Défilé militaire : et si on examinait la proposition d’Eva Joly?

Photo David Reverchon (flickr)

Eva Joly a provoqué un véritable tollé au sein de la classe politique, au milieu d’une actualité plutôt vide, en proposant de supprimer les défilés militaires du 14-juillet et de les remplacer par un défilé « citoyen ». Proposition qui a soulevé des commentaires tout à fait déplacés sur la binationalité de la candidate victorieuse de la primaire EELV. L’idée révèle l’antimilitarisme d’une certaine gauche, mais n’est pas si stupide et il n’y a pas de raison qu’elle ne soit pas examinée.

Haro sur le baudet! A peine avait-elle formulé sa proposition de supprimer le défilé militaire du 14-juillet (ou plutôt, les défilés puisque Paris n’est pas la France) qu’Eva Joly a reçu en retour une volée de bois vert de la quasi-totalité de la classe politique, José Bové excepté. Et plutôt que de discuter du fond de la proposition, beaucoup se sont écharpés, y compris sur Twitter, au sujet des commentaires étonnants d’un certain nombre d’élus de droite, sur le mode : « elle ne peut pas comprendre, elle est Norvégienne ». J’en veux pour preuve ce tweet du député UMP Lionel Tardy, qui n’appartient pourtant pas à la droite populaire, qui invitait hier Eva Joly à « retourner en Norvège ».

Un élément de langage repris ensuite par d’autres élus sous-entendant qu’Eva Joly ne connaissait pas la France, et peut-être, était moins qualifiée qu’une autre pour parler de ses rites républicains. Même Authueil s’y est mis, insistant sur le fait que sa binationalité peut avoir des conséquences sur ses propositions.

Je n’aime pas Eva Joly, mais je vois mal ce que cet argument vient faire là. Car en-dehors du fait qu’il soit déplacé et dangereux, il oublie que l’antimilitarisme que révèle cette proposition n’est pas norvégien, mais finalement assez couramment entendu à la gauche de la gauche, à laquelle appartient bien l’ancienne magistrate. On connaît la musique : la pensée profonde de ce courant politique, c’est que toutes façons, l’armée est une dépense inutile et qu’il faudrait la supprimer. On sait où ce genre d’opinion a conduit la France en 1940 : à la débâcle.

Cet argument lié à la binationalité d’Eva Joly empêche surtout de débattre sereinement de cette proposition. Il disqualifie l’adversaire sans lui répondre. Au fond, l’idée permet de s’interroger sur le bien-fondé de ce défilé. Une tradition doit-elle être maintenue coûte que coûte? D’où vient-elle? Combien coûte-t-elle? A quoi sert-elle? Ces questions sont légitimes et il faut les examiner.

Mais d’abord, qu’a dit Eva Joly?

 « Je pense que le temps est venu de supprimer les défilés militaires du 14-Juillet parce que ça correspond à une autre période. J’ai rêvé que nous puissions remplacer ce défilé [militaire] par un défilé citoyen où nous verrions les enfants des écoles, où nous verrions les étudiants, où nous verrions aussi les seniors défiler dans le bonheur d’être ensemble, de fêter les valeurs qui nous réunissent »

Passé le côté bisounours de la mesure – voir défiler des citoyens, quelle horreur! Ils défilent déjà toute l’année sur les Champs -, je partage quelque peu l’opinion de la candidate EELV sur l’anachronisme de ce défilé. Je n’ai pas en tête d’autre démocratie qui pratique cette tradition. Ces défilés ressemblent à ceux qu’on voit en Corée du Nord ou qu’on voyait dans la défunte URSS, les missiles en moins. Bref, ça fait un peu démonstration de force. Voir des chars avancer sur les Champs-Elysée, ça ne m’a jamais fait frissonner.

Mais le défilé, ce n’est pas que cela. Est-il en effet inutile de conserver cette tradition qui comme l’a relevé Ségolène Royal, permet de « rendre hommage à nos forces armées au moins une fois par an », et qui est d’après Laurent Fabius, est une façon de « montrer que l’armée française est une armée citoyenne »? On pourrait ajouter que la disparition du service militaire a contribué à affaiblir ce lien entre l’armée et la nation.

