Quinze raisons de défiler samedi à la #manifpourtous

  1. Parce qu’on n’a pas le droit de priver sciemment des enfants d’un papa et d’une maman [même si deux hommes ou deux femmes peuvent très bien éduquer un enfant avec réussite],
  2. Parce que les couples hétéros ne doivent pas être réduits à la frange des ceux qui éduquent mal leurs enfants [on entend tout et n'importe quoi là-dessus, mais je suis persuadé qu'il vaut mieux être élevé par le meilleur couple hétérosexuel du monde que par le meilleur couple homosexuel du monde, : cessons de comparer les couples homos aux pires couples hétéros],
  3. Parce que le gouvernement persiste dans sa volonté de légiférer rapidement sur un sujet qui divise profondément l’opinion [y compris au sein du parti socialiste],
  4. Parce que le pouvoir est prêt à prendre le risque de bouleverser la famille pour gagner l’approbation de quelques groupes de pression qui se croient représentatifs de toutes les personnes homosexuelles [il suffit de voir la vulgarité de la réponse d'une Virginie Despentes],
  5. Parce que le pouvoir veut masquer son échec à agir en matière économique ou à réunir une majorité qualifiée sur le droit de vote des étrangers, en adoptant une réforme qui est un marqueur de gauche [cela calmera les Verts, qui avalent couleuvres sur couleuvres, et le Front de gauche qui ne sait même plus s'il est dans la majorité],
  6. Parce que le gouvernement s’obstine à nous faire croire que 51,63% des Français qui ont porté leur suffrage sur François Hollande ont validé l’ensemble de ses propositions sans exception [ce qui est une idiotie sans nom],
  7. Parce qu’il y a mille réformes plus urgentes pour sortir la France de l’ornière [tiens, au choix, humaniser les prisons par exemple],
  8. Parce que le gouvernement fait mine de ne pas inclure la procréation médicalement assistée dans le texte, pour laisser les députés le faire lors de l’examen du projet de loi à l’Assemblée [signe de courage politique de nos dirigeants],
  9. Parce qu’on a le droit de s’exprimer sur le sujet sans être taxé d’homophobie [des droits différents peuvent s'appliquer à des situations différentes, ce qui ne m'empêche pas d'avoir le plus grand respect du monde pour tous, et de n'avoir "peur" de personne],
  10. Parce qu’on peut améliorer le Pacs sans priver le mariage de sa signification traditionnelle [Faut savoir! on veut des droits ou des symboles?],
  11. Parce que plus le débat s’installe, plus les voix s’élèvent y compris à gauche pour réclamer un peu de sagesse sur cette question [même Jospin, les enfants, même Jospin!]
  12. Parce que plus le débat s’installe, plus le soutien populaire à l’adoption d’enfants par des couples homosexuels diminue,
  13. Parce qu’il n’y a pas de raison d’appliquer le principe de précaution aux OGM et pas à l’adoption des enfants [Poke José Bové],
  14. Parce que l’adoption est déjà une galère sans nom et que de fait, il est faux de dire que des tas d’enfants n’attendent que cette loi pour enfin trouver le foyer d’amour qui leur manque,
  15. Parce que l’argument selon lequel il faut encadrer ce qui existe déjà est nul et non avenu : il ne fallait pas mettre des enfants dans cette situation inextricable qui est dénoncée à longueur de JT [à tout seigneur tout honneur],

Cela fait assez de bonnes raisons d’aller défiler samedi à la #manifpourtous, avec des défilés proposés à Paris, Lille, Lyon, Marseille, Rennes, Nantes, Le Mans, Laon, Nancy, Bordeaux, Dax, Mont-de-Marsan, Toulouse et Montpellier.

Dimanche, c’est Civitas qui appelle à manifester. Cela peut se discuter, mais choisissez  plutôt le samedi si vous le pouvez. Vous serez sûr de défiler avec des citoyens responsables préoccupés de l’avenir de la famille, et non pas aux côtés d’excités invitant à brûler les homosexuels en récitant le chapelet. Ce n’est que mon avis.

About these ads

13 Commentaires

Classé dans Chafouinage, Société

13 réponses à “Quinze raisons de défiler samedi à la #manifpourtous

  1. Procedamus

    Merci pour ce très bon billet.
    (La petite pointe contre Civitas est peut-être un tantinet exagérée. Mais marchant samedi et dimanche, je ne manquerai pas de vous faire part de mes observations).

  2. Béatrice

    Excellent billet: bravo! Si je n’avais pas décidé de prendre de la distance, je crois que j’aurais eu du mal à résister à de tels arguments si plein de bons sens!

  3. Pingback: Revue de Presse : l’Homme, Secours Catho, spiritualité et Multimédia « Lemessin

  4. Dommage les dernières lignes après cet énoncé de bonnes raisons !
    Voilà donc une autre tribune ( http://www.ndf.fr/poing-de-vue/15-11-2012/la-revanche-des-marcheurs-qui-ne-sont-pas-des-moutons) qui remet quelques bonnes choses en place au regard du service du bien commun sur la question du mariage pour tous ! Face à ce tsunami qu’est le mariage pour tous, n’a t-on pas autre chose à faire en effet, pour justifier SON action ou SON point de vue, que de chercher des poux dans la tête de son voisin ?

  5. @lesyeuxouverts

    Ce n’est pas faux… Sauf qu’il faut un peu penser stratégie et que celle de Civitas ne me paraît pas susceptible de convaincre l’opinion publique. Alors que c’est quand même un peu le but…

    @Procedamus et beatrice

    merci.

  6. Pingback: L’Église catholique, Jean Yanne et la vulgarité « Baroque et fatigué

  7. Pingback: Paso Doble n°300 : Fast thinking and slow-gan | « Toreador, un oeil noir … dans l’arène politique ! »

  8. Yogi

    Bon après-midi à toutes et tous ! J’espère que vous avez pensé à vous changer ;-) "Rien n’étant laissé au hasard, les manifestants sont également appelés à éviter "les tenues stéréotypées cathos" et à laisser "leur serre-tête" à la maison."

    http://www.lemonde.fr/societe/article/2012/11/17/premiere-mobilisation-nationale-contre-le-mariage-gay_1792198_3224.html

  9. Bruno Lefebvre

    Par définition, une manif, même dans le cas de 1968, exprime le sentiment d’une minorité (cf le massacre électoral de la gauche en juin 68). Encore 1968 n’est-il pas un moyen de demander quelque chose de précis (en fait c’est l’éruption d’un volcan qui n’est pas encore éteint et dont le paysage est marqué à vie).
    Les raisons que vous donnez de refuser ce projet sont excellentes. Je suis dès l’origine convaincu que ce projet est mauvais. Mais j’ai horreur qu’un gouvernement cède à une manif que ce soit à ND Des Landes ou ailleurs. L’actuel pouvoir a promis ce changement, il a déjà suffisamment menti, je ne trouve pas légitime la démarche consistant à aller dans la rue pour le contraindre à un nouveau parjure ou caricaturer des analyses écrites excelllentes. La rue pour moi, surtout dans une démocratie parlementaire, c’est la vile multitude (quelle que soit le contenu moyen des portefeuilles des manifestants), le concours de slogans débiles, les risques de récupération ou de noyautage par des fous ou des voyoux ou des indics du pouvoir, des taupes. Cette manif n’apprendra rien de plus au gouvernement sur l’état de l’opinion, et rien de plus en terme de réflexion et d’analyse que les excellents travaux (conférence épiscopale, rapport Bernheim, plusieurs blogs dont le vôtre soit dit en passant). F Hollande a les cartes. En revanche, un seul dérapage, un seul slogan haineux ou tarte, et tout le travail complexe des acteurs de ce refus est médiatiquement et méthodiquement mis en pièce le lendemain.
    Un pouvoir politique digne de ce nom peut parfaitement renoncer et changer d’avis. Soit parce qu’il a réfléchi avec des arguments sérieux, soit parce qu’il estime que la majorité du pays n’est pas d’accord; mais pas parce que des manifs sont importantes ou pas; je n’ai jamais admis le recul de F Mitterrand en 1984 sous prétexte qu’il y avait un million de manifestants, soit une minorité des familles françaises, dans la rue; j’aurais admis qu’il renonçât arguments à l’appui, pas par trouille devant la rue. Pareil pour A. Juppé en 1995. La première chose qui légitime le pouvoir est la tranquillité publique, donc la certitude que le pouvoir ne cède pas à la foule. Que les gens aient envie de se voir, de se rencontrer, de se compter même, oui, pourquoi pas? Mais une manif qui ferait changer un gouvernement d’avis, je n’en veux pas, cela veut dire que ce gouvernement cédera d’abord à ceux et celles qui sont les plus forts pour aller dans la rue, ceux qui lui foutent la trouille. Pas pour celles et ceux qui ont bossé le fond. A fond.
    A ND des Landes ou ailleurs, la manif est un aveu d’échec et un risque de détruire tout ce qui pense au profit de tout ce qui fait effet de masse. Je n’irai pas, je n’irai plus à des manifs.

  10. Kolia 24 ans

    Dommage que la femme sur l’affiche se ballade en jeans comme son mari. Apparemment les auteurs n’ont pas saisi que si nous en sommes à évoquer, sans rire, l’idée du mariage des homosexuels c’est, en bonne partie, parce que ça fait des décennies que l’on nie que l’homme et la femme sont différents. Cette négation se manifeste en particulier par un habillement uniformisé.

  11. Pingback: les homos sont-ils des sous-citoyens ? « le blog de polluxe

  12. Pingback: Les blogueurs catho contre le projet de loi | Pearltrees

  13. Pingback: Mais c'est dit sans homophobie | Pearltrees

Un petit commentaire?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s