L’iPad, nouveau veau d’or

Le prêtre Steve Jobs et son Saint-Graal.

Dans le nouvel âge païen, où la technologie représente le Graal absolu, l’iPad fait figure d’objet sacré entre tous. Le relatif échec de sa sortie commerciale en Europe est plutôt rassurant, mais la folie médiatique et geekique qui a suivi l’arrivée de ce qui n’est qu’un objet est proprement sidérante…

Des commentaires hallucinants. Une véritable révolution numérique, l’outil qui va sauver la presse écrite, l’objet dont vous ne saurez plus vous passer, et j’en passe. Quand on parle des produits high-tech, on perd souvent le sens commun, mais en ce qui concerne l’iPad, la fameuse tablette tactile d’Apple, on atteint carrément des sommets de délire. Le roi Arthur recréerait sa Table ronde, il n’aurait pas à chercher bien loin : sa quête se bornerait à une recherche sur Google maps pour trouver la localisation de l’Apple Store le plus proche. Ce serait vite réglé.

Il est bien sûr acceptable et naturel que les médias s’emparent des nouveautés technologiques qui bouleversent nos vies. Et de manière générale, qu’elles évoquent les produits qu’ils conseiller d’acquérir. Mais a-t-on déjà vu une couverture aussi importante pour ce qui n’est que la sortie commerciale d’un objet? Plus de 23 000 articles parmi les sources françaises référencées par Google News! Jolie pub gratuite…

« Un produit magique et révolutionnaire, à un prix incroyable », vante-t-on sur le site web d’Apple. Pour un prix « incroyable » compris entre 500€ et 800€, selon les modèles, vous avez droit à un iPhone amélioré. Il ne fait pas téléphone, est moins pratique qu’un iPod pour écouter de la musique, mais serait un produit absolument merveilleux pour tout ce qui est burautique : web, e-mails, photos, vidéos…

Pour tout ça, il y a un truc très pratique : l’ordinateur. Et le portable en particulier. Y compris chez Mac. Mais qu’à cela ne tienne, les geeks n’ont qu’un mot en tête : l’iPad est fantastique. J’entendais hier sur une radio un « spécialiste » high-tech raconter, des sanglots dans la voix, qu’il ne se séparait plus de sa machine depuis qu’il l’avait acquise. Et qu’il avait même du mal à s’endormir, tellement il avait envie de s’en servir encore et encore, de le tenir dans ses mains… Absolument ridicule!

Cette frénésie, moi, m’effraie. Tout se passe comme si l’iPad était un objet sacré, qu’on en avait besoin, que Steve Jobs était le gourou de tout un peuple de geeks et de bourgeois branchés pour qui Mac représente le nec plus ultra de la technologie. De manière générale, et même si les produits Apple ont une esthétique incomparable et une praticité à toute épreuve, la folie Apple n’est finalement qu’une forme de snobisme parmi d’autres…

« Non, mais attends, franchement, Mac, ça n’a rien à voir. » Combien de fois ai-je entendu cette phrase insupportable, à chaque fois assortie du petit air entendu de celui qui se classe sans complexe dans la caste des initiés qui-ont-tout-compris? Vous qui êtes restés au stade du PC, vous êtes vraiment un ignare, un boeuf, un australopithèque… On dirait ceux qui me jurent que Firefox plante moins qu’Internet explorer…

A la fin des fins, souvenons-nous que tous ces trucs ne sont que des gadgets. Et que là n’est pas l’essentiel.

28 Commentaires

Classé dans Chafouinage

28 réponses à “L’iPad, nouveau veau d’or

  1. AAaahhh !!! Enfin quelqu’un de cohérent… Merci.

    Le tapage autour de l’ipad et l’unanimité qui l’entoure sont encore plus hallucinants que celui autour de la réforme des retraites, c’est tout dire.🙂

    Ayant eu la possibilité d’en avoir un en main, j’admets que c’est un très joli objet, mais de là à en faire un totem…

  2. Pingback: L'iPad, nouveau veau d'or « Pensées d'outre-politique | rssFrance.net

  3. javaharlal

    Quoi! oser critiquer l’ipad, tablette la plus attendue après les tablettes des 10 commandements 5wall street journal). Mais quel blasphème!!!
    Mais sérieusement, Apple a toujours su attirer ses clients en soignant la finition et en proposant des produits de qualités. Ce n’est malheureusement ni + ni – du marketing. Après adhère qui veut….

