La « République irréprochable » de Nicolas Sarkozy

« Au fond, je souhaite si vous me faites confiance être le président d’une démocratie moderne, qui sera exemplaire au regard du monde » (Nicolas Sarkozy – campagne présidentielle 2007)

Quand on regarde ce discours a posteriori, on ne peut s’empêcher de rire sous cape. Avec une petite mention spéciale pour cette promesse ridicule de ne conserver que quinze ministres dans le gouvernement. Et quand on fait la liste des casseroles qui s’accumulent autour de l’exécutif, et tout particulièrement autour d’Eric Woerth, qui va finir lessivé par ce grand déballage – encore ce matin, on apprend que le ministre aurait reçu 150 000€ en liquide de Liliane Bettencourt, en 2007, pour financer la campagne du candidat Sarkozy…, on se dit que la « République irréprochable » est bien mal engagée.

Tiens, ça ressemble aux velléités d’inhumation de la Françafrique. On en rit encore.

Les démissions de Christian Blanc et Alain Joyandet ne suffiront sans doute pas longtemps. Eric Woerth a épuisé son crédit de légitimité et de crédibilité en vue du bras de fer législatif qui s’annonce dans le dossier des retraites. Il sera sans doute dès que les projecteurs vont commencer à se braquer sur Sarkozy et qu’il faudra griller un nouveau fusible. On y est presque.

Au fond, le gouvernement Sarkozy me fait penser à la caravane du Tour de France : chaque année, comme à chaque élection, on nous promet un Tour propre, sans triche, avec uniquement du beau spectacle. Et chaque année, comme après chaque élection, on est déçu. On a le sentiment d’avoir été berné, en quelque sorte. 64% des Français qui jugent que leurs dirigeants politiques sont corrompus, ce n’est pas rien…

23 Commentaires

Classé dans Politique

23 réponses à “La « République irréprochable » de Nicolas Sarkozy

  1. Goéland

    Les dirigeants politiques corrompus ? A mon avis, heureusement, la majorité d’entre eux ne l’est pas, dans le sens où ils n’agissent pas illégalement dans la plupart des cas.
    En revanche, ils sont très certainement immoraux et complètement coupés des réalités, ce qui finit forcément par donner d’eux l’image de privilégiés qui abusent de leur situation…

  2. NM

    Bon… Bah voilà… c’est mort. C’est cruel comme billet. On pensait échapper à Ségolène Royale et voilà ce qu’on a. 2012 sera une année difficile. Du point de vue chrétien, la question de l’engagement politique se pose vraiment de manière nouvelle. Il ne faut sans doute pas abandonner mais trouver de nouvelles façons d’agir.

  3. @Goéland

    Il n’y a justement pas que la légalité qui importe. Pour l’instant, rien d’illégal n’est reproché à Woerth (sauf cette histoire de 150 000€, mais ça reste à prouver), et pourtant, cela sent la corruption morale. Sarkozy ne voulait pas être chef de clan, mais il profite de sa situation et utilise les moyens de l’Etat pour privilégier certaines castes. C’est comme ça que le public reçoit toutes ces révélations je crois…

    @NM

    Tout à fait. Comment s’engager en tant que chrétien sans risquer de décevoir? Difficile…

  4. Vous écrivez en commentaires  » Comment s’engager en tant que chrétien sans risquer de décevoir? » . Il me semble qu’un engagement « en tant que chrétien » devrait se faire au-delà des partis dans la situation actuelle. Un tel engagement devrait promouvoir une vision plus honnête de l’exercice du pouvoir, avant toute chose. Rétablir une confiance légitime entre les pouvoirs et la populations me semble dans les circonstances actuelles le premier devoir du chrétien en termes politiques. Que les chrétiens se déchirent politiquement, mais seulement après avoir tout fait pour que l’exercice de la démocratie se fasse sereinement.

    Cela pourrait commencer par la demande publique d’application de la transparence à tous les échelons du pouvoir, à l’image de la politique suédoise en la matière :

    Les députés veulent déjeuner au Meurice ? Tant mieux pour eux, mais qu’ils sachent que si c’est fait sur notes de frais cela sera disponible peu après sur internet.

    Ils veulent un logement de fonction ? D’accord, mais les logements qu’ils possèdent déjà seront rendus publics par la République, afin d’éviter les utilisations indues.

    Un ministre veut mener grand train ? Pourquoi pas, tant que les frais de bouche/déplacement sur le compte du ministère sont disponibles pour le public en peu de temps (et pas par l’intermédiaire de Dosière qui envoie des centaines de courriers chaque année) .

