Archives de Tag: planning familial

Contraception au lycée : le revirement de Luc Chatel

On n’est pas à une volte-face près, dans ce gouvernement. On peut se féliciter du bouclier fiscal avant de louer sa suppression. On peut défendre la suppression de l’ISF avant d’entreprendre de l’aménager. Ou on peut, également, s’opposer fermement à la distribution de pass-contraception dans les lycées de Poitou-Charentes… Avant de soutenir un projet similaire en Ile-de-France. Merci pour la cohérence, M. Chatel! Lire la suite

8 Commentaires

Classé dans Société

Brèves d’outre-comptoir (2) : Sarkozy et le planning familial

Hier, j’ai pris le temps, étant de repos, de regarder sur LCP/PS le discours de Nicolas Sarkozy devant le Parlement réuni en Congrès à Versailles. Pour la première fois depuis l’avènement de la IIIe République, un président était autorisé à s’adresser en personne aux députés et sénateurs, autrement que par un message lu par un tiers. Donc voilà, Sarkozy a fait un grand discours de campagne pour annoncer ce qu’il allait faire lors de la deuxième partie de son mandat. On va faire ci, on va faire ça, un grand emprunt, et la croissance va reprendre. Ben oui, on n’est pas déjà assez endettés! Par contre, arrêter de faire des lois pour tout, et de créer des nouvelles dépenses tous les mois,ça, pas question! C’est la base du métier d’élu, le clientélisme, non? Mais attention, on ne fera plus jamais comme avant, hein? Pas question, une fois la sortie de crise arrivée, de recommencer les mêmes erreurs, hein? Lire la suite

1 commentaire

Classé dans Brèves d'outre-comptoir

Le planning familial en plein fantasme d’un droit à l’avortement menacé

Lu sur le site du Plannign Familial, à l’occasion de cette magnifique campagne d’affichage financée par le Conseil régional d’Ile-de-France : « Les lois sur la contraception et l’avortement relèvent aujourd’hui moins du droit que de la tolérance. Elles ne sont pas correctement appliquées et les libertés que l’on croyait hier acquises sont de moins en moins reconnues.C’est pourquoi le Planning Familial et ses partenaires lancent une campagne sur le territoire francilien, dans les gares et le Métro, du 18 au 27 janvier 2008. Une région où les obstacles se multiplient quand il s’agit de faire valoir ses droits en la matière. Une région où l’avortement reste un parcours de la combattante. »

Plusieurs remarques :

– Associer ainsi contraception et avortement me semble un jeu à haut risque alors que les avortements sont de plus en plus banalisés. Sur l’affiche, on voit des gens qui rient. Comme si l’avortement était une chose gaie, comme si c’était comparable au fait de prendre la pilule, par exemple! Comme si cela faisait partie de la vie…

Faire croire que le droit à l’avortement est menacé, que c’est un parcours semé d’embuches est une hypocrisie et un mensonge sans nom. Rappelons qu’il y a chaque année en France plus de 200 000 avortements. Cela près près de 548 par jour. Une liberté menacée? Tu parles. Encore récemment, l’accès à la pilule abortive a été simplifié, et le Planning familial lui-même peut la prescrire!

Le planning familial, tout à son idéologie, oublie de dire qu’il existe des alternatives à ce drame humain, comme par exemple le soutien aux femmes enceintes en détresse. Il se satisfait d’un « droit », sans se soucier du reste. Comme l’explique l’Alliance pour les droits de la vie, « cette campagne est réductrice et déresponsabilisante en passant sous silence les besoins de solidarité exprimés par de nombreuses femmes enceintes ».

– C’est pourquoi, même si je reste sceptique quant à ce genre d’action, je soutiens la Marche pour la vie qui aura lieu dimanche à Paris (14h30, place de la République).

1 commentaire

Classé dans Société