A quel autre moment de l’année, concrètement, l’armée est-elle mise à l’honneur? Quel autre moyen y’a-t-il pour célébrer une institution qui est une partie constitutive de la nation (qui n’est pas un gros mot…), ou tout au moins une de ses émanations? Les policiers et les pompiers ont bien leur journée nationale, qui permet de tisser des liens entre eux et la population…

Puisqu’il ne faut pas s’interdire de réfléchir, il faut toutefois noter que d’autres formes de célébrations pourraient être imaginés. Des journées portes-ouvertes dans les casernes, par exemple. Des démonstrations du savoir-faire des militaires.

Au fond, l’idée soumise par Eva Joly arrive surtout à un très mauvais moment. Formuler une telle proposition, alors que 7 soldats sont morts au front dans la semaine, et que l’émotion semblait être très forte au sein des défilés, ce n’était pas très opportun ni très habile, et c’était le meilleur moyen pour s’en prendre plein la tête. Finalement, pas sûr que la candidate EELV soit meilleur stratège que son ex-concurrent Nicolas Hulot…

Ce billet a également été publié sur le Plus de l’Obs.

33 Commentaires

Classé dans Politique

33 réponses à “Défilé militaire : et si on examinait la proposition d’Eva Joly?

  1. DF

    Je débarque chez vous… et apprécie votre présentation des arguments pour et contre relatifs à l’idée de Mme Joly.

    « Des journées portes-ouvertes dans les casernes, par exemple. Des démonstrations du savoir-faire des militaires. »

    Par rapport à la phrase que je reprends de votre billet, j’aimerais dire que l’un n’empêche pas l’autre – et que cela permettrait justement de mettre l’armée à l’honneur de manières différentes. Les portes ouvertes sont par exemple une bonne opération marketing: « regardez ce que nous pouvons faire, même en temps de paix! »

    Après, le défilé a un côté « hommage aux morts présents et passés pour la Patrie » – sans aller jusqu’à dire qu’on n’a pas à y toucher, je pense qu’il faut y aller mollo avant de vouloir tout bazarder. Surtout (comme vous le rappelez en fin de billet) que la France a justement donné plusieurs de ses enfants en Afghanistan récemment. Certains se plaignent qu’on en parle trop peu; si martiales qu’elles soient, les solennités du 14 juillet permettent justement de leur rendre un hommage d’envergure nationale.

  2. Le problème avec les portes-ouvertes dans les casernes, c’est que ça finit parfois mal…

    Plus sérieusement, peut-être en effet faudrait-il trouver des solutions pour recréer le lien armée-nation. Peut-être que l’étalage des forces n’est pas la meilleure solution. Encore que. Il suffit de voir la foule que ce défilé déplace pour se dire que les Français aiment voir leur armée, malgré leur anti-militarisme naturel.

    Et surtout, pour avoir vu l’année dernière, dans les rues de départ et d’arrivée des défilants, des gamins monter sur les véhicules du commando Hubert et bomber le torse avec le béret sur la tête, posé là d’une main ferme et douce par un de ces soldats d’élites, et leurs parents les prendre en photo, je ne peux me résoudre à envisager la disparition de cet événement. Parce que le lien se crée là, de façon très concrète.

    Alors créer d’autres événements, plus fréquents, plus répandus, peut-être pas aussi « étalage de force », d’accord, à 100%, mais supprimer celui-là, non.

    Mais la question qui se pose : est-ce que nos militaires ont le temps de jouer aux nounous ? Est-ce que c’est leur boulot ?

    Franchement, je ne sais pas.

    Mais en effet, la question peut être posée, et on peut en discuter.

  3. Les attaques sur la nationalité d’Eva Joly sont inopportunes, même s’il fallait s’y attendre.

    Sa proposition, on peut l’examiner, et la rejeter aussitôt. Pourquoi se priver d’un symbole apprécié par la France et son armée ?

    Ce défilé n’est pas fait pour gêner qui que ce soit, mais bien pour principalement rendre hommage à ceux qui prennent le plus de risques pour nous. Quand bien même on serait la seule démocratie à pratiquer cette tradition ne signifierait pas qu’on devrait nous en abstenir. Mais les défilés militaires existent dans d’autres démocraties, j’ai au moins en tête celui qui a eu lieu lors de l’investiture de Barack Obama.

