Pause estivale

C’est la tradition de l’été. On quitte ses habitudes, sa région, accessoirement son employeur, et on va s’exiler ailleurs pour au choix : buller comme une huître sur une plage ; faire un défi à l’océan en édifiant de ridicules barrage  de sable ; se cultiver en visitant des châteaux-forts ; faire des longueurs dans une piscine ; améliorer sa connaissance de Mary Higgins Clark ; développer sa stratégie de Uno. Et bien sûr, boire du Muscadet et manger plein de saucisson à l’apéro.

Respectueux des traditions françaises – contrairement à certains candidats écologistes – et un brin tenté par le panurgisme, j’ai décidé de suivre la meute ambiante, et de sacrifier moi aussi à ce petit rite estival. Par pur sentiment  d’appartenance à une patrie.

J’en conviens, cette année, le choix de la date est assez mauvais puisqu’il semble faire frisquet aux quatre coins de la France. Qu’à cela ne tienne. Je pars quand même dans quelques jours. On essaiera malgré tout d’être heureux, entre deux bourrasques et quatre gouttes. Au lieu des lunettes de soleil et des tongs, je prévois donc le parapluie et l’écharpes. Après tout, il n’y a pas que la chaleur dans la vie (méthode coué).

Sinon, eh bien, vous allez me manquer, vous, mes dizaines de milliers de lecteurs adorés. Je vais devoir chafouiner tout seul dans mon coin. J’en profiterai pour affûter mes arguments pour la rentrée.

Bien sûr, je saute sur l’occasion pour me couper  complètement du monde. Eh oui, moi je suis un dingue, je suis comme ça, je n’hésite pas à chambouler mon monde et à me fixer des gageures improbables : pas de Facebook, pas de twitter, pas de blog, et même, pas d’internet y compris sur le téléphone, cet objet qui est devenu collant à force de me suivre partout.

Du coup, c’est dommage : je vais manquer toutes ces polémiques estivales débiles avec le PS dans le rôle principal, qui essaie de se défausser de ses responsabilités (au hasard, ne pas s’être inquiété plus tôt d’avoir un pervers sexuel dans ses rangs) en accusant l’UMP de complot international judéo-maçonnique. Pendant ce temps, la droite n’a rien à faire : juste à engranger.

Je risque aussi de louper les évolutions de cette passionnante affaire de chien dangereux, à Boulogne-sur-Mer, dans laquelle on se demande s’il ne faudrait pas que 577 députés se réunissent d’urgence pour modifier la loi, tout ça parce qu’une fillette s’est fait arracher le visage alors qu’elle le promenait sous le nez d’un bull-terrier en l’asticotant.

Allez, soyons fou : je ne suivrai pas non plus les péripéties haletantes de la lutte-pour-sauver-l’euro. Pendant qu’on s’inquiète de nos problèmes de riches, douze millions de personnes sont menacées par la famine dans la Corne de l’Afrique. A méditer.

Allez, je vous laisse, soyez sages et profitez vous aussi de ce magnifique été caniculaire. Bien sûr, d’ici quelques jours, je passerai les commentaires en modération a priori. Ce qui m’évitera d’être attaqué en justice à cause d’un troll.

13 Commentaires

Classé dans Nombril

13 réponses à “Pause estivale

  1. Il y a une stratégie au Uno ???

  2. Tu prévois un apéro saucisson ? Attends que l’aile gauche apprenne ça ! Espèce de fasciste qui n’est pas pour l’intégration…
    Bon, sur ces paroles totalement stupides, bonnes vacances.

  3. Et pour Chafouin hip hip hip ?

  4. bonne vacances mister et, au passage, merci pour ces billets non seulement intéressants mais qui en plus n’hésitent pas à se positionner…. ce qui suscite des vraies réflexions !

  5. cilia

    T’es sûr de vouloir laisser l’histoire du chien dans ton billet de pause estivale ?
    Parce que bon, la fillette n’y est pour rien et c’est elle qui n’aura plus de vie, dans le meilleur des cas, pendant de très nombreuses années …

    Sinon, tu ne viens pas dans le vrai sud, donc tu vas te peler grave, ben … réchauffement climatique oblige ! Heureusement, NKM s’occupe de nous🙂

    J’aurais bien aimé savoir vers quelle période tu allais revenir vers tes milliers de lecteurs, histoire de gérer au mieux mes journées plage natation bronzette. M’enfin, je m’adapterai😉

    Excellentes vacances à toi et à chafouine !
    Alors pour faire un bébé, l’abeille va sur la jolie fleur et …
    OK je sors !

  6. @lemessin

    Si j’accompagne le saucisson avec du Muscadet, ça passe🙂

    @Fiskmonskov

    Bien sûr! Et puis il faut aussi une bonne part de chance pour l’emporter.

    @Caro et Arnaud

    Merci!

    @Cilia

    Mes dizaines de milliers de lecteurs, s’il te plaît. Pour le chien, c’est de la provoque. Cette fillette n’y peut rien, en effet. Mais parfois, personne n’y peut rien. Il faut arrêter d’aller toujours chercher des responsables. ça me fait penser à l’historie des supporters lillois renversés par un train. On peut toujours chercher à impliquer la SPA, voire le propriétaire précédent, et peut-être même l’évolution à travers les âges du bull-terrier, mais il y a une responsabilité directe : un chien ne mord pas pour rien, et peut-être, s’il mord, parfois, c’est juste qu’on l’a agacé.

    Je reviendrai vers la fin du mois d’août. Et merci pour tes bons conseils en matière de reproduction!

  7. menez

    Bonnes vacances chafouin!!!!!!

  8. « manger plein de saucisson à l’apéro »

    Prenez garde à ne pas vous faire arrêter… les lois les plus fourbes sont souvent votée en été.

  9. Bonnes vacances et du repos🙂

  10. « et même, pas d’internet y compris sur le téléphone, cet objet qui est devenu collant à force de me suivre partout. » C’est ce qu’on va voir.

  11. Castafiore

    pas trop de saucisson quand même … c’est pas bon pour c’que t’as !😉

Un petit commentaire?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s