  4. h16

    Critiquer l’iPad, en bien ou en mal, c’est toujours en parler. C’est déjà beaucoup trop pour ce gadget, non ?

  5. Guy Liguili

    La vraie question est « A quoi ça sert, au juste ? ».

  6. La vraie question c’est surtout : l’avez-vous testé ?

  7. do

    ça montre aussi que, quand même, quand on fait de la qualité, c’est toujours mieux que quand on fait de l’arnaque. Et ça, ça me parle bien, que ce soit pour un Ipad, un vélo ou une armoire normande: c’est comme une sorte de respect de l’acheteur que de lui offrir quelque chose qui va le satisfaire. Ce que je lis sur l’Ipad, même si je tourne avec des PC même plus cotés à l’Argus, me paraît rassurant: il y a encore un goût pour ce qui est de qualité. il faudrait que nos fabriquants de n’importe quoi s’en rende compte, mais surtout que les acheteurs de n’importe quoi aussi, car c’est leur argent qui fait la loi. Et la crise vient aussi de ce que certains ont tout fait pour vendre du vent en appauvrissant tous ceux qui n’avaient pas la sagesse de ne pas leur en acheter.

    Sinon, quand je lis que des satellites explosent ça et là, que leurs morceaux se baladent dans des coins de l’atmosphère, et que tout le monde, y compris dans les pays sous développés, confie ses relations avec ses proches à des machines qui peuvent devenir complètement inutilisables à la moindre collision avec un satellite de télécom, sachant aussi que les ouvriers des entreprises de télécom se suicident partout et que l’Afrique est à feu et à sang dans certaines zones géologiques, tellement la pression est insupportable dans cette filière à cause de la concurrence, j’aimerais bien qu’on développe aussi une sorte de charte éthique sur ce genre d’objets, parallèlement à la qualité.

  8. Sined

    1/ Firefox bug indéniablement moins que IE .
    2/ Pour les coms précédents, oui je l’ai teste. C’est vrai que dans le principe de la chose, c’est un ordi portable, mais le tactile made in Apple ( et non pas du sous tactile Nokia/Samsung etc…) est parfait. De plus , le 3G est très pratique. Je sens le troll :  » Oui mais c’est bien de pas rester connecté au monde tout le temps » . donc bon voilà . Seul point faible de la tablette d’Apple: pas de truc pr équilibrer , l’objet doit être pose sur le dos ( voir photo ).

  9. @reversus

    Je ne critique pas vraiment l’objet,mais la teneur des commentaires qui accompagnent sa sortie…pas besoin d’avoir testé pour ça…

    @h16

    Avec ce type de raisonnement on ne parle plus de grand chose…

    @javaharlal

    Bien vu la référence à la tablette des dix commandements!

    @sined

    J’utilise les deux indifféremment et je ne vois pas de différence entre ie et firefox. Je dois pas etre geek.

    Sinon,oui,le côté 3g me paraît etre le truc le plus intéressant…

  10. Sined

    Plus de modélisation, plus de changements personnels,beaucoup plus rapide, et beaucoup moins de bugs🙂 Mais c’est un peu Hors sujet.

  11. Merci pour votre article.
    L’iPad est un veau d’Or qui tentera de combler les vides de sens de certaines existences. Comme vous le dites fort bien, l’iPad n’est qu’un gadget. Le matérialisme n’est pas la réponse aux angoisses existentielles…
    J’ai mis un lien de mon blog (http://alain-ledain.eklablog.com/) vers cette page.

  12. marconi

    Article ecrit par un aigris..
    si vous n’aimez pas , pourquoi en parler ? Personne ne vous force a acheter cette marque et ce produit.

  13. @marconi

    Ai-je le droit de pointer du doigt ce que j’estime etre un excès?sinon,je vous retourne le compliment. Si vous n aimez pas ce billet,pourquoi le commenter?:-)

  14. Gwynfrid

    L’excès médiatique s’explique par deux facteurs: 1) le précédent des iPhone et autres iPod, le succès allant au succès par pure facilité de la part des journalistes et 2) l’espoir que l’iPad et des machines similaires fournissent un modèle d’affaires de secours à une presse en grande difficulté. Espoir à mon avis complètement illusoire, mais c’est un autre sujet.