    Des journées portes ouvertes et des démonstrations, ça existe déjà. On avait déjà suffisamment parlé d’une démonstration qui avait mal tourné il y a trois ans pour que l’on se rappelle de leur existence. Seulement, elles n’ont pas l’impact que constitue le défilé…

  4. Gwynfrid

    « Je n’ai pas en tête d’autre démocratie qui pratique cette tradition. »

    On pourrait peut-être vérifier ? Allez, cinq minutes sur Google:

    http://www.militaryphotos.net/forums/showthread.php?166790-Spanish-Military-Parade-09..

    http://www.militaryphotos.net/forums/showthread.php?118309-Polish-Army-Day-Parade-in-Warsaw.-Aug.-15th-2007

    http://www.festivalsofindia.in/republicday/parade.aspx

    Sur le fond: il n’est pas interdit d’ouvrir le débat. Pour ma part, je ne suis pas d’accord pour supprimer cette occasion de mettre nos soldats à l’honneur : ils font un métier difficile et bien mal reconnu (voir le billet précédent sur les morts en Afghanistan). En fait je préférerais que l’on ajoute d’autres façons de le faire. Les journées portes ouvertes existent déjà. Hélas, l’une avait été le théâtre d’un drame affreux il y a quelques années, à Carcassonne si je me souviens bien.

  5. je te trouve bien indulgent avec jolie-joly !

  6. @Corto

    Je l’ai dit : je ne l’aime pas, je n’aime pas ses idées, je ne me fais pas d’illusion sur son antimilitarisme, et je suis a priori défavorable à son idée. Ceci dit, je pense qu’on peut dialoguer et répondre sereinement, sans être obligé de se vautrer dans des arguments pitoyables sur les origines d’Eva Joly…

    @Gwynfrid

    Merci de l’info alors !🙂

    Les journées portes ouvertes existent déjà, mais à l’avenant, selon les initiatives locales, je n’ai pas connaissance d’une journée nationale – pourquoi pas le 14-juillet, d’ailleurs? – comme il en existe pour les pompiers et les policiers, qui rameutent énormément de gens sans forcément faire d’exercices à balles réelles🙂

    Ceci étant dit, je m’interroge sur l’anachronisme du défilé. Mais je n’y suis pas hostile en l’état. L’argument de l’hommage, également soulevé par Xerbias et DF, me semble le plus pertinent.

    @Fikmonskov

    « Mais la question qui se pose : est-ce que nos militaires ont le temps de jouer aux nounous ? Est-ce que c’est leur boulot ? »

    Je pense que défendre leur métier, l’expliquer aux habitants de ce pays, devrait être naturel. Je le redis, mais les policiers et pompiers le font depuis des années et ça a un grand succès. Après tout, c’est notre armée, ce n’est pas une armée privée.

    Ceci étant, je pense qu’effectivement ce sont des événements qui peuvent s’ajouter au défilé. Je ne faisais que lancer des pistes de réflexion.

  7. Pingback: 14 Juillet: Plaidoyer pour un JOLY défilé populaire [Imaginons]… « ‘’ Ce Que Je pense ‘’…

  8. Tiens, au fait, les réactions contre Eva Joly sont d’autant plus contestables que les Verts avaient déjà demandé la suppression du défilé l’an dernier : http://www.lejdd.fr/Politique/Depeches/Les-Verts-contre-le-defile-militaire-du-14-juillet-204013/

  9. ce qu’elle demande est plutôt de l’ordre du carnaval… ça existe déjà, cela dit.
    mais « et pour les militaires, que fait-on, alors? »: est la bonne question.

  10. S1ned

    Sans vouloir polémiquer, le coup du défilé des enfants, des assoc, et des bacheliers, c’est exactement ce qu’il y a en Norvège. C’est donc un peu abuser. Et il faut reconnaître une certaine justesse dans l’argument qui consiste à dire qu’Eva Joly se permet de juger une coutume française historique, alors qu’elle ne fait partie de ce pays que depuis peu. Je ne dis pas qu’elle ne peut rien dire, mais dans cette configuration, on peut le présenter de manière très hypothétique plutôt que de foncer comme elle l’a fait. Encore pire avec les militaires morts en service… Mais ce qui me surprend, c’est que toi-même te plaignait du manque de reconnaissance des militaires français. C’est un peu le seul moment de l’année où les gens peuvent se rendre compte vraiment de notre technologie, qu’ils peuvent se rendre compte que il y a des gens qui se battent pour la liberté d’autres (et des motifs éco, bien sûr, mais il se trouve que ca libère parfois des gens). J’ai trouvé ceci sur un blog, ce qui m’a paru très judicieux, hormi le ton haineux:

    [i]Chez nous, nous avons choisi le défilé des uniformes militaires et d’honorer nos fils qui se battent – et pour certains meurent pour nos valeurs. Votre liberté, votre bien-être, votre façon de vivre, tout cela est défendu au prix du sang de nos militaires, alors, Madame Eva Joly, particulièrement le jour où nos pensées vont à 6 d’entre eux qui viennent d’être tués en Afghanistan vous avez perdu une occasion de vous taire.[/i]

  11. @Sined

    « Eva Joly se permet de juger une coutume française historique, alors qu’elle ne fait partie de ce pays que depuis peu »

    Elle a acquis la nationalité française depuis son mariage en 1967…

    « Mais ce qui me surprend, c’est que toi-même te plaignait du manque de reconnaissance des militaires français »

    Je m’interroge sur le point de savoir si c’est le seul moyen d’honorer les militaires et de leur rendre hommage. Mais je n’ai pas d’opinion définitive. Mon propos contient surtout à dire qu’il vaut mieux lui répondre sur le fond que de tenter de la disqualifier d’office au sujet de sa binationalité. Cela permet d’évacuer le débat, je trouve…

  12. A lire aussi cet édito de Joffrin dont le titre est peut-être un peu rude, mais dont le contenu est fort intéressant. Extrait :

    « On ne peut demander aux soldats français de secourir telle ou telle révolution démocratique, de protéger nos ressortissants à l’étranger ou de couvrir telle ou telle opération humanitaire et les cacher ensuite comme si nous en avions honte »

  13. Barbara

    Pour moi, perpétuer le défilé du 14 juillet ne se discute pas pour plusieurs raisons :
    1/si vis pacem, para bellum : il vaut mieux faire étalage de sa force pour ne pas être obligé d’avoir à s’en servir
    2/ les militaires, qui vont parfois jusqu’au sacrifice de leur vie, méritent bien d’être mis à l’honneur une fois dans l’année
    3/ pour aider à constituer une nation plutôt qu’un conglomérat de régions et de communautés diverses, une grande cérémonie dans la capitale est préférable à plusieurs célébrations régionales, parce que sinon les uns connaîtraient les chasseurs alpins et pas la Légion étrangère, et vice versa.
    4/ce défilé est un magnifique exemple de l’unité dans la diversité ( à ceci près que ceux qui prônent la diversité à tout crin oublient que cela ne marche qu’avec un fort idéal commun : ici défendre la patrie au prix de sa propre vie)
    5/ce défilé est un hommage au travail bien fait, le seul qui soit accessible à tous les citoyens quelle que soit leur classe sociale. Un concert d’orchestre philharmonique, ça marche aussi mais ça touche une infime fraction des citoyens. Entre parenthèses, vous en connaissez encore beaucoup, des événements qui font la gloire du travail bien fait, de la rigueur, du cent fois sur le métier remettez votre ouvrage et qui restent accessibles à la compréhension de tous ? Il y a le concours du meilleur ouvrier de France, mais son audience reste anecdotique.
    6/les Français admirent quelque chose d’esthétique et qui les rend fiers de leur pays le jour de la fête nationale
    7/ la tradition, ça a du bon, cela permet de se sentir inscrit dans la continuité d’un peuple : c’est pour cela que la tradition norvégienne est très bonne pour les Norvégiens, la tradition suédoise pour les Suédois et la tradition française pour les Français
    8/ pour faire la fête ensemble et défiler, il y a le carnaval (chez moi il y a aussi les allumoirs) le défilé du 14 juillet a une autre dimension, il interroge : ces hommes sont prêts à donner leur vie pour la France, et toi, qu’es-tu prêt à faire pour ton pays ?

  14. Je suis entièrement d’accord avec ton billet. Je trouve indigne que Joly soit ainsi attaquée mais dans notre patrie républicaine, nos soldats ont bien droit à un jour. Même si, bien évidemment, ils ne représentent pas forcément toute la République à eux seuls.

