J’ai reçu la lettre à Barbie et Ken du Parti socialiste lillois

Franchement, existe-t-il surprise plus agréable que celle qui consiste à retrouver, en revenant de sa journée de travail, un tract glissé sous la porte? Sauf que cette fois, ce n’était pas le marabout qui guérit tous les maux, ni le plombier qui répare toutes vos fuites, et encore moins l’agent immobilier qui veut savoir si vous vendez votre maison, et qui, l’idiot, ne sait pas que vous êtes locataire. Tssss. Non, ce n’était pas ce genre de bagatelles habituelles, c’était bien plus spécial : cette fois, c’était la lettre adressée aux Lillois par le Parti socialiste local. Et visiblement, il semble que le PS ait confondu la primaire avec l’élection au conseil municipal des enfants…

Je ne sais pas si vous êtes au courant, mais le parti socialiste organise une grande consultation nationale pour savoir qui de Barbie ou Ken sera candidat(e) [note de la rédaction : le e entre parenthèses, c’est pour ne pas déplaire aux partisans du genre] au poste de Chef des Français. Oups, pardon, des Français(es)! Un poste exigeant, un peu comme l’est celui de membre du conseil municipal des enfants, mais en un peu différent, quand même.

Et du coup, le PS, eh bien il a mis plein de couleurs sur sa lettre-aux-Lillois(es). [note de la rédaction : ok, j’arrête les (e) en fait]. Et avec toutes ces couleurs, il y a de quoi avoir le coeur en fête en revenant du travail. Les électeurs, ils ont besoin de couleurs. Et puis, aussi, de lire plein d’images, pour ne pas s’ennuyer. Le texte, c’est bien, mais pas top.

Donc hop! Une pièce de 1€, par exemple, pour qu’on comprenne que cette consultation, ben c’est pas gratuit, ça a un coût [Note de la rédaction : cetains économistes disent « un coûte ». Il faut éviter des les contredire, ça les rend nerveux]. Eh ouais, on a beau être des enfants, il ne faut pas croire au Père Noël, non plus. Surtout dans ce monde de méchants.

Et puis aussi, il y a une espèce de carte météo, avec à la place des soleils et des nuages, des tas d’urnes électorales un peu partout. Et ça, c’est pour qu’on comprenne bien qu’on pourra voter partout partout partout. Enfin sauf en Alsace, visiblement. Et pas en Corse non plus. Mais bon, les Corses, on s’en fout, hein.

Ensuite, eh bien la présentation rappelle un peu ces formidables cahiers d’éducation-civique-et-populaire qu’on avait un 5e verte. Le titre, d’abord. « Neuf questions réponses pour bien comprendre les primaires ». Je ne sais pas si Barbie et Ken vont tout comprendre. Mais en tout cas, les rédacteurs lillois se sont donné  du mal pour atteindre cet objectif, et ça, c’est vraiment chouette.

Ils sont même allés plus loin : ils ont décidé, carrément, de tutoyer l’électeur! « Des bureaux de vote seront installés près de chez toi ». Près de chez moi? C’est drôle, ça donne l’impression que les socialistes, eh bien ils me parlent directement, peut-être qu’ils m’aiment, qui sait! Ou alors, c’est moche, ça peut aussi donner la désagréable ‘impression qu’ils me prennent gentiment pour un Nordiste idiot du village.

« A la différence des scrutins auxquels tu es habitué à participer… » Non, c’est sûrement pas ça. C’est sûrement qu’ils doivent se dire que ben, l’électeur, c’est un peu comme un enfant, il faut l’entourer, le prendre par la main, l’amener au bureau de vote, et voter pour lui Martine Aubry… Enfin, je veux dire, faire preuve de pédagogie, quoi! Pé-da-go-gie, y’a que ça de vrai aujourd’hui.

Toute la rédaction est ainsi marshmallowée pour notre plus grand bonheur. Jusqu’à ce bug : « Si tu souhaites tenir un bureau de vote, n’hésite pas à prendre contact avec ton secrétaire de section! »

Mais c’est qui, mon secrétaire de section? C’est bête, moi, je pensais qu’ils s’adressaient au peuple de gauche, pas qu’aux seuls militants socialistes. Qu’à cela ne tienne, cela signifie peut-être qu’il y a des sections du peuple-de-gauche…

Non, sérieux, les amis. Si vous voulez gagner la présidentielle, il va falloir un peu muscler votre jeu. Etre plus généreux dans l’effort. Faire preuve d’imagination. Ne perdez pas de vue que vous avez un Corrézien en face de vous, et qu’un Corrézien, pendant que vous dessinez aux crayons de couleur, ça tâte la vache et ça court les fermes. Et inexorablement, ça finit par être élu.

