Le courage de Shahbaz Bhatti

Il faut regarder cette interview menée par France 24 (merci à Aymeric de me l’avoir adressée), dans laquelle Shahbaz Bhatti, le ministre pakistanais – et chrétien – des minorités religieuses, qui se bat depuis des mois pour dénoncer les abus de la loi contre le blasphème dans ce pays, assure qu’il ne cèdera pas d’un pouce devant les menaces des extrémistes qui lui promettent la mort s’il ne cesse pas son combat. « Si je dois être tué, ça ne me fait pas peur ». Le ministre recevait pourtant régulièrement des coups de fils le menaçant de décapitation, et des prêches publics appelaient à l’assassiner. En toute impunité.
Est arrivé ce qui devait arriver : Shahbaz Bhatti a donc été assassiné par balles, hier à Islamabad, deux mois après Salman Taseer, le gouverneur du Penjab, qui de son côté s’était battu pour Asia Bibi, une chrétienne injustement condamnée à mort pour blasphème, et qui croupit toujours en prison.
Shabhaz Bhatti semble avoir été « abandonné » par son propre gouvernement, à en croire le commentaire de Mathieu Mabin, correspondant de France 24 au Pakistan, qui affirme que Shahbaz Batti était le seul ministre du gouvernement à ne pas avoir reçu de voiture blindée ni de garde rapprochée.

Son courage et celui de Salman Taseer invitent à réfléchir. Leurs morts appellent aussi à soutenir les chrétiens du Pakistans, menacés par les islamistes dont la folie meurtrière semble influencer le pays tout entier. Se tenir debout, ferme et constant, face à des psychopathes qui vous promettent la mort si vous ne vous couchez pas, et alors que personne parmi les personnes raisonnables ne vous soutient, c’est une des formes de courage que j’admire le plus.

Alain Juppé, le tout nouveau ministre des Affaires étrangères, a réagi par communiqué hier, dénonçant « un climat préoccupant d’attaques envers la liberté d’expression et la liberté religieuse au Pakistan », et rendant hommage « à la mémoire de ce responsable politique, engagé avec un très grand courage, depuis de nombreuses années, dans la défense des droits des minorités, et plus généralement des droits de l’Homme ». C’est le minimum, ce n’est pas grand-chose, mais c’est déjà ça.

Advertisements

3 Commentaires

Classé dans International

3 réponses à “Le courage de Shahbaz Bhatti

  1. N’hésite pas à écouter cette interview ( http://bit.ly/gtXscx ) d’Anne-Isabelle Tollet, hier soir, qui disait que trois jours avant sa mort, Shabbaz Bhatti lui avait confié recevoir chaque jour des menaces des Talibans, mais que cela n’entamait en rien sa détermination. Elle explique bien aussi la situation aujourd’hui encore plus dramatique des chrétiens pakistanais que plus personne ne va oser défendre désormais.

  2. « ce n’est pas grand-chose », et demain on parle d’autre chose.

  3. Pingback: Ne laissons pas tomber Asia Bibi | Pensées d'outre-politique

Un petit commentaire?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s