  15. Pingback: Ah c’est du Joly ! « J'ai rarement tort …

  16. cilia

    Chafouin,

    Ce n’est que mon avis personnel, mais il me semble que sur cette histoire, E. Joly a touché à un symbole national, en toute légèreté, sans vouloir prendre aucune précaution, y compris de circonstance (les morts français de la veille ou avant-veille en Afghanistan).
    Alors qu’elle se prenne en retour des réactions verbales vives, voire déplacées, ben c’est le jeu ma pauv’ Lucette !

    Cela fait partie de la liberté d’expression.
    La sienne, et celle de chaque Français, élu ou lambda.
    Ce qui n’obère en rien ton droit de lancer un débat. Mais cela reste une possibilité. Certainement pas une obligation sous prétexte que ‘des’ réactions ont été épidermiques.

    (et accessoirement, si nos politiques (hélas, souvent des femmes) pouvaient prendre un peu plus soin des sons qui parviennent à nos oreilles, ce serait tellement plus respectueux …)

  17. @Cilia

    Elle a touché un symbole national, elle se trompe, mais ni plus ni moins que les Verts de Paris l’an passé, et personne n’était venu leur reprocher leur nationalité.

    Donc non, je ne crois pas que « ce soit le jeu » de récolter de telles réactions. On n’est pas dans un jeu, d’ailleurs. Je crois qu’on aspire tous à ce que nos dirigeants aient un peu plus de tenue. Et je regrette que la droite durcisse autant son discours en matière de nationalité et d’étrangers, même si pendant trop longtemps, elle avait été aussi laxiste que la gauche en la matière.

    Donc non, il n’y a pas de « liberté d’expression » au sens moral du terme à dire pis que pendre de son adversaire. On n’a jamais le « droit » moral de dire des inepties🙂

    Et sinon, de quels sons parles tu??

    @Barbara

    Si, ça se discute! Tout se discute. Mais vos arguments sont très convaincants et je dois dire que je suis sensible à chacun d’entre eux!

  18. Claribelle

    Les Verts, l’année dernière, fustigeaient le coût du défilé et son impact écologique (raisons techniques). Cette année, Eva Joly condamne le défilé militaire en tant que défilé militaire (raison idéologique). Ce n’est pas tout à fait la même chose…
    L’année dernière, les Verts nous cassaient les pieds avec le CO2 pour attaquer le symbole (donc par derrière), cette année, EJ s’attaque au symbole en tant que tel (donc frontalement). Logique que ça agace (voire hérisse) surtout après les pertes humaines récentes !

  19. cilia

    Chafouin,

    Quand on est excessif, on s’expose à ce que les autres le soient aussi.
    Je serais assez surprise que cet excès soit le seul dans toute la campagne à venir d’E. Joly d’ailleurs.

    D’autre part, elle se présente aux présidentielles.
    Ce qui est bien un jeu tu me l’accorderas, puisqu’elle n’a aucune chance d’accéder à la présidence.
    Mais elle le fait. Donc, si on est logique, elle se propose comme la plus à même à représenter l’ensemble des Français.
    Si sa première proposition (tout juste élue par EELV) consiste à agresser une tradition française, il me semble assez inévitable que sa double culture vienne sur le tapis.
    Je ne dis pas que c’est classe, mais je pense que c’est assez naturel.

    Quand je parlais de sons, pour E. Joly, c’est évidemment son accent à couper au couteau, et pour un certain nombre d’autres politiques (trois femmes me viennent immédiatement à l’esprit), une voix de tête horripilante.
    Travailler sa voix ou sa diction n’est pourtant pas si difficile.
    Et en ce qui me concerne, ce serait presque plus important que de s’assurer, avant d’entrer sur un plateau télé, qu’on n’a pas un bout de salade coincé entre les ratounes.

  20. DF

    @Claribelle et les autres: bon, si l’on écoutait les écolos, il faudrait supprimer les humains parce que ce sont de sales pollueurs – et le défilé du 14 juillet n’en est qu’un signe parmi d’autres (p. ex. faire des gosses, rouler en voiture, etc.).

    Du moment que les écolos considèrent que l’humain pollue et que cela est dommageable pour la nature (sujet de mon premier paragraphe), pourquoi ne nous font-ils pas un suicide collectif à grand spectacle, afin de montrer l’exemple à la troupe d’immondes pollueurs que nous sommes tous? Cela débarrasserait la Terre d’une belle brochette de pollueurs, dans un premier temps… et, de la part des écolos, constituerait un acte fort et incitatif en termes électoralistes.