    Est-ce populiste ? Oui. Est-ce chrétien ? Oui AMHA. Que les politiques ne se rendent même pas compte que ceci devrait être une base indispensable me semble juste hallucinant, en particulier ceux qui se prétendent chrétiens (surtout quand l’époque est à l’indignation d’une fraude sociale généralisée qui sert trop souvent d’alibi vu que les ministres la pratiquent avec autant d’ardeur que les autres catégories de population) .

    Ainsi, Rue89 avait montré avec beaucoup de talent que Woerth de retour de Suède avait été très inspiré par les méthodes de contrôle du public envers salariés et population générale, tout en ignorant copieusement l’aspect de ce contrôle qui touchait les politiques et les niveaux élevés du pouvoir public. L’un ne fonctionne pas sans l’autre, alors quand un gouvernement fustige les fraudes des pauvres mais adoube en toute conscience celles des riches et du pouvoir politique, on ne peut s’étonner de voir la mayonnaise médiatique prendre avec vigueur…

  5. Cochise

    Je suis bien d’accord avec Moktarama et avec cet article qui illustre bien la puissance démagogique de la Sarkozie. Quelque part, j’ai hâte de voir comment NS et ses sbires vont pouvoir se justifier quand on leur demandera des comptes…
    Faisant partie de ceux qui auraient aimé faire confiance à la clique Sarko en 2007, je suis atterré de voir le degré de déconnexion « deux poids – deux mesures » qui existe entre l’exigence de ces occupants des couloirs du pouvoir à l’égard des citoyens et celle qu’ils ont à l’égard d’eux-mêmes. Sachant que cette légèreté de la classe politique dans l’utilisation des deniers publics empire à chaque législature, je me demande bien ce qui va pouvoir enrayer le désamour désormais chronique du peuple français à l’égard de cette sphère politique si souvent arrogante et en tout cas bien éloignée des préoccupations de ce peuple souverain plutôt « dindon de la farce » qu’autre chose…

  6. J’entendais tout à l’heure Sarkozy s’exclamer « quelle époque », et « quelle déception », en expliquant qu’il trouvait étrange qu’on se passionne pour ces « polémiques » et pas pour les véritables enjeux de société. Cela montre l’absence totale de compréhension de sa part de ce qui se passe en France. Et puis venant de celui qui a mitraillé les Chirac et bombardé le Canard enchaîné d’infos lorsqu’il s’était acoquiné à Balladur lors de la campagne présidentielle de 95, ça pourrait prêter à sourire si cela ne donnait pas envie de se mettre en colère…

    @Moktarama

    Vous avez parfaitement défini ce qui devrait être l’éthique, la morale, la vertu du chrétien investi en politique. Je suis comme vous, je pense plutôt que les chrétiens doivent s’engager en politique et y témoigner de la même façon que dans la vie de tous les jours, mais pas forcément dans un parti ou une organisation chrétienne.

  7. Koz

    « On apprend que le ministre aurait ». Tout est là. On apprend quoi, en fin de compte ? Réveillez-moi quand on apprendra « que le ministre a ».

  8. Gwynfrid

    @ Chafouin: j’ai l’impression qu’on a pas fini de sortir les vidéos de campagne de 2007. Petit jeu cruel, mais tellement mérité. Pour moi, le plus choquant n’est pas cette histoire de restriction à 15 ministres, qui est juste un petit peu de wishful thinking sans conséquence. Non, ce qui fait mal, 3 ans après, c’est de l’entendre parler de « nominations irréprochables » (ah bon?), de « simplicité » (hum…), d' »humilité » (je rêve ou quoi?), de « démocratie moderne qui sera exemplaire au regard du monde » (il faut en rire, ou en pleurer?).

    @ Koz: l’information n’est pas que « le ministre aurait » reçu 150000 euros. Elle est qu’un témoin déclare aux policiers que le ministre a reçu 150000 euros et que cette affirmation est rendue crédible par la double casquette du ministre (au passage, le témoin se sait passible de prison en cas de faux témoignage). Crédible ne signifie pas avéré, et encore moins prouvé. Mais il y a de quoi se poser des questions sur la position d’un gouvernement censé être « exemplaire ».

  9. @Koz

    On a quand même appris pas mal de choses qui jettent de sérieux doutes sur l’indépendance du ministre. Le travail de sa femme, l’histoire de la Légion d’honneur accordée au collaborateur de Bettencourt, et maintenant ce témoignage de la comptable… On a vraiment le sentiment que les clans du pouvoir et de l’argent sont liés. Et ce sentiment ne disparaîtra pas avec de simples « ah non, j’ai rien fait! »

    Moi, je prends ce nouvel avatar comme un indice de plus dans le faisceau qui tourne autour de Woerth.