Donc c’est bien beau de s’y croire, à faire des comités de soutien avec Pierre Mauroy, mais il va falloir aussi sortir vos mains des poches, et puis, par exemple, avoir de vraies idées. Parce que là, ça craint.

12 Commentaires

Classé dans Chafouinage

12 réponses à “J’ai reçu la lettre à Barbie et Ken du Parti socialiste lillois

  1. C’était quoi le gadget offert avec ce numéro ? Parce qu’il me manque un Pokemon Feu, Bowser, avec attaque fatale x80 points. Mouarf !

  2. Moi je pense plutôt aux Bisounours.

  3. Chuup

    salut,
    vous avez une photo de vous avec un pull autour du cou ?

  4. Ah ah ah😀 J’ai bien ris.

    Néanmoins, à force de rendre les gens cons par la télé, les médias et tout le tintouin, ils sont obligés de faire ce genre de choses. C’est hilarant.

  5. @chuup

    Gné?

    @S1ned

    Non, ils sont pas obligés de nous prendre pour des c… rien que pour ça, j’ai envie d’aller voter Valls aux primaires pour troller

    @Emmanuel Pic

    Tiens, bonjour! En effet, j’ai mis marshmallow pour changer, mais bisounours, ça marche aussi!🙂

    @Vlad

    Si au moins il y avait eu un petit bifton avec la lettre…

  6. Des idées, des idées…elle est à fond ton élue, elle à tout donné à Avignon en Juillet et à Toulouse il y a deux jours. Il ne reste plus rien à proposer…si elle propose son chemisier REFUSE!

  7. Tttt … tu n’as rien compris Chafouin. C’est une lettre aux Lillois, c’est-à-dire, un truc entre Lillois de longue ou récente origine.
    D’où le tutoiement, et vas-y que j’te claque la bise.
    Dans sa lettre aux Français, Martine dis ‘vous’ ‘bonjour’ et ‘merci à la dame’, voyons !
    Pis vous avez un beau drapeau planté en plein cœur de ville, que vas-tu chafouiner sur l’Alsace et la Corse (quid des dom-tom d’ailleurs ?) ?

    D’autre part, pourrais-je te demander un lien vers cette lettre, que je n’ai pas trouvée (je n’ai pas cherché longtemps il est vrai) ?
    En effet, je distingue sur la deuxième photo l’intitulé « primaires citoyennes ».
    Or, dans mon petit cerveau d’enfant, je n’ai pas compris pourquoi il fallait signer quelque engagement que ce soit pour pouvoir voter, s’il s’agit d’élections citoyennes. La seule carte d’identité de la RF devrait suffire, me semble-t-il.
    La réponse pédagogique à ma question figure certainement dans le corps de la lettre.

    Sinon, un petit billet à venir sur la lettre de Titine à tous les Français ?
    Je suis dessus ; ceci expliquant cela …😉

  8. @Cilia

    J’ai pas encore lu la lettre… En fait, je pourrais faire du vrai journalisme sur ce blog mais je vais peu au fond-fond des choses car j’ai très peu de temps. Ce qui explique je ne puisse pas toujours décortiquer les propositions. Mais si je peux, je le ferai, rien que pour toi, Cilia🙂

    Sur la lettre, j’ai pas de lien, je l’ai vraiment reçue chez moi. ceci dit je peux la scanner et te l’adresser par mail si tu m’envoies un chèque… à l’ordre de « M. le chafouin », s’il te plaît.

    Pour la signature d’un engagement, je pense que c’est pour éviter que des droitistes ne viennent fausser l’élection. Après tout, ce sont des primaires citoyennes, mais pas forcément ouvertes à tous les citoyens… c’est clairement une primaire de gauche, donc… ça ne me choque pas.

  9. Jardidi

    Le tutoiement est beaucoup plus courant dans le Nord, il ne s’agit peut-être pas de bêtification.

  10. @Jardidi

    J’habite dans le Nord, mais je ne supporte pas qu’on me tutoie ainsi. Je ne suis pas biloute, je suis un électeur, et je veux qu’on me respecte.

  11. Déjà, si au lieu de tu, elle disait « hé biroute », ça passerait mieux..

  12. Barbara

    Tss, tss, chafouin, vous raillez ! prétendre faire des efforts pour les partisans du genre alors que vous venez d’écrire Barbie et Ken, au mépris de la règle qui veut que vous écriviez Barbi(e) et Ken(e).
    Méfie-toi citoyen, tu te conduis en ennemi du peuple. Et rappelle toi : pas de liberté pour les ennemis de la liberté. Ou pas de pitié pour les ennemis du peuple. Ou p’têt’ les deux, je n’ sais plus.

    A part ça, j’ai bien ri et ça fait du bien. Merci.

Un petit commentaire?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s