  21. René de Sévérac

    Bravo DF, why not un suicide collectif !
    Enfin quelque chose de positif pour l’écologie.
    Pour les défilés, la norvégienne a raison :
    on ne défile que pour les choses importantes;
    la Gay-Pride par exemple; parfait car c’est la promesse d’un monde nouveau !
    Ce qui me gêne profondément, c’est que 71 gars (et pas des Pédés) ont laissé leur peau en Afghanistan pour RIEN.
    Notre société n’a pas de VALEURS à défendre (Cf.le dernier billet), et n’a rien à faire ni en Afghanistan ni en Libye.
    Salut à tous.

  22. bembelly

    Heureusement qu’Eva Joly n’est pas à l’origine de la suppression du service militaire obligatoire…
    Heureusement….😉

  23. DF

    @RdS: humour!…

  24. cilia

    Chafouin, bis,

    « Donc non, il n’y a pas de “liberté d’expression” au sens moral du terme à dire pis que pendre de son adversaire. On n’a jamais le “droit” moral de dire des inepties »

    C’est peut être là le nœud de notre désaccord.
    Tu donnes une valeur morale à la liberté d’expression.
    Alors que je la considère comme fille du pragmatisme et de la lucidité de ce qu’est l’Homme et les sociétés des Hommes et de tout ce que l’intelligence a à voir avec la prospérité et l’évolution positive de l’un comme des autres.

    La liberté d’expression ‘morale’, outre le fait d’être un oxymore, est précisément ce qui est en train de nous tuer à petit feu.
    Tu en veux encore plus ? Tu voudrais encore plus moraliser l’expression ?
    J’en veux dix fois, cent fois moins.

  25. @cilia

    Je ne nie pas le droit à une partie de l’UMP de dire cela. Je n’ai pas dit qu’il fallait qu’ils soient jugés pour cela. J’ai toujours, il me semble, défendu qu’il était curieux de vouloir faire juger quelqu’un pour des discours. Même si parfois, ces discours vont trop loin et que les appels au meurtre ne peuvent être tolérés par exemple.

    En parlant de « droit moral », je répondais à ton propos sur le thème de « elle récolte ce qu’elle sème et c’est la liberté d’expression ».

    mais Eva Joly n’a pas été outrancière dans son propos. On peut le condamner, dire qu’on n’est pas d’accord, et un certain nombre d’élus l’ont fait, même à gauche. D’autres réagissent juste avec leurs tripes au lieu d’utiliser leur cerveau, et on dirait que leur seul argument est celui de la binationalité de la candidate EELV.

    C’est un peu dommage car je trouve que ce débat est très intéressant, il permet de se questionner sur nos traditions. J’ai appris beaucoup de choses depuis quelques jours. Je crois qu’en dehors de la proposition d’Eva Joly, on ne doit pas hésiter à remettre en cause nos habitudes, on doit réfléchir sur ce que nous sommes. Après le premier billet d’Authueil sur ce sujet, que j’ai mis en lien, il en a écrit un second sur l’identité nationale, que j’ai trouvé plus juste. Finalement, l’identité nationale se définit bien plus dans ce genre de débat, plutôt que dans un débat organisé spécifiquement.

    J’ai donc beaucoup plus de respect pour un Max Gallo qui répond posément sur le fond, que pour un Lionel Luca qui éructe la bave aux lèvres.

    @bembelly

    Oui!

    Ceci dit, après coup, je me demande si ça n’était pas une grosse erreur…

    @René

    Les « pédés », j’aimerais autant que vous évitiez…

    @Claribelle

    Logique que ça agace, oui! Ceci dit, on sait très bien que l’opinion émise par Joly est assez largement partagée à la gauche de la gauche…