    J’ai testé l’engin pendant quelques jours, car il fait partie de mon domaine d’activité professionnelle. Je plussoie la remarque de Do: c’est un produit particulièrement bien conçu et réalisé dans tous ces détails, avec en permanence le souci de la qualité. Les ingénieurs n’ont pas ménagé leurs efforts, et ça se voit. Le résultat procure un réel plaisir à l’utilisation, ce qui est plutôt rare pour un objet « techno ».

    Naturellement, c’est un gadget, en ce sens qu’il ne répond à aucun besoin qui ne puisse être comblé autrement. Même les fans qui ont fait la queue toute la nuit pour l’avoir le reconnaissaient: ce n’est pas un besoin, c’est une envie. Mais n’est-ce pas le cas d’une part croissante de nos achats, pour nous autres citoyens de la société des loisirs ?

    On est en droit, cependant, de ce demander à quoi il peut servir, car il ne peut remplacer ni un téléphone ni un ordinateur portable. À mon avis c’est juste un écran portable qui sert à jouer et à se balader sur le Web dans de meilleures conditions de confort qu’un ordi: il est beaucoup moins lourd, il ne chauffe pas ou presque, et surtout, il s’allume ou s’éteint quasi instantanément. Est-ce que ça vaut 500 euros et plus ? Pour ceux pour qui cette somme est de l’argent de poche, oui, pour les fans, bien sûr, pour le commun des mortels, c’est moins évident. Et je ne suis pas chaud pour la fonction 3G, qui exigera un abonnement que je trouve difficile à justifier. Par contre, le WiFi est très bien pour lire le blog du Chafouin, au lit avant d’éteindre la lumière: l’excellente application que voilà😉

  15. J’ai la chance de voir l’iPad fonctionner depuis 4 semaines, grâce à un achat aux Etats-Unis ! Le brave homme qui l’a acheté s’en sert comme :

    1- d’un iPod
    2- faire valoir (enfin jusqu’à présent : « J’ai un iPad alors qu’il est pas sorti en Europe, c’est un outil génial »)
    3- c’est tout !

    Le même brave homme se promenait mercredi dans le train avec son iPad éteint et un journal où, sur la première page, on trouvait la publicité pour téléchagrer ledit journal sur iPad ! #fail ?

    Au bout d’un mois, cet heureux possesseur d’un iPhone, d’un iBook et d’un iPad est bien entré en religion « Appleienne », mais force est de constater qu’il ne pratique pas vraiment !

  16. Si les médias en ont fait des tonnes, c’est aussi parce que les gens vénèrent les produits Apple.

    Ils sont vraiment fortiches chez Apple parce que leurs produits sont très bien designés, assez novateurs certes, mais définitivement pas les meilleurs du marché.
    Itunes est un logiciel abominable à utiliser et on n’a pas le choix dès lors qu’on souhaite utiliser un Iphone ou un Ipod.

    Au passage, je trouve moi aussi Firefox plus performant qu’IE et dans la même lignée, je préfère Chrome, le navigateur Google🙂

  17. @copinedébile

    Bien sûr! Mais c’est justement cette vénération que je trouve grotesque. On est dans l’idolâtrie!

  18. Finevine

    Sous mac depuis 2005, j’ai franchis le pas et suis passé à Linux. Logiciel libre et hautement intuitif dans sa version « Linux Mint ».

    Pour ceux qui veulent mettre un peu (rien qu’un peu) les mains dans le camboui, qui en ont marre de Mac et de Windows : http://www.linuxmint.com/

    Voilà et par ailleurs, bravo pour ce site !

  19. « On dirait ceux qui me jurent que Firefox plant
    moins qu’Internet explorer… »

    Il y a Safari qui plante encore moins…

  20. vous avez raison Chafouin
    Il n’empêche : ce snobisme (évidement insupportable) s’appuie sur quelque chose de véritablement différent.
    y’a pas… Mac fait mieux que tous ces concurrents (c’est mon avis d’utilisateur multi marques).
    C’est 1,5 à 2 fois plus cher mais 2 à 3 fois plus fiable et rapide. 3 fois plus conviviale et simple d’utilisation.

    Ce n’est pas le snobisme qui fait cette marque, ce sont ses techniciens, ingénieurs et manageurs et en premier lieu Steve Jobs.

    Le prêtre Steve Jobs et sa sainte tablette c’est vrai, ces derniers temps c’est un peu too much et la vidéo qui le met en scène est franchement pas réussie. Mon snobisme en prend un coup. Trop faussement épurée avec son sweet noir et son jean sans ceinture. Trop ennuyeux avec ces longs blancs pour bien s’imprégner de la bonne parole. Trop long avec les témoignages successifs et émouvants des développeur d’appli toutes déjà connues. Rien de neuf. C’est le concept qui est originale, rien de plus.

  21. Vu sur le site http://www.linformaticien.com (je suis 100% d’accord sur le fait qu’Apple nous gonfle avec ses logiciels propriétaires quand tout le marché va dans le sens inverse. Pour le reste je n’ai pas testé l’Ipad et ça ne me manque pas du tout).

    L’iPad, « c’est vraiment de la merde » !
    Publié le mercredi 2 juin 2010
    par Emilien Ercolani

    Pour Tristan Nitot, président de Mozilla Europe, l’iPad, au-delà de l’esthétique et de la finition, « c’est vraiment de la merde ».

    Tristan Nitot, le président de Mozilla Europe, n’a pas l’habitude de mâcher ses mots. La preuve, une nouvelle fois, avec son commentaire sur l’iPad, qu’il possède visiblement depuis plusieurs semaines. Après une explication étape par étape sur la présentation d’un iPad à un non-initié, il donne sa réponse à la question « t’en penses quoi de l’iPad ? ». N’allez pas chercher bien loin : « c’est vraiment de la merde » !

    « Evidemment, l’iPad est superbe. Finition, interface, rapidité, tout est fait pour en jeter plein la vue. Mais une fois qu’on s’est fait dépouiller d’un demi SMIC pour pouvoir toucher le « futur de l’informatique » du bout des doigts, il reste à savoir ce qu’on va faire de l’iPad, cet iPod Touch géant qui nous ramène à l’époque des CD-ROM… », continue-t-il. Soulignons que plus de deux millions de « merdes » ont déjà été vendues dans le monde.

    Plus objectif, le président de Mozilla EU explique être chagriné par la tactique d’Apple, qui sortait des produits pour les créatifs. Mais Apple « cherche aujourd’hui avec l’iPad à enfermer ses clients pour les gaver de contenu numérique payant tout en prétendant détester les DRM ».

    En fait, voici ce qu’il n’aime pas chez l’iPad : « c’est la direction dans laquelle nous nous dirigeons en tant que société, où l’utilisateur est réduit à consommer, où la bidouille et la créativité sont interdites, où un gardien décide de ce qui est bon pour vous et donc ce qu’il daigne vous autoriser à utiliser. Et ça, c’est à peu près l’opposé de la société que je souhaite, en tant que père, citoyen numérique et du monde, activiste et producteur de contenu numérique ».

  22. ValLeNain

    Permet moi, au nom des geeks, de te dire que tu te trompes un peu…
    Ce ne sont pas les geeks, les vrais, qui voient dans l’iPad l’arrivée du messie, ce sont plutôt ces nouveaux venus dans l’électronique et dans le high tech, qui se font passer pour geek et qui pensent que Mac c’est le sommet.

    Il suffit d’aller jeter un coup d’oeil sur le Journal du Geek, pour voir que Mac a ses opposants et ses défenseurs, et que l’iPad est aussi critiquée qu’elle peut être attendue😉

    La population se prétend désormais geek, mais permettez de vous l’assurer, être geek est réservé à une élite !😀

  23. @Chafouin

    Je rejoins le commentaire précédent les geeks, les vrais se fichent complètement des gadgets pour frimer comme c’est le cas des produits Mac. En général ce sont des bidouilleurs qui montent eux même leurs PC et qui ne sont pas forcement adeptes de la consommation à outrance. Les produits Mac sont des marques identitaires d’une certaine classe sociale aisée, la seule qui puisse se permettre de jeter l’argent par les fenêtres comme c’est la cas avec l’Ipad.

    Quand a l’idolatrie sur cet objet je crois que vous vous trompez. Comme je l’ai dit précédemment c’est du domaine du statut social montrer son Ipad c’est comme montrer sa grosse voiture, ou ses super chaussures de marque çà signifie moi j’appartient aux VIP et vous autres vous ne me valez pas. C’est un signe de communautarisme social plus que d’idolatrie au sens religieux.

  24. Gwynfrid

    Chafouin, vous allez pouvoir écrire une suite à ce billet, à propos de l’iPhone 4🙂

    ValLeNain: Les geeks, comme toute élite autoproclamée qui se respecte, se divisent en clans et s’offrent des débats homériques, auprès desquels les petites controverses sur les blogs politiques font parfois figure de disputes de jardin d’enfants. Les geeks qui se prétendent plus geeks que les autres (ceux que vous appelez « les vrais », autrement dit une élite encore plus élitiste et encore plus autoproclamée) aiment bien regarder de haut les produits Apple parce qu’ils sont faits pour une utilisation aussi simple que possible, et pour cette raison ne se prêtent pas du tout aux bidouillages maison. Le « vrai » geek se déclarera donc partisan de Linux et du modèle ouvert, qui lui convient naturellement beaucoup mieux.

    Cela dit, ceux qui comme moi bossent dans le domaine – notamment leurs concurrents – ont beaucoup de respect pour Apple, aussi bien sur le plan technique que sur le plan marketing. Évidemment, ils ne sont pas les meilleurs en tout, loin de là. Mais ils sont bons ou très bons sur beaucoup de choses, et ils ont de l’avance sur quelques points importants. On ne peut pas bâtir un succès commercial de cet ordre uniquement avec un bon design et beaucoup de pub.

    Après, on peut ne pas aimer leur modèle ultra-fermé (moi je n’aime pas). Mais c’est un autre sujet.

  25. Ai testé la bête aujourd’hui. Ce n’est ni plus ni moins qu’un Iphone amélioré, sauf que c’est pas super pratique de l’utiliser comme téléphone…
    Perso j’ai un Iphone donc je crois pas avoir besoin de l’Ipad car ça ferait un peu double emploi et ça serait pas très pratique dans mon sac à main…
    Je me demande s’il va remplacer le traditionnel laptop (t’as pas ton laptop ??🙂
    En tout cas il faut reconnaître que c’est objet magnifique, vraiment.

    Après, pour répondre à Gwynfrid, bien sûr, on ne nie aucunement les forces d’Apple dont la stratégie peut être saluée en effet.

  26. @Yann

    « Les produits Mac sont des marques identitaires d’une certaine classe sociale aisée, la seule qui puisse se permettre de jeter l’argent par les fenêtres comme c’est la cas avec l’Ipad.  »

    C’est si bien dit!😉

    C’est un signe de communautarisme social plus que d’idolatrie au sens religieux.

    Je parlais d’idolâtrie par rapport à la tenue de vestimentaire de Jobs, qui ressemble clairement à un gourou, et à l’empressement des journalistes. Mais on est quand même dans un engouement un peu différent, je trouve, de celui qui veut à tout prix s’acheter un 4×4 pour flamber…

    Disons idolâtrie sociale alors si c’est le côté religieux qui vous gêne…

    @Gwynfrid

    J’agrée à votre distinction geek-moins geek. on pourrait dire geek-initiés.

    @Copine débile

    Et un iPhone plus grand, surtout!

  27. DM

    @Chafouin: Permettez-moi une observation – les vrais geeks sont sous Linux et méprisent l’iPad, produit fermé qui force l’utilisateur à ne consommer que ce qu’Apple a jugé bon pour lui.

    Le succès de la société Apple depuis le premier Macintosh, la fidélité et même l’engouement qu’elle réussit à susciter chez ses clients et chez les médias, sont un bon sujet d’étude. Mais là encore, j’insiste – le public traditionnel fan d’Apple est le monde des « créatifs », écrivains, dessinateurs, etc., pas les « geeks ».

  28. Pingback: Un ipad pour Edmond Prochain? | Pensées d'outre-politique

Un petit commentaire?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s