    @Gwynfrid

    Le problème avec Sarkozy c’est qu’il n’est pas fichu de mettre ses paroles en application… Les quinze ministres, c’est en effet du détail mais ça montre que même une idée simple censée clarifier le fonctionnement de l’Etat, il est incapable de la tenir jusqu’au bout…

  10. sans vouloir défendre qui que ce soit Koz a raison de se méfier des affirmations et de rappeler que rien n’est démontré, car contrairement à ce que vous dites Gwynfrid le conditionnel demeure: l’ancienne comptable déclare avoir donner de l’argent à quelqu’un qui l’aurait donné à quelqu’un… qui l’aurait remis à Woerth.

    Sur ce point précis on parle d’une comptable qui en aurait ras le bol d’entendre l’hypocrisie des politiques. Bon je veux bien de la part d’un enfant de coeur mais de la part de l’ancienne comptable de la plus grande fortune de France, ouaip..

    Si l’hypocrisie choque Madame à ce point, c’est qu’elle en a fait du chemin Madame.
    La corruption active au plus haut sommet ne l’aurait donc pas gêné outre mesure à l’époque où elle se nourrissait de cette même soupe.
    Pas très classe si elle dit la vérité. Moi dans ces cas là (si j’ose dire) je ferme ma gueule et j’essai de faire mieux la fois suivante.

    Quoi qu’il en soit puisqu’elle en a dit bien plus à mediapart qu’à la police, c’est que le médiat (entre autres) l’a bien bordé juridiquement. Rassurez-vous.
    Mais de grasse nous faites pas le coup de l’irréprochable petite comptable contre le méchant Woerth. Tout est possible, alors attendons que la justice fasse le tri, ça évitera à chacun de se ridiculiser.

    Moi aussi je l’aime bien Woerth bien qu’il fasse partie d’un monde très, mais alors très loin du mien. Je serais très dessus et un peu honteux de m’être fait dupé, mais je vais au moins éviter le ridicule du populisme …ou de son contraire.

  11. Gwynfrid

    Podarcis, pour ce qui est de la remise d’une enveloppe à Woerth personnellement, on parle, en effet, au conditionnel. Pour ce qui est de l’existence d’un problème politique, on parle à l’indicatif présent. Pour ce qui est de l’exemplarité du gouvernement… personne n’ose en parler, de peur d’être ridicule.

    Par ailleurs je vous laisse assumer vos propos à l’égard de la comptable. Essayer de salir le témoin, c’est la technique classique. Mais il me semble que c’est traditionnellement réservé aux avocats de la défense.

  12. @Podarcis

    Je suis d’accord avec Gwynfrid, sur ce coup-là. De la même façon qu’on ne peut pas accabler Woerth outre-mesure en l’absence de preuve déterminante (un témoignage, c’est court), on ne peut pas non plus se retrancher derrière son supposé cynisme et/ou intérêt pour balayer ses « aveux » d’un revers de la main.

    En effet, on attendra que la Justice se prononce. Même si entre nous, je ne considère pas celle-ci comme formulant obligatoirement un dogme infaillible. Mais bon.

    En attendant, on peut quand même s’interroger sur les conséquences politiques de tout ça. Et c’est sûr que ça ne sent pas bon pour le ministre du Travail. Cabale politique? Que nenni! L’affaire fait plus de bruit à la « Une » des journaux que dans l’hémicycle.

  13. @Koz

    Apparemment il y a déjà des vérifications policières qui confirment une partie des dires de la comptable sur un retrait de 50 000€… ça sent vraiment pas bon!🙂

    http://www.lemonde.fr/politique/article/2010/07/07/la-police-confirme-le-retrait-de-50-000-euros-fin-mars-2007_1384483_823448.html#ens_id=1373579

  14. Bashô

    Et l’Express vient de découvrir un truc vraiment intéressant : http://www.lexpress.fr/actualite/politique/le-haras-qui-rit-de-florence-woerth_904667.html

  15. cilia

    « ça sent vraiment pas bon!🙂 »

    C’est moi ou c’est si peu drôle que le smiley peut déranger ?

  16. Théo31

    « 64% des Français qui jugent que leurs dirigeants politiques sont corrompus »

    Parmi ces 64 %, combien accepteront d’aller mettre un bulletin dans l’urne en échange de privilèges ou d’argent ? De l’argent contre un bulletin de vote, ça porte un nom : corruption.

  17. Gwynfrid

    Sur la définition de la notion de preuve, voir l’excellent billet de Jules:

    http://dinersroom.eu/5025/affaire-woerth-preuves-rumeurs-et-calomnies/

    Il corrige une erreur que j’ai faite en commentaire plus haut : la comptable a déposé dans le cadre d’une procédure où elle est suspectée, et elle n’est donc pas passible de poursuites en cas de fausse déclaration.