  26. tiptop

    Ceux qui critiquent Eva Joly ont raison sur au moins un point : le défilé militaire est une vieille tradition française et de fait, la candidate écologiste s’attaque à certaines « valeurs françaises» que ses détracteurs oublient d’expliciter. Cela semble aller de soi pour eux. Pourtant un petit éclairage historique ne ferait pas de mal à tous et permettrait d’éclairer le fond de l’affaire qui dépasse largement les petits jeux politiciens puisque au fond on toucherait à l’identité même de la France si l’on en juge par les réactions. Si l’on croise cette histoire avec le parcours d’Eva Joly, les choses deviennent limpides il me semble. Derrière la polémique, se cache un point aveugle de notre histoire : l’Afrique.
    Le premier défilé militaire a lieu le 14 juillet 1880 dans un contexte de propagande ethno-nationaliste suite à la défaite de Sedan. Cette année -là, Savorgnan de Brazza fonde Brazzaville et l’année suivante, toujours au Congo, le traité Makoko déclenche une fièvre nationaliste suivi d’une succession de surenchères de la part des nations impérialistes qui mèneront au « big scramble for africa » et à la conférence de Berlin. L’acte de naissance du défilé est doublement lié à la constitution de la « plus grande France » donc de l’empire colonial et à l’antagonisme franco-allemand. L’organisation de l’armée de la troisième république en sera profondément affectée.
    Les comptes avec l’Allemagne étant soldés et l’armée ayant été professionnalisée, une question reste entière : est-on aujourd’hui sorti de cette tradition coloniale? Chaque année la composition multiethnique des troupes exposées renvoie à cette page histoire qui est censée avoir été clôturé avec l’accession aux indépendances. La présence des Dom toms , reliquats de l’empire, est parfaitement justifié puisque ces territoires sont pleinement intégrés à la France. Mais que dire de la présence de troupes issues des anciennes colonies comme en 2010 lors du cinquantenaire des indépendances ? Pourquoi faire défiler ces troupes sur le sol de l’ancienne nation colonisatrice ? N’est-ce pas en totale contradiction avec l’idée même d’indépendance ? D’autre part, il faut faire le constat que durant ces cinquante dernières années le terrain d’action des troupes françaises est restée principalement l’Afrique et plus particulièrement le territoire des anciennes colonies. Algérie, Cameroun, Mauritanie, Biafra, Congo, Rwanda, Tchad, Côte d’Ivoire, et j’en passe, quel est le pays africain francophone qui ait pu s’affranchir des accords de coopération militaire ou échapper aux interventions militaire Françaises quelles soient officieuses ou parfaitement légales ?
    Si l’on accepte l’idée, aujourd’hui solidement étayée par de nombreux observateurs et historiens, que la France n’est partie de l’Afrique que pour mieux y rester et que l’armée Française est un maillon essentiel du dispositif en place, ces questions trouveront réponse. En toute bonne logique, le défilé du 14 juillet reflète cette présence en Afrique que ce soit dans la composition de l’armée ou dans les missions qui lui ont été affectées. Il faut comprendre aussi que les armées des ex colonies continuent de constituer une « annexe » de l’armée française dans la mesure où elles ont été crées par elle (organisation, équipement, encadrement, instruction) et que beaucoup d’entre elles sont liés à la France par des accords de coopération. Certes l’impérialisme militaire à céder le pas à l’impérialisme économique mais pas totalement, le « coup de pouce » à Alexandre Ouattara en côte d’Ivoire le prouve amplement.
    Bref le défilé militaire du 14 juillet renvoie en permanence à cette histoire impérialiste que la propagande officielle sur les missions vertueuses de l’armée Française ne peut masquer. Eva Joly, plus que tout autre, est la mieux à même de le comprendre. Son implication dans le dossier ELF, arrière cuisine de cette Françafrique, sa lutte actuelle contre la grande corruption, les paradis fiscaux, les pratiques de prédation et de pillage menés par les multinationales et les actuels dirigeants africains ne lui font peut-être voir dans l’armée française que le bras armée d’un néocolonialisme qui n’en finit pas de renaître de ces cendres. C’est très réducteur certes, mais à y regarder de plus près, elle met le doigt sur la partie gangrénée de la Vème république. Elle rompt avec les discours patriotiques creux et incantatoires entonnée à droite comme à gauche. En cela, elle doit être remerciée.

  27. Pingback: Les Démocrates | Blog | Ah c’est du Joly !

  28. Je remercie celles et ceux qui sont venus lire ma prose à partir de ce site.
    Tiens, vous pouvez encore lire ceci:
    http://lamauragne.blog.lemonde.fr/2011/07/18/quel-fin-diplomate-ce-monsieur-fillon/

    Bien cordialement,

    jf.

