Archives de Tag: prison

Sidération collective

Photo AFP

Le mot « sidération », qu’a employé Roselyne Bachelot cet après-midi, est vraiment adéquat pour définir l’ambiance qui règne autour de cette affaire DSK. Il y a deux semaines, on nous montrait des images d’un DSK triomphant, au faîte de sa puissance, sûr de lui-même et de sa destinée, et d’ailleurs sur le point d’annoncer, à la fin du mois, sa candidature à l’élection présidentielle française. Rien ne semblait devoir entraver la marche triomphale que lui prédisaient l’ensemble des sondeurs, nos oracles de Delphes. Enfin, rien, ou presque. Lire la suite

8 Commentaires

Classé dans Chafouinage, International, Politique

La religion a une place irremplaçable en détention

Une fois n’est pas coutume, je me permets de faire un peu de publicité pour Sacristains, et renvoyer sur une interview réalisée avec un aumônier de prison dijonais, Eric Millot. Le sujet m’avait paru passionnant a priori, et les réponses que ce prêtre apporte me confortent dans cette idée. N’hésitez pas à aller le lire. En prison, les aumôniers représentent une aide aux détenus qui est irremplaçable. Qu’ils soient musulmans, catholiques ou protestants. Et d’ailleurs, l’administration ne cherche même pas à concurrencer ce soutien. Elle n’y parviendrait pas.

La religion, le sacré, apportent à l’homme une nourriture immatérielle, dont il peut difficilement se passer. En détention, plus encore qu’ailleurs, cette nourriture est très appréciable. Simplement pour rester vivant.

1 commentaire

Classé dans Religion, Société

La prison à perpétuité est-elle inhumaine?

prison2C’est en substance la question que n’ont pas arrêté de poser, tout au long de la cavale incroyable des deux évadés de Moulins, la mère d’un des deux fugitifs, Christophe Khider, ainsi que l’Observatoire international des prisons, par la voix du président de sa branche française, Gabriel Mouesca, qui a passé lui-même 17 années de sa vie derrière les barreaux.

A les entendre, Khider et son complice El-Hadj, tous deux condamnés pour des braquages violents (l’un a tué de sang-froid un otage, l’autre a ouvert le feu à la Kalachnikov sur la police), se sont transformés en victimes d’une société inhumaine pour ses détenus dits « particulièrement surveillés ». On croit rêver : on devrait plaindre ces types ultra-violents, qui ont pris cinq personnes en otage au cours de leur cavale, et qui ont frappé l’un d’eux, un homme de 65 ans, et qui auraient tiré sur la police s’ils en avaient eu l’occasion? Lire la suite

20 Commentaires

Classé dans Institutions