    Et il explique aussi qu’une simple déclaration peut parfaitement constituer une preuve suffisante pour établir un délit. C’est à la discrétion du juge.

  18. @Cilia

    « C’est moi ou c’est si peu drôle que le smiley peut déranger ? »

    En fait le smiley ne correspond pas à la phrase qui précède mais s’adresse à Koz🙂

    @Gwynfrid

    Merci pour l’info! C’est incroyable, ça veut dire que quand on est poursuivi, on peut mentir??

    @Bashô

    Article trop long, j’ai lu uniquement le début, pas bien compris le rapport avec la choucroute…

  19. Bashô

    @ Le Chafouin

    En shorter, E. Woerth avait défendu bec et ongles une disposition fiscale dont sa femme s’est empressée de profiter avec des amies.

    « Ce jour-là, l’élu du Val-de-Marne soutient un amendement du groupe UMP, visant à réduire la portée de certains montages, effectués via des holdings, et jugés peu conformes à l’esprit comme à la lettre de la loi TEPA. Eric Woerth, alors ministre du Budget, monte au créneau, et s’oppose aux députés de son propre camp, quelque peu interloqués. « Je répète que le gouvernement ne souhaite pas que l’on resserre le dispositif permettant d’investir l’ISF dans les PME. Celui-ci doit au contraire être étendu à n’importe quel instrument juridique dès lors qu’il n’existe pas d’abus. S’il y en a, il faut les combattre, et non limiter le dispositif », explique-t-il.

    Mais le ministre, dont le cabinet n’a pas répondu à nos questions, ne se prononce pas sur le bien-fondé de cette innovation des gérants de patrimoine: assimiler une écurie de groupe -réunissant plusieurs actionnaires- à une PME, afin de pouvoir profiter du rabais d’ISF. Parmi les plus en pointe sur ce créneau: une filiale du groupe Banque Populaire Caisse d’Epargne (BPCE), la Banque Privée 1818, spécialisée dans la gestion de fortune. Là où travaillait Florence Woerth jusqu’à son entrée chez Clymène, à l’été 2007. « Des écuries de groupe, gérées comme des petites entreprises, permettent de rentrer dans le monde des courses hippiques tout en réalisant une bonne opération financière », indique la banque 1818 dans sa communication. Et un peu plus loin: « Avec des champs aussi prestigieux dans le monde entier que Chantilly, première ville du cheval en France, ou Longchamp, il n’y a pas plus ludique pour voir courir son capital! » « 

  20. Gwynfrid

    @ Chafouin
    « C’est incroyable, ça veut dire que quand on est poursuivi, on peut mentir?? »

    Ben oui. C’est pour ça qu’on ne demande pas à l’accusé de prêter serment. Encore heureux, car sinon cela voudrait dire qu’un accusé a l’obligation de s’incriminer lui-même.

  21. jean316

    Blanc et Joyandet toujours pas remplacés = preuve que leur secrétariat d’Etat ne servait à rien ? Non, parce que pour Blanc je suis d’accord (secrétaire d’Etat au Grand Paris = secrétaire d’Etat à un serpent de mer qui a connu 2 semaines de gloire il y a 1 an avant de retomber dans l’oubli, avec toutes les autres propositions du Comité Balladur 2), mais Joyandet ! Secrétariat d’Etat à la Coopération (traduction : secrétariat d’Etat aux Colonies New-Look) ! On peut difficilement s’en passer quand même !

  22. @Jean

    Le Grand Paris, c’est clair, on peut s’en passer (il y a d’ailleurs un préfet d’ile de france, Daniel Canepa, qui est un très proche de Sarkozy) et en ce qui concerne la coopération (en gros la Françafrique), ça peut très bien se gérer depuis l’Elysée…

    @Gwynfrid

    Ok, je vais aller lire le billet. Je pensais qu’on n’avait jamais le droit de mentir, mais je confondais morale et droit🙂

    @Bashô

    En gros c’est au mieux de la fraude fiscale (ou de la dissimulation), au pire du blanchiment, alors!

  23. cilia

    Chafouin,

    « En gros c’est au mieux de la fraude fiscale (ou de la dissimulation), au pire du blanchiment, alors! »

    Je me permets de me glisser dans l’échange avec Bashô, mais enfin Chafouin, on ne parle là ni de fraude, ni de dissimulation, ni de blanchiment !

    Pour autant, n’y a-t-il rien qui te dérange dans cette déviance flagrante de l’esprit de la TEPA ?

Un petit commentaire?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s