  29. Je suis tout à fait d’accord avec Fikmonskov. Les citoyens ne sont peut être pas suffisamment mis à l’honneur le 14 juillet mais, comme vous le dites (un peu) dans votre article, ils le sont toute l’année.

    D’autre part, pour répondre à la question : « est-ce que nos militaires ont le temps de jouer aux nounous ? Est-ce que c’est leur boulot ? », en tant qu’ancien réserviste et futur sous officier, je répond « non ». Pas parce que l’on ne veut pas mais parce que ce n’est pas notre métier. Il y a bien les CIRFA/CIRAT pour informer les potentielles recrues mais un militaire est avant tout un SOLDAT (et vus les propos de vox populi, je n’ai pas l’impression d’enfoncer des portes ouvertes). Un soldat est formé à se battre, du cuistot du mess de l’Ecole Militaire au chasseur-para du 1er RCP en passant par les secrétaires, les magasiniers, les chauffeurs, etc.

    Nous sommes formés pour le combat, pas pour faire du social, ce qui ne nous empêche pas d’être sur les forum d’orientation – comme celui de l’Etudiant – ou d’organiser des JPO, etc.
    Mais il y a un différence notable entre ces petites actions ponctuelles (et irrégulières) et les défilés du 14 juillet. Dans le premier cas, on ne cherche pas à créer un lien avec la population, on cherche à recruter. Dans le second, on espère pouvoir maintenir le lien (ténu) entre notre Institution et la Nation que nous servons. Très peu de personnes sont d’ailleurs au courant du travail qu’exige la préparation de ce défilé (pour l’Etat Major comme pour le soldat qui défile) afin de présenter un « spectacle » de qualité au public.

    Alors certes, nous sommes peut être un des rares pays avec la Corée du Nord à pratiquer ce genre d’exercice mais je me permet de mentionner à Mme Joly que les manifestations citoyennes qu’elle souhaite mettre en place ne sont pas sans rappeler certains défilés de la place Tiananmen ou de Nuremberg…

  30. Lapointe

    Le défilé du 14/7 représente aussi une corvée pour ceux qui y sont astreints
    le coté reconnaissance du public est ici surfait

  31. bruno

    madame eva joly propose de remplacer le defile militaire du 14 juillet par un defilé citoyen qu i ce transformerai aussitot en defillé des casseurs decidément certain ferais mieux de vendre des légume plutot que de faire de la politique.en 30 ans les mitterand giscard chirac et sarkosie en fait de la france un pays ou il ny a aucunne securité, les voyous on des kalachnicof les policiers ces tout juste ci on ne l’eurs donne pas des pistolets a bouchons,car un policier qui ce fait tué par un voyou ces les risque du metier,mais ci un malfrat et tué par un policier ca devient une bavure avec emeutes incendie de batiment et voitures.et quand j’entent le premier ministre dire qu la france et gnereuse et q’uelle donne l’hospitalité a 200 000 imigrants et il ajoute ca represente la population d’une ville comme reims.et pour enfoncer le clou il r’ajoute que la france et une terre d’acceuil. ces qu mr fillion ne prend pas le métro ni le rer que dans les transport n commun il ya 80/100 de noir et d’arabes la france et devenue un pays ou on detrousse les touristes ,belle image de la france a l’etranger,et puis le plus beau dans tout ça ces que les voleurs sont des roumains bien connue et relacher a chaque fois car mineurs.les juges les prefets et surtout les politique sont des gens incompetant quil faut virer et les remplacer par des ges competant lea france et devenue le pays des voyous les mosquets pousse comme des champignion les arrabes veullent faire leurs loi il et temps de metre un terme a tout cela et faire qu le drapeau francais brille et ne soit plus soullier par toute cete merde.il ya un racisme anti francais et perssonne ne dit rien car il ne faut pas stigmatiser les musulmans il ce crée un peut partout des ecoles coranique ou le seul apprentissage des eleves ces d’aprendre le coran par coeur et la aussi perssonne ne dit rien.(tapper sur la page googel) RASISME ANTI FRANCAIS et vous verez des vidéo des images que l’on vous cache des image que la télé ne montre pas fait vous une idée de vous méme, reveillier vous.

  32. Pingback: 14 Juillet, Afghanistan: Un soldat parfois cela meurt | Romain Blachier

Un petit commentaire?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s