Comment tuer une idée avec une com’ très mal ficelée

C’est drôle, comme on peut se montrer rétif à ce qui pourrait être une bonne idée, essentiellement à cause du mauvais emballage cadeau qui l’enrobe. Comme quoi la forme est primordiale dans ce genre d’exercice. Exemple avec ce projet de « mutuelle catholique », pour lequel je reçois ce mail ce matin, en provenance d’un « étudiant en communication », qui visiblement, et avec tout le respect que je lui dois, doit encore progresser pour intégrer le métier.

Voici le début du mail en question :

Salut à toi bloggeur, je me permet de t’écrire afin de te soumettre un sujet de réflexion qui serait de nature social. Un ami travaille actuellement à la mise en place d’une complémentaire santé catholique.

Deux erreurs fondamentales sont commises ici, si l’on met de côté la faute d’orthographe qui tue toute crédibilité dès la première phrase. La première, c’est d’envoyer un mail qui se veut à la fois personnalisé, avec ce tutoiement qui me hérisse le poil (ben oui, on ne se connaît pas, si?), et pourtant collectif, puisque la formulation vague laisse à penser qu’il a été envoyé à plusieurs destinataires. On ne peut pas viser à la fois les deux objectifs, c’est contre-productif. Soit c’est un communiqué, soit c’est un mail personnalisé. La stratégie ne peut être la même.

La deuxième erreur consiste à suggérer trop lourdement l’écriture d’un billet. C’est honnête, mais en com’, il vaut mieux « suggérer » les choses implicitement en vantant les mérites d’un produit ou d’une initiative, plutôt que d’insister maladroitement sur ce qu’on attend.

La suite du mail est une reproduction d’un message écrit par le concepteur de l’idée, un « ami » de l’étudiant en question. On ignore de qui il s’agit, mais cette formulation est là pour nous laisser à penser que tout ça se passe en quelque sorte en famille, à la bonne franquette. On ne peut pas procéder ainsi quand on communique. Il faut au contraire montrer qu’il s’agit d’un truc sérieux, non? Or la formulation de ce message de l’ami fait justement penser le contraire… Voici donc ce message :

Chacun de vous sait que je travaille à développer la seule complémentaire santé (mutuelle) catholique de France. C est un projet superbe et ambitieux! Je vous avoue que ca démarre très très  fort, les cathos sont au rendez vous!  Contrairement aux autres mutuelles, la mutuelle que je développe ne rembourse pas l’avortement, les moyens de contraceptions… et tout ce qui pourrait interrompre le cours naturel de la vie. L’argent que vous cotisez ne part pas pour l’avortement du bébé de votre voisine (contrairement à votre mutuelle actuelle!! enfin je dis votre voisine… je ne la connais pas ;-)). Contrairement aux autres mutuelles, le prix n’augmente pas en fonction du nombre d’enfants (qu’il y en ai 1 ou 10) au contraire nous donnons à chaque naissance! Toujours contrairement aux autres le prix ne tient pas compte de l’âge… dans les autres mutuelles plus tu vieillis plus le prix augmente ! et bien pas chez nous !!! de plus on ne demande pas de bilan de santé à l’adhésion.

Et pour finir ( et pour ceux qui pensent à leur porte monnaie, c’est à dire tout le monde) à garantie égale nous sommes les plus compétitifs! Autre chose, vous avez déjà vu une mutuelle prête à rembourser des formations billings ?

Vous avez déjà une mutuelle? il n’est jamais trop tard pour changer. Vous cherchez une mutuelle? vous avez maintenant une mutuelle qui allie respect de votre vie et respect de vos valeurs. C’est une façon de montrer que nos valeurs ne sont pas seulement dans nos pensées ou dans nos paroles mais aussi dans nos actes et dans nos choix!

Quelques remarques :

– Non, justement, « chacun ne sait pas » forcément que ce projet est en cours. Si c’était le cas, il ne serait pas utile de m’envoyer ce mail.

– Votre message me fait penser qu’un groupe d’adolescents est à l’origine du projet : les smileys, les points d’exclamation, les fautes d’orthographe. On ne peut pas procéder comme ça si on veut être pris au sérieux!

– Nulle part, dans cette description, on n’a d’information ne serait-ce que sur le nom de la mutuelle en question. N’est-ce pas une information importante? On n’a pas non plus d’infos sur les concepteurs du projet. Qui sont-ils? Pourquoi ont-ils décidé de se lancer? Mystère.

– Est-il vraiment utile de blaguer sur l’avortement du bébé de la voisine?

Il faut en fait attendre de consulter les pièces jointes pour se rendre compte qu’on a affaire à quelque chose de sérieux, à un projet quasi-bouclé, avec des plaquettes qui donnent justement une impression de professionnalisme.

Conclusion : dommage, car dans 99% des cas, on aura supprimé le mail avant même d’aller plus loin. Comme quoi, quand on a le sentiment d’être pris pour un débile, on n’est guère incité à prendre en considération son interlocuteur.

11 Commentaires

Classé dans Chafouinage

11 réponses à “Comment tuer une idée avec une com’ très mal ficelée

  1. Claribelle

    « Deux erreurs fondamentales sont commises ici, si l’on met de côté la faute d’orthographe qui tue toute crédibilité dès la première phrase.  »

    C’est plutôt gentil, car moi j’en vois trois, des fautes !
    bloggeur (aurait-il hésité entre le « blogueur » français et le « blogger » anglais ?); permet (il manque le « s » de la 1ère personne; social (il manque le « e » du féminin).

    Et le style (dans les 2 messages) est exécrable. Tout à fait d’accord que « quand on a le sentiment d’être pris pour un débile, on n’est guère incité à prendre en considération son interlocuteur. »

  2. Gwynfrid

    Hum. Le professionnalisme de la brochure semble assez sérieux à première vue. Présentation impeccable, couleurs classiques, adaptées au marketing de ce genre de produit.

    Par contre, question contenu, il y a des trucs curieux: par exemple la prime de naissance à partir de 3 enfants est une « garantie éthique exclusive ». Je ne vois pas bien ce qu’il y a d’éthique et encore moins ce qu’il y a d’exclusif là-dedans… On dirait une assurance santé très classique, plus deux ou trois gadgets destinés à donner l’impression d’une certaine catho-compatibilité, les mots « éthique » et « morale » saupoudrés ici et là, et un slogan qui ne veut rigoureusement rien dire, comme il se doit: « donner vie à la santé ». Ben voyons.

  3. ValLeNain

    M’est avis que les brochures (que je n’ai pas vues mais je me fie à Gwynfrid) ont été faites avec un beau générateur de plaquette 🙂

    Sinon, pour le style du mail, tout à fait d’accord avec Claribelle, c’est tout bonnement ridicule, voire, vulgaire…

    « Je vous avoue que ça démarre très très fort, les cathos sont au rendez-vous »
    Yeaaaah put your hands up for Marie !…

  4. Obi-Wan Kenobi

    @ Chafouin :
    l’objectif est néanmoins atteint. Tu as écrit le billet que le mail te suggérait fortement ! Avec le lien vers la plaquette qui plus est. Là, je dis, chapeau l’artiste !

  5. @Obi Wan

    Oui enfin est-ce ce qu’il attendait? 🙂

    J’aurais pu ne pas mettre le lien mais ça n’aurait sans doute pas été très honnête.

    @Val le Nain

    Tu peux les voir pour te faire un avis, il y a le lien!

    @Gwynfrid

    Moi surtout ce qui m’a agacé c’est le petit couplet sur l’avortement et la famille nombreuse, comme s’il n’y avait que ça pour séduire les cathos…

    @Claribelle

    Mea culpa, j’étais passé à côté de cette deuxième faute… Après, blogger, ça s’écrit. Mais en effet, moi, je préfère blogueur, c’est plus joli!

  6. PMI

    Déjà, ce qui me hérisse, c’est l’appellation mutuelle catho ! Bientôt, on les mettra dans des réserves, les cathos ?
    D’accord avec le Chafouin, côté agacement… Généré par le ton infantilisant ? Les fautes de goût ?
    Heureusement que le lien laisse entrevoir une entreprise » pour de vrai » ? Personnellement, j’aurais cru à une réelle arnaque !!!

  7. Durand franck

    Alors là, je suis bouche bée !! quelqu’un propose quelque chose de concret pour la Vie, et tout ce que vous trouvez à faire, c’est de chercher les erreurs de marketing !!
    Ils sont où,les défenseurs de la Vie et des valeurs catholiques ? derrière leurs claviers d’ordi, à toujours râler ?

  8. POTIER

    Bonsoir,
    Je me permets de venir vers vous étant le concepteur du contrat FIDELIS Santé.
    Sans revenir sur les spécificités du contrat, je ne puis que regretter cette « pseudo communication » effectuée par un étudiant qui pensait bien faire.
    A ce jour, le site étant en construction, le contrat FIDELIS Santé ne fait l’objet d’aucun développement marketing (en dehors de la plaquette). Cela viendra au cours du second trimestre. D’ici là, je reste à la disposition de vos lecteurs pour répondre à toutes leurs remarques, questions ou suggestions.
    Vous remerciant par avance,
    Bien cordialement,
    Samuel POTIER
    contact@fidelis-sante.com

  9. @Franck Durand

    Ce n’est pas parce que je défends « la vie », comme vous dites, que je dois accepter tous les gadgets communautaristes qu’on me présente. Et si ce gadget s’avère être un truc vraiment intéressant, qu’on me le présente autrement qu’en me prenant pour un débile…

    @Potier

    Il pensait bien faire mais visiblement, n’était même pas ouvert à comprendre qu’on ne tutoie pas son interlocuteur d’emblée… ça me paraît pourtant être le tout début de la base du métier.

    @PMI

    Tout à fait! Une bonne mutuelle s’adresse à tous, pas qu’aux cathos.

  10. jean

    de New York City

    Bonjour,
    Le mail semble être destiné aux amis de l’expéditeur. On pourra lui pardonner d’écrire d’une façon trop légère et de ne pas avoir utilisé toutes les techniques de communication qu’on lui apprend lors de ses cours!
    Cela expliquerait aussi le « chacun de vous sait »

    De plus, je pense qu’on ne peut pas comparer un plan de communication avec un mail perso…

    A lire l’article ce n’est pas L’expéditeur du mail qui a écrit au contact de ce site, mais plutôt un de ses « amis ». L’expéditeur écrit à ses amis avec un style léger mais le tutoiement et les fautes d’orthographes ne semblent être que l’œuvre de cet « ami ».

    Je pense que ce jeune étudiant ne s’attendait pas à ce qu’un de ses amis envoie ce mail sur la toile.

  11. @Jean

    Désolé, mais le mail est signé d’un étudiant en communcation d’une école dont je tairai le nom. Il y a donc bien volonté de promouvoir un produit. S’il avait agi contre la volonté des initiateurs de cette mutuelle, nul doute que ceux-ci l’auraient écrit ici.

Un petit commentaire?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s