Manifeste contre le suicide assisté et pause sur le blog

Alors que ce blog va entrer en sommeil pendant quelques semaines en raison d’une indisponibilité à l’alimenter, je signale à votre attention le manifeste publié par le collectif Plus belle digne la vie, qui a pour objet de rappeler que « tout dispositif législatif visant à reconnaître un droit à une injection létale et/ou à un suicide assisté constituerait un contresens grave faisant courir des risques aux plus vulnérables et aux plus démunis d’entre nous ». Ce manifeste est publié alors que va être examiné au Sénat le 25 janvier prochain une proposition de loi visant à instaurer une aide active à mourir, qui n’est autre qu’une reconnaissance du droit au suicide assisté. La commission des affaires sociales du Sénat a d’ailleurs voté cette proposition de loi aujourd’hui. Chacun de vous peut signer ce manifeste.

Le collectif a également financé en lien avec la Sfap (société française d’accompagnement et de soins palliatifs) un sondage Opinion Way dont les résultats sont édifiants :

– 53% des personnes interrogées estiment être insuffisament informées concernant les soins pallatifs et 68% ne sont ainsi pas au courant qu’il existe une loi contre l’acharnement thérapeutique. Voilà sur quoi surfent les promoteurs de ce suicide assisté : la méconnaissance profonde du droit existant, issu de la fameuse loi Leonetti du 22 avril 2005, votée à l’unanimité par l’Assemblée nationale! L’ADMD a beau jeu de sans cesse remettre sur le tapis la question de l’euthanasie et du suicide assisté.

Si les Français savaient réellement ce que dit le droit, seraient-ils aussi nombreux à se dire favorables à une loi sur l’euthanasie, à chaque fois qu’on leur pose la question? Ce sondage montre que lorsque la question est posée différemment, la réponse n’est pas du tout la même.

– 60% des Français sont pour le développement des soins pallatifs plutôt que pour la légalisation de l’euthanasie. Une majorité importante estiment donc qu’il est urgent de soulager la souffrance plutôt que de la traiter de manière définitive. Ce qui ne signifie nullement justifier l’acharnement thérapeutique! C’est pourquoi le manifeste précise que « plutôt que de vouloir légaliser des pratiques euthanasiques, nous affirmons que la priorité et le devoir des décideurs politiques devraient être de favoriser l’application de la loi en assurant un égal accès de tous les malades qui en éprouvent le besoin aux soins palliatifs, ainsi qu’une meilleure prise en charge spécifique des situations les plus complexes ».

63% préfèrent ainsi qu’un proche gravement malade bénéficient des soins pallatifs plutôt qu’une injection mortelle et 52 %, notamment les séniors, soulignent les risques de dérives liées à la légalisation de l’euthanasie. Voilà qui donne du grain à moudre pour répondre aux motifs de la proposition de loi qui va être examinée au Sénat, et qui ose prétendre que « les exemples étrangers, notamment belges et néerlandais, nous montrent qu’il n’y pas à craindre de dérives si l’aide active à mourir est bien encadrée ». Ce qui est bien sûr faux, comme nous l’avons maintes fois relevé sur ce blog.

Sur ce, je vous laisse.

Il n’y aura pas de discussion sous cet article, puisque comme je l’ai dit plus haut, je vais être indisponible et éloigné de ce blog pendant plusieurs semaines, et que je vais donc devoir en conséquence modérer les commentaires en mon absence. Portez-vous bien.

7 Commentaires

Classé dans Société

7 réponses à “Manifeste contre le suicide assisté et pause sur le blog

  1. Massonnet

    Il faut absolument se battre contre cette nouvelle forme d’eugénisme : La loi Leonetti est encore trop méconnue et la société doit se responsabiliser dans la prise en charge des personnes en fin de vie.
    Ouvrons davantage d’Unités de Soins Palliatifs et sensibilisons la société à intégrer la maladie et la mort à la Vie.Retrouvons le Sens perdu en redécouvrant nos vraies valeurs:Réapprenons à regarder la personne en fin de vie comme un humain à part entière et redonnons-lui par notre regard la confirmation de sa Dignité.AIDER L’AUTRE A MOURIR ne reviendrait -il pas à tuer notre HUMANITÉ……

  2. être contre l’euthanasie de manière purement idéologique comme tu le fais, sans tenir compte de chaque cas et contexte particulier est un crime contre l’humanité… Pour le droit à mourir dans la dignité. N’as tu jamais pensé que ceux ou celles qui sont pour l’euthanasie dans certains cas sont davantage attachés à al vie que les cathos intégristes ne peuvent l’être ?

  3. @gdc

    Réponds à mes arguments, réponds à ce sondage, plutôt que de te placer, encore et toujours, sur le terrain de l’insulte.

    Etre contre l’euthanasie de manière non idéologique, ça veut dire quoi?

    Etre contre l’euthanasie mais se pencher sur des cas particuliers pour dire « ok, celui là, on, le tue », ça veut dire quoi?

    Merci de dépasser le stade de l’argumentation petit bras si tu veux engager une discussion.

  4. Les arguments des partisans et des adversaires de la légalisation de l’euthanasie et du suicide assisté se répondent depuis des décennies .
    Le débat n’est certes pas inutile , et tous ceux qui n’y ont pas encore réfléchi eux-mêmes peuvent utilement se référer à tous ces argumentaires .

    Pour ma part je considère désormais , tout en étant du côté des partisans de la légalisation, que le débat philosophique comme tel ne peut aboutir qu’à la reconnaissance de la diversité des opinions , car les arguments des uns et des autres ne peuvent pas être tranchés rationnellement .

    Je demande donc désormais que l’ Etat n’intervienne plus dans des querelles idéologiques morales de ce genre , et prenne une position de « neutralité » morale , comme les lois laïques ont institué un dégagement de l’ Etat des questions d’ opinion religieuse . Il ne devrait désormais plus y avoir de « Morale d’ Etat » ( à part la reconnaissance de l’ EGALE LIBERTE de chaque citoyen à avoir les siennes et à ne pas obliger les autres à les adopter : simple application approfondie des libertés individuelles énoncées dans la Déclaration Universelle des Droits de l’ Homme ) .

    Pour une analyse plus détaillée d’une position voisine , voir par exemple l’ article de Ruwen Ogien :
    http://blogs.mediapart.fr/blog/ruwen-ogien/230308/l-etat-moral-et-le-droit-au-laisser-mourir

    Si dans le cadre de l’ État français actuel , les « personnes souveraines , libres et égales » ne peuvent pas rapidement obtenir une telle neutralité morale de l’ État, elles se constitueront progressivement en une nouvelle forme de communauté politique et juridique supranationale souveraine par rapport aux anciens États , de façon à ne plus être les otages des lobbies moraux traditionalistes divers et variés qui se croient encore légitimes à imposer leur « ordre moral » à tout le monde .

  5. Pingback: Euthanasie : « Il y a trop de cas particuliers pour lesquels une réponse uniforme ne peut être donnée ! » | Le temps d'y penser

  6. Very nice post. I simply stumbled upon your blog and wanted to mention that I have truly loved surfing around your weblog posts.
    In any case I’ll be subscribing on your rss feed and I’m hoping you write again
    very soon! buy twitter follower offers high quality
    sociable companies.
    buy twitter followers cheap without having delivering your own personal code or maybe following other
    people.
    you can easily buy followers on twitter, Myspace fans/likes
    and Metacafe views and also comments.

  7. Pingback: Questions éthiques concernant les soins palliatifs | Pearltrees

Un petit commentaire?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s