La Grippe A existe, je l’ai rencontrée…

C’est l’histoire de la grippe A. Ce virus dévastateur, contagieux comme pas deux, et vendeur à souhait puisqu’il est présent dans tous les JT depuis plusieurs mois. Ce virus qui occupe à plein temps une ministre en exercice. Ce virus qui pourrait être annihilé par la vaccination. Je n’ai pas eu le choix : je l’ai attrapé avant même d’avoir reçu mon « bon »…

La première chose à savoir, en ce qui concerne la grippe A, c’est que lorsque vous l’aurez, vous ne le saurez pas forcément.  Et si vous le savez, vous n’en serez pas vraiment sûr. Par exemple, si vous vous levez un beau matin avec des frissons, du chaud et du froid, les jambes qui flageollent et la gorge en début d’ébullition, ça pourrait être n’importe quoi d’autre. Vous ne vous poserez sans doute même pas la question, d’ailleurs.

C’est ce qui m’est arrivé mardi. Bon, pas de panique, je vais au boulot, ça n’a pas l’air méchant. Fatigue passagère, qui sait? Et puis finalement, difficile de travailler. Difficile de tenir debout. Bon. Angine, gastro? Direction le cabinet du médecin-traitant, en bon élève de l’Assurance-maladie que je suis. Je réalise ainsi un sans-faute dans mon « parcours de soin »…

« C’est la grippe A ». La réponse fuse, soudaine. Après auscultation, prise de tension, écoute de respiration, examen de la gorge, et description des symptômes, le verdict tombe sans appel. C’est une pandémie qui me tombe sur les épaules, c’est un monde qui s’écroule. J’ai la grippe A. Il n’y a pas d’analyses, ou de trucs de ce genre, qui pourraient confirmer le diagnostic. On n’aura pas de certitude là-dessus… Pourtant, on apprend au même moment que 22 personnes en sont mortes en une semaine, et que l’épidémie a déjà touché 2,5 millions de français… Bref, on n’est pas si fier que ça.

Qu’importe, puisque le médecin rassure tout de suite : c’est une grosse grippe, un mauvais moment à passer, mais la plupart du temps ce n’est pas méchant. Bon, ce « la plupart du temps » n’est pas très rassurant, non plus que la prescription de masques sur l’ordonnance… D’un autre côté, on en me prescrit pas de tamiflu, donc je ne suis pas un « cas grave ». Sauf qu’une fois arrivé à la pharmacie, on se recule de trois pas pour me servir. Je me sens faible, d’un coup… La pharmacienne me regarde avec commisération. Mais c’est grave ou pas, alors? Messieurs-dames, vous me faites peur! Je vais douiller ou pas, pour finir?

Je passe des coups de fils, notamment au bureau, pour annoncer que je ne vais pas pouvoir revenir travailler cet après-midi là. Qu’au lieu de ça, je vais plutôt aller me coucher. Là encore, je sens mes interlocuteurs fébriles. Les voix se font graves. La pandémie, ça impose le respect.

Ensuite, eh bien c’est un labyrinthe de quatre jours, que tout le monde connaît. Le premier, où on est patraque, mais où on peut rester un peu debout, lire vaguement une bande dessinée, et où on se demande quand le mal va frapper. Puis il y a la première nuit, on vous avez beau ne rien avoir avalé, vous passez votre temps à naviguer entre votre lit et les toilettes. La nuit vous paraît un étrange espace temps, un long tunnel qui n’en finit plus. Vous désespérez de voir le jour arriver, en vous disant que vous allez enfin pouvoir prendre vos petits comprimés. Vous avez mal au crâne, et vous pourriez vous faire cuire un oeuf sur le front, si seulement vous aviez faim.

Puis c’est le deuxième jour. Curieusement, la lumière du jour n’arrange pas la situation, et vous restez cloué au lit, entre deux nausées. Au téléphone, on vous apprend qu’on va devoir appliquer la procédure et désinfecter votre bureau. Quoi? La journée est longue, longue… La deuxième nuit est encore éprouvante, toute faite d’insomnies, de fortes températures et d’ennui mélangés. La troisième journée amorce le renouveau : finalement, les antibiotiques ont le dernier mot. La température baisse, mais la gorge demeure en pleine éruption. Vous devez donc annuler votre chronique bloguesque sur RCF, au grand bonheur de votre collègue Edmond, un remplaçant de luxe!

Et puis vous dormez enfin convenablement, malgré les chaud et froid. Et vous vous réveillez à l’aube du quatrième jour, en apercevant poindre à l’horizone le bout du tunnel, la fin du labyrinthe.

On en est là. Au quatrième jour. Je sais bien que pendant deux jours encore il faudra avaler des cachets, et ne pas sortir de chez soi (le masque, c’est un peu anxiogène, quand même). Mais le principal est là :  j’ai vaincu la pandémie, moi. Je lui ai donné une bonne raclée. M’enfin, il faut quatre jours quand même. Après quoi vous avez le droit d’en faire un mot sur votre blog.

39 Commentaires

Classé dans Nombril

39 réponses à “La Grippe A existe, je l’ai rencontrée…

  1. « Grand bonheur », « grand bonheur »… j’aurais voulu que tu puisses voir ma tronche mercredi soir, quand RCF m’a appelé ! Sur le coup, ce n’était pas si « grand bonheur » que ça…
    Bon. Cela dit, j’avoue qu’ensuite, c’est devenu beaucoup plus marrant.

  2. Barbara

    Comme pour toute vraie grippe, la convalescence sera longue. Veillez à ne pas trop vous fatiguer durant le mois qui vient.
    Bon rétablissement !
    PS : c’est un peu tard pour cette grippe-ci, mais un gramme de vitamine C permet de bien dormir en faisant baisser la fièvre (méthode expérimentée en 1974, 1976 et 2004)

  3. Olympe

    Pour mémoire les antibiotiques ne sont d’ aucune efficacité contre les virus

  4. @Olympe

    Oui c’est ce qu’on m’a dit après coup! Mais bon, moi je prends ce qui est marqué sur l’ordonnance.

    @Edmond

    Avoue! Maintenant que c’est fait, tu ne regrettes pas!😉 Mais merci du dépannage! ça va continuer d’ailleurs, non?

    @Barbara

    Pendant un mois?

  5. Beau billet, et excellent titre🙂

    Welcome back compère de grippe!

  6. Je deviens tristement un affamé du blog, car je retiens cette conclusion « Après quoi vous avez le droit d’en faire un mot sur votre blog. ».

    Enfin, trève de plaisanterie, l’essentiel est que tu ailles mieux…

    Merci de ce bon billet.

    Bon rétablissement à toi, et à bientôt

  7. vince

    Petite precision sur les antibio et la grippe A :

    en fait, dans les formes severes de grippe saisonniere, ce n’est pas le virus en tant que tel qui tue mais les surinfections bacteriennes qui l’accompagnent. D’ou les prescriptions d’antibio.

    en revanche, et c ce qui fait la particularite de ce virus, la grippe A tue elle-meme en provoquant des insuffisances respiratoires. Par consequent, les antibio n’y peuvent rien.

    Conclusion : meme si tu as probablement contracte la grippe A (une forme legere dieu soit loue), ton medecin t’as qd meme donne des antibios au cas ou ce serait une grippe saisonniere.

    Il ne me reste plus qu’a te souhaiter un prompt retablissement mon cher chafouin!

  8. Merci pour ce retour, c’est bien d’avoir des témoignages rassurants prouvant que ce n’est souvent pas pire qu’une banale grippe.
    Beaucoup survivent sans hospitalisation, et sans vaccin, il faut le savoir.

  9. Théa

    Bon rétablissement !
    Dur moment à passer, mais au moins, maintenant, c’est fini !

  10. Merci a tous pour les petits mots, et tout spécialement a vince pour ses précisions fort intéressantes sur les virus et les antiobiotiques. Je me coucherai moins bete qu’hier.

    Et aude nectar, je vous répondrai: et encore heureux que ce soit le cas!:-)

  11. Thaïs

    et imagine le tableau de la grippe lorsque tu as en plus de jeunes enfants à gérer …Au moins tu ne l’auras pas pendant les fêtes🙂
    Bon rétablissement chafouinet

  12. Excellent billet, hop je rajoute le flux !

  13. Des antibiotiques pour la grippe ? Pour quoi faire ?
    Ça ne sert à rien, si ce n’est faire dépenser des sous pour toi… et en gagner pour les autres.

  14. @gwendal

    Je n’y connais rien en médecine moi… Donc j’en sais rien.

    Y a Vince qui a répondu la dessus un peu plus haut, en revanche. Je me dis que mon médecin n’est pas plus idiot que cela.

  15. Les antibiotiques sont utiles en cas de complications liées à la grippe, en particulier l’otite chez l’enfant.

  16. Preuve que le blogueur politique à la peau dure ! Mais peut-être que tu ne fumes pas toi ? Peut-être que tu as une hygiène de vie exemplaire ? Peut-être que tu es une force de la nature à la Chabal ?🙂
    Je crois que les antibios c’est pour éviter les complications pulmonaires.

  17. pandabox33

    Eh oui, la grippe A ne fais pas que tuer, elle fait prendre des congés ! Bon congé de maladie !

    Ma patronne, les enfants de mes collègues, mon neveu de 1 an et demi, ils y sont tous passés et personne n’est mort.

    Saviez-vous qu’il y a plus de gens qui meurent de débouler les escaliers que de la grippe… chaque année ?

    http://pandabox33.wordpress.com
    http://bazookah5.wordpress.com

  18. @Marie Laure

    Oui voilà, c’est ça, c’est mon hygiène de vie et mon physique à la Chabal😉

    @pandabox

    Oui mais tomber dans les escaliers, c’est pas contagieux…

    @aude nectar

    Sympa votre blog.

  19. Doc

    Bien, bien, bien … je vois que nos commentateurs ont des connaissances médicales élargies …🙂 En tout cas, pour ma part, ayant côtoyé des malades qui s’ignoraient le week-end passé, je me suis considérée potentiellement contaminante … et donc en conséquence, travail sous le masque (dur,dur) et annulation des loisirs collectifs.Dommage pour la place de théâtre ! Me voici donc victime collatérale de la pandémie , que les malades ne se plaignent pas trop …

  20. Personnellement j’ai une place pour aller voir Eugène Labiche, ce soir, et je ne vais pas m’en priver! Tant pis, je mettrai le masque!😉

  21. AzUL(Salut en Thamazight),

    La Grippe Irafiyen(grippe Porcine, A ou H1N1) je l’est eu ce Mardi 28.11.2009, je me reveille d’habitude très tôt pour faire la prière n’fjar vers 04:30 de matin, normalement a cette heure je fait mes activités sportif et j’ai tjr un grande envie et une appétit de prendre un déjeuner rifaine: paint noir cuit avec huile d’olive et des olives avec du thé vert chibaniseé (chibaa) , mais cette fois ci j’avais aucaine appétit et je ne pouvais plus conduire, la seule différence avec tous ce que vous avez décrit dans ce billet c’est que je n’avais pas des problèmes avec ma gorge .. sinon le reste est bien décrit je rajoute juste que je sentais comme si j’étais Sisyphus des douleurs au niveaux de mon dos… et l’envie extrême de se reposer,,,

    ►Je n’est consultée ni un médecin ni un pharmacien,

    ►Je n’est informée personne pour éviter une panique et un tsunami dans la city et la famille,

    ►je me suis repose et dormis plus de 10 heures dans une chambre isoler,

    ►Je buvée bcp d eaux chaud et de jus d’orange et mandarine Rifaine (la meilleur au monde Bio ),

    ►Je n’est bu contrairement a vous aucune médicament ni antibiotique ni d’autres même pas une aspirine,

    ►par contre mon seul médicament que j’ai fait et que mes grands parents Amazighe rifains de nord Afrique ont toujours utilisée contre la grippe :
    La vapeurisation de ma chambre avec l’okaliptus et je l’est respirer plusieurs fois le même soirée
    (http://www.dogabotanik.com/UserFiles/Image/biliyormusunuz/okaliptus2.JPG)

    résultat : le lendemain al hamdo li Allah au lever de soleil je me sentais en très bonne santé et je retrouver peu a peu mon énergie,,, Al hamdo li Allah

    Bref : La Grippe Irafyien(haloufien porcine) n’a dure chez moi que 24h,

    traitement : repos, plante biologique naturelle de la région un traitement qui date des siècles ,,, Al hamdo li Allah

    voila mon propre témoignage du Rif(Afrique de Nord), et sorry pour mon français ici on parle pas le francais mais uniquement tarifacht thamazight, et l espagnole

    je souhaite a tous les malades de monde Grippe Irafyien ou pas bon établissement et ne croyez pas trop ce que vous racontes les politiciens et les médias, faite confiance a votre corps et vôtres arsenal écologique de votre region,

    Amazighement votre Rifano,

  22. Bon rétablissement. Heureux de lire que ça n’a pas fait trop de dégâts pour toi.🙂

  23. Bon rétablissement à toi, et finalement, billet rassurant.

    Les médecins étaient presque en train de parvenir à m’angoisser, à force de les entendre dans les médias…

  24. alcibiade didascaux

    tapette🙂

  25. Moi j’ai un ami qui l’a eu l’A pandémie. Je lui ai sérré la main et tout à la pandémie moi ! J’ai collaboré ?

  26. Barbara

    Chafouin,
    désolée, je n’ai pas eu le temps de revenir plus tôt. Pas pendant un mois, la vitamine C ! Sinon vous n’allez plus dormir. Il faut en prendre beaucoup quand la température est élevée. En clair : vous avez 39,5 ou plus le soir, vous prenez un comprimé d’un gramme, la fièvre baissera et vos dormirez mieux.
    Maintenant, comme vous relevez de maladie, vous pouvez encore en prendre un peu le matin en diminuant progressivement la dose. Ne dépassez pas un demi-comprimé en tout cas. Attention, la vitamine C donne une sensation de mieux être, mais il faut se reposer tout de même. Le traitement se fait de façon empirique, vous devez sentir vous même quand diminuer. Si vous êtes énervé en soirée, c’est que vous en prenez trop. Au total, vous ne devriez pas en prendre plus d’une dizaine de jours. Ensuite, faites une cure de fruits riche en vitamine C (la cure, elle vous pouvez la faire durer toute la mauvaise saison).
    Bon dimanche !

  27. Cliquetic, le tic du clic numérique

    Bien relatée cette grippe et un survivant, un ! Finalement je me suis fait vaccinée ( parcours du combattant pour la fameuse convocation ) non que j’ai les cocottes mais asthmatique, juste histoire ne pas tenter le diable, je me juge trop jeune pour mourir encore bêtement alors qu’il y a un remède🙂
    Bon rétablissement, la grippe met à plat.

  28. Après la lecture de tout ces posts, on se sent rassurer vis à vis de cette maladie diabolisée par les médias, qui l’utilise pour leur audience.
    Je ne me suis pas fait vacciner et je ne l’envisage pas, ayant discuté avec mon doc, qui m’a d’ailleurs expliqué que la vaccination n’a que 60% d’éfficacité en réalité.
    Vos commentaires sont bien plus interessants que ceux que l’on peut entendre tous les jours sur les ondes.
    Merci pour ce post et bon rétablissement.

  29. C’est amusant, j’ai quitté la France en septembre et, déjà, le JT faisait monter le thermomètre anxiogène alors que la grippe atteignait les DOM-TOM. En lisant ce post, j’imagine la suite…
    En Espagne, où je vis actuellement, le JT n’en parle quasiment pas et ma colloc’ et ses amis (inconscience me direz-vous) se sont fréquentés et ont supporté « activement » la maladie de chacun, me la refilant au passage. Les pharmaciennes en entendant le mot grippe, ne reculent pas et continuent à sourire.
    C’est la même maladie pourtant, elle n’a pas mutée en passant la frontière et sa perception en est toute autre. Oui, vraiment c’est amusant. Merci!

  30. @Sabavardetrop

    Allez voir sur le blog de Nemo, il a vécu ça de londres, et là bas, ils font différemment de la France : interdiction d’aller voir un médecin si on a la grippe, il faut appeler un numéro de tél qui vous prescrit ou non les médocs!😉

  31. Oh! Grandiose! J’adore ces différences de perceptions d’une même chose, selon les pays et la médiatisation qui en est faite! ^^

  32. Panouf

    @ Chafouin: moi je suis en médecine alors je peux répondre!!
    Le problème avec tous les virus respiratoires, c’est que cela fait des trous dans les muqueuse respiratoires en tuant les cellulles épithéliales. Comme il y a toujours des bactéries dans le coin (et oui c’est en contact avec l’air, elles sont là et en profitent pour rentrer!!). Voilà pour les infections.

    Pour Londres: c’est pour une raison très simple et très bète: là bas les médecins ont une somme d’argent pour le mois et avec ça ils doivent soigner tous leurs malade, et le reste c’est popur eux!! (et en période d’épidémie c’est toujours la même somme, ce qui fait qu’ils risquent de perdre de l’argent en période d’épdémie!!)
    Ils ne donnent donc des médicaments qu’en dernier recours, et à quoi ça leur sert de voir les patients s’il peuvent ne rien leur donner?
    En france c’est l’inverse: les médecins sont payés à chaque fois qu’ils voient un malade (et c’est le même prix pour un arrèt de travail et le dépistage d’une éventuelle grave maladie génétique, meme si l’une est beaucoup plus dure. Ils ont donc tendanceà chercher à faire un maximum de consultations rapides pour rien!!
    Et il y a en plus un autre facteur: un interne est payé en dessous du smic, alors après s’etre fait exploité comme ça les médecins ont moins de scrupules à faire payer l’assurance maladie. (je précise pour le smic: je parle du smic horaire!! Les iontrenes ont une rémunération fixe de 1500/mois, le hic c’est qu’ils ne font pas 35H mais facilement 55/60H par semaine minimum!! Et je ne parle meme pas des externes!!! 1,50 euros de l’heure après 5 ou 6 ans d’études, vous appelez ça comment?)
    Pour les 60% d’efficacité: peut-etre que c’est comme pour les antibiotiques qui ont 40% d’efficiacité: dans 100% des cas les maaldes guérissent, mais ils auraient guéris aussi vite dans 60% des cas ce qui amène à calcul d’efficacité de 40%. Je suis pas sur que ça veuilles dire ça.

  33. Panouf

    Oh, j’ai oublié les médias!! En fait ils ne sont pas de base provaccination: ils cherchent à etre vendeurs!! Alors ils commencent par affoler alors qu’il n’y a a encore rien à faire (vu qu’il n’y a pas les vaccins) puis une fois que la corde est usée ils cherchent à faire peur aux gens en s’emparant du premier cas de Guillain Barré chez une personne vaccinée contre la grippe A sans meême vérifier qu’il y avait un rapport (et en fait il n’y en avait pas) mais en se foutant que des personnes n’aillent pas se faire vacciner en raison d’un risque imaginaire.
    C’est ça les médias français!!

  34. lecteur de blog

    Je n’arrive pas à comprendre comment on peut différencier la grippe A de la grippe saisonnière si on ne fait pas un examen (à 150 euros…)!
    Pourquoi, aussi, n’avez pas été mis alors sous Tamiflu si le toubib était certain de son diagnostic??

  35. @lecteur

    apparemment le médecin m’a dit que :

    – l’épidémie de grippe saisonnière n’était pas encore arrivée.

    – je n’étais pas un cas suffisamment grave pour qu’on me prescrive du Tamiflu. Après vérification sur le site gouvernemental, en effet, ce médoc est réservé aux cas les plus problématiques. Pour les autres, le paracétamol suffit…

  36. Pingback: Les dangers du lait : documentaire | Le Volontaire

  37. sisi78

    moi j’ai eu la grippe pendant 1semaine,et jsuis encore fatigué et j’ai des étourdissements,par contre ce qui me fait le plus chier,c l’odorat que j’ai à l’interieur du nez,quand jfume une cigarette,elle est dégueulasse!!!jcomprends pas,pouvez vous me conseiller?merci

  38. sisi78

    jattends vos conseilles merci!!

  39. @sisi78

    Je ne suis pas médecin, vous savez… Juste une suggestion : ne fumez pas, si c’est désagréable.

Un petit commentaire?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s