Hortefeux : l’arroseur arrosé

Quelques jours après avoir cédé à la pression antiraciste et avoir sanctionné durement le préfet Paul Girod de Langlade, le ministre de l’Intérieur, Brice Hortefeux, se retrouve à son tour sous le feu des critiques. Dans une vidéo diffusée par lemonde.fr, on le voit tenir des propos pour le moins équivoques. Sont-ils racistes? Méritent-ils les indignations ridicules de la gauche? Sûrement pas. Mais Hortefeux se retrouve dans le rôle de l’arroseur arrosé!

« C’est une polémique injuste », a estimé hier sur France Info Brice Hortefeux, le ministre de l’Intérieur. On n’a pas de mal à être du même avis, puisqu’à gauche, les indignations, les critiques, les accusations, ont fusé avant même que le présumé coupable ait eu le temps de se défendre. Il faut dire qu’il a été pris la main dans le sac par une vidéo (que je ne diffuserai pas) immédiatement diffusée sur le monde.fr.

On l’y voit, à la clôture de l’université d’été de l’UMP, tenir des propos pour le moins équivoques au cours d’une discussion plutôt bon enfant, et alors qu’il pose pour des photos avec un militant beur : « Il en faut toujours un. Quand il y en a un, ça va. C’est quand il y en a beaucoup qu’il y a des problèmes ».

On imagine le sourire se dessiner sur les lèvres du journaliste du Monde qui a récupéré la vidéo. Chic, une chouette polémique! L’information ne sert à rien, à part à semer le trouble, mais ce qui compte, c’est le scoop, le buzz, le trafic. Peu importe de vérifier l’information.

Est-on seulement sûr que le ministre parle des Maghrébins? Non. Lui-même assure qu’il parlait des Auvergnats, et son explication ne semble pas être tirée par les cheveux. Personne n’a l’air choqué autour de lui. Y compris le militant en question. Mais c’est vrai qu’il y a confusion, et qu’on peut être saisi d’un doute légitime. Nonobstant, même en admettant que cette phrase visait les beurs, cela mérite-t-il des propos aussi scandalisés? Jugez plutôt. On a l’impression qu’Hortefeux a été pris en train de violer des enfants dans une cave :

« La question n’est même pas de savoir s’il faut ou pas qu’il démissionne du gouvernement, mais que fait-il encore au gouvernement à cette heure-ci ? » (Benoît Hamon)

« Je suis choquée et consternée par ces propos insultants » (Martine Aubry)

« La dignité du pouvoir s’ébroue encore un peu plus dans le caniveau de sa pensée lepéniste on sait dorénavant ce que M. Hortefeux a dans le ventