Pas de tatouage, pas de communion!

Initative ô combien curieuse que celle qui est actuellement réalisée dans la paroisse de la Sainte-Contemplation, à Frelamkoucke, dans le Nord. A l’approche de Pâques, fête pour laquelle les catholiques sont invités à faire leur communion et leur confession annuelle, le curé a testé une formule… fort peu conventionnelle pour inciter ses paroissiens à passer au confessionnal.

Voilà une initative qui risque de faire jaser. Le père Bar, curé de Frelamkoucke depuis trente ans, n’a pas trouvé mieux pour essayer de pousser ses ouailles à de nouveau emprunter la voie étroite qui mène au confessionnal : leur dessiner un petit tatouage dans le creux de la main après l’aveu de leurs fautes. Seul ce sésame les autorisera à communier à Pâques!

« Depuis des années, on remarque chaque dimanche que la file des gens qui se pressent pour la communion est toujours très fournie, explique le père Thibault Bar. En revanche, les jours de confession, les paroissiens ne se pressent pas! Alors pour le Carême, on a testé cette nouvelle formule pour essayer de modifier la tendance… »

Dès le début de ce temps liturgique traditionnellement consacré à la prière et au partage, mais également à la pénitence, les fidèles ont donc été sensibilisés sur cette question. Lors du premier dimanche de Carême, il leur a été clairement expliqué les règles du jeu : à Pâques, il faudra s’être confessé pour pouvoir communier. « Rappelons que l’Eglise demande aux catholiques de communier au moins une fois par an, et idem pour la confession, et si possible à Pâques. C’est ce qu’on appelle faire ses Pâques, se justifie le père Bar. Je ne fais que suivre cette injonction en proposant cette innovation! ».

Depuis (presque) quarante jours, tous les frelamkouckiens qui se présentent au confessionnal reçoivent donc un tampon indélébile dans le creux de leur main droite, représentant un agneau pascal. Indélébile, vraiment? « On a prévu une encre spéciale, effaçable uniquement en le frottant avec le saint-crême utilisé pour les baptêmes, détaille Louis Allavie, président du conseil pastoral. C’est un beau symbole, non? »

Ceux dont la paume ne sera pas ornée du précieux agneau seront invités à faire demi-tour et à regagner leur banc, après un baiser de paix ou une bénédiction. « Après tout, la communion n’est pas obligatoire », conclut le père Bar.

L’initiative fait sourire, et si elle satisfait une partie des paroissiens, elle irrite aussi quelque peu dans les rangs des habitués des messes dominicales. Un collectif de rebelles s’est rapidement constitué, baptisé « conférence des baptisé-e-s de Frelamkoucke ». « Vous vous rendez compte! Etre marqués, comme des bêtes! Mais on n’a passé l’âge de ce genre d’enfantillage! », s’emporte la présidente de l’association Armelle Turbot, qui dénonce une « vision dépassée de la religion » et une « chasse aux sorcières ».

« Et demain, il faudra avoir évité certains péchés pour communier? », lance un autre membre du collectif. Les « baptisé-e-s de Frelamkoucke » envisagent donc carrément d’aller se plaindre auprès l’évêque pour faire annuler ce qu’ils dénoncent comme une « mascarade » qui nous ramène « aux heures les plus sombres de l’histoire ».

L’idée du père Thibault Bar risque donc bel et bien de diviser les catholiques à l’approche de la fête la plus importante de tous les chrétiens : la résurrection du Christ. Christ qui lui-même, invitait les prostituées à manger à sa table. Tatouage sur la fesse gauche ou pas.

24 Commentaires

Classé dans Religion

24 réponses à “Pas de tatouage, pas de communion!

  1. C’est intéressant comme initiative🙂 Le but est de provoquer, et ça marche ! Peut-être pas dans le sens espéré…

    Cependant, le débat de fond n’est finalement plus abordé : la communion est-elle une grâce, qui devrait donc être accordée à tous les pécheurs que nous sommes ? Ou bien doit-elle se mériter, et donc n’être donnée qu’à des paroissiens réguliers, ayant fait leurs ablutions et confession, à jeun depuis plus d’une heure, évidemment pas divorcés, en concubinage ou pire, mariés avec des non-catholiques ?

  2. @Tigreek

    C’est vrai qu’il y a un débat de fond derrière cette « mascarade »! Mais je vois mal comment on pourrait filtrer les communiants. C’est triste, bien sûr, mais le problème pratique me semble énorme. Et puis, la responsabilité doit aussi reposer sur la personne qui se présente à la « sainte table », et pas seulement sur l’Eglise.

    Sinon, sur le fond également, pour communier, il y a des conditions. A chacun devoir s’il les remplit. mais je suis heureux d’entendre, dans les mariages (où il y a donc de plus en plus de non-croyants ou de non-pratiquants par rapport aux messes dominicales, forcément), les prêtres rappeler que ce n’est « pas une obligation ». Une manière élégante de dire qu’on peut éviter d’y aller si on n’est pas « prêt ».

    P.S : être marié avec un non-catholique, c’est pas un péché, hein!😉

  3. Ah, le retour des « heures les plus sombres de notre histoire », ça faisait longtemps…🙂
    Excellente initiative en tous cas!!!

  4. @laloose

    Les heures les plus sombres, c’était pour toi😉

  5. « Et demain, il faudra avoir évité certains péchés pour communier? »

    Euh, il me semble que la réponse est d’ores et déjà oui… Quand on est en état de pêché grave, on est sérieusement incité à se confesser avant d’aller communier ! Les membres de ce « collectif » devraient peut-être réfléchir avant de parle…

  6. NM

    Et ceux qui n’ont pas de mains ? Et ceux qui communient directement dans la bouche. Ai-je lu quelque part que le curé prévoyait un tatoo sur la langue ?
    Bonne montée vers Pâques!!

  7. @NM

    Pour la langue, je n’ai pas précisé, mais Thibault Bar envisage le piercing en forme de croix😉

    @Goéland

    Je leur transmettrai!

  8. menez

    Bar-jot cette initiative! Même s’il faut mettre le turbot pour remettre les catholiques sur le chemin de la confession! Drôle d’initiative certes… Mais il faut faire le saut… mon avis est implacable!

  9. Laurence

    Oh, il est beau, celui-là (le billet) ! Magnifique.
    Paroisse de la Sainte-Contemplation… C’est pas plutôt Saint-Ichtus ?

  10. @Laurence

    Ah oui ça aussi c’est un très beau nom de paroisse😉

  11. NM

    Pour la langue, je crois qu’une initiative équivalente avait été lancée par le Père Sing…

  12. RoseNoire

    Pas de tatouage, pas de communion?
    Voici un poisson fort gros à avaler, et qui semble non pas chrétien, mais d’avril!😉

  13. Louve

    J’allais le dire !😉
    Mais j’y ai quand même cru quelques secondes jusqu’à ce passage: « On a prévu une encre spéciale, effaçable uniquement en le frottant avec le saint-crême utilisé pour les baptêmes, détaille Louis Allavie, président du conseil pastoral. C’est un beau symbole, non? »
    Un ptit peu gros ça !😀

  14. Louve

    Et Thibault Bar… Le tilt n’est venu qu’après !…

  15. Bashô

    Je ne suis pas sûr de la légalité canonique, car si le prêtre peut refuser la communion lors de la distribution, ça doit être pour un grave et manifeste motif (comme vivre maritalement sans l’être).

  16. Bashô

    Ah oui, c’est le 1er avril…

  17. @u Chafouin : « être marié avec un non-catholique n’est pas un péché », certes, plus maintenant😉 C’était ma façon de répondre à ton Bar !😀

    Mais je ne pouvais pas laisser passer cette occasion d’évoquer une question qui me tient à coeur🙂

  18. Pff, avec tout ça, on va voir fleurir les antisèches et les faussaires😉

  19. Claribelle

    Vous êtes sûr que le tatouage prévu n’est pas plutôt un poisson, symbole du christianisme à l’origine, et parfaitement de circonstance en ce beau jour ?

  20. Zab

    D’abord bravo pour le poisson d’avril ! C’est la deuxième fois de la journée que je me fais avoir par des blogueurs farceurs. On dit jamais deux sans trois…

    Par contre une précision pour Tigreek et le Chafouin : si être marié à un non catholique n’est certes pas un péché, être divorcé ne l’est pas plus. Ce sont tous les divorcés mais ceux qui sont remariés qui ne peuvent accéder à la communion car considérés de facto comme en état d’adultère. Evident sans doute pour beaucoup mais vous me pardonnerez j’espère cette petite rectification.😉

  21. Gwynfrid

    Un des poissons les mieux fignolés de l’année, bravo. J’aime bien les petits détails ironiques comme la « conférence des baptisé-e-s ». Et la chute est un petit chef-d’oeuvre.

  22. 🙂 très bon !
    Bonnes fêtes de pâques à tous !

  23. Pingback: Bilan pour l’année 2010 | Pensées d'outre-politique

Un petit commentaire?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s