratte", et tout se passe bien. Les échanges sont courtois, intéressants … Au quatrième post, je reçois un avis, me disant que mon post a été refusé, le modérateur l’ayant jugé violent. Bon, relisant mon post, je lis, à propos des énormes rémunérations : "il faut être un peu dérangé pour s’imaginer valoir 300 ou 400 fois plus qu’un autre".. Et je me dis que peut-être c’est un peu violent, et qu’il s’agit d’un logiciel de modération qui est tombé sur un mot interdit …
    Un peu étonné, compte-tenu de certains posts très violents à l’égard des cathos, de Sarkozy, de Frigide Barjot, qui eux, ne sont pas censurés, mais bon …
    Un second post censuré pour "incitation au rétablissement à la peine de mort" dans lequel j’expliquais que n’importe quel parent, voyant son enfant assassiné, fût-il un adversaire farouche de toute violence, n’aurait de cesse de voir l’assassin se balancer au bout d’une corde, et que la société étaiot là pour prendre du recul, et juger sereinement.
    Bon, là encore, je me suis dit que j’avais exagéré, mais bon …
    La troisième fois, j’expliquais que à mon sens, le mariage pour tous n’était pas une querelle entre "les anciens et les modernes", mais que le sujet était beaucoup plus complexe, puisque c’était un choix de société. Là, j’ai été modéré pour "incitation à l’homophobie" !
    Enfin, la quatrième fois, je répondais à un post qui traitait clairement le clergé de "nid de pédophiles" (tiens, pas modéré, celui-là !), en conseillant au contributeur de ne pas faire la même chose à propos de l’éducation nationale, sous peine de procès, d’ailleurs bien mérité ! Re-modéré, en me demandant de respecter les opinions des autres.

    Demandant, toujours fort aimablement des explications à "E.Mettout", je recevais toujours des réponses courtes, mais travaillées, Ironiques, hautaines voire méprisantes, se finissant continuellement par un mot du style "bonne soirée à vous aussi", qui signifie sans ambiguïté, dans le langage du personnage, "va te faire f…tre, c…rd".
    Alors à mon grand regret, j’ai demandé à ce monsieur de bien vouloir en rester là, et j’ai cessé mes contributions et me suis désabonné.
    Lisant donc ce fil de commentaires, et ne m’associant en rien à ceux dont la violence verbale ne me ressemble pas, je crois bien que je m’associe à vous sur ce sujet donné.

    Très cordialement
    Philippe Bullot

  40. lala

    Moi aussi je me suis désabonnée après avoir été accusée (à tort) de tenir des propos homophobes.
    Je n’achèterai plus non plus l Express. Et quand j’en aurais fini de raconter à divers endroits ma petite désillusion sur l’Express qui pense que les commentaires de sa ligne éditoriale, j’oublierai ton nom Monsieur Mettout.

  41. Seigle

    Tout à fait d’accord avec tous ces commentaires, la plupart de mes interventions tout à fait correctes et respectueuses, mais en désaccord avec la pensée unique de M. Mettout , sont censurées sous des prétextes fallacieux : racisme, ton violent, prosélytisme…. choseS que l’on ne peut jamais trouver dans mes propos. Comment l’express peut-il tolérer cela ?

  42. Euroscoop

    Une seule chose à faire, puisque ce Mettout doit être un ami intime de Barbier et ne sera jamais viré: ne plus mettre les pieds sur le site de l’Express, qui, de toute façons, est trop partial dans les articles.

  43. Scaramouche

    C’est très revigorant de ne pas se sentir isolé, ce Mettout irrite beaucoup de gens et nuit considérablement à l’Express et à Barbier qui du temps de Sarkozy se déclarait impartial ayant disait-il "la sagesse d’Alcmène "
    Nous en sommes loin et ses interventions n’ont plus rien de mesuré ni de modéré. Le journal prend un ton partisan et le forum ressemble d’avantage à une dictature qu’à une confrontation d’opinions diverses .

  44. Mettout rencontre l’objectivite et change de trottoir/

  45. Ce Mettout, il me sort par les yeux, comme on dit vulgairement… Je n’ai plus l’occasion de l’affronter puisqu’il m’a radié des commentateurs d’articles de l’Express, et que je me suis désabonné de cet hebdomadaire. C’est le genre de plumitifs qui déshonnorent la professon de journaliste.

Un petit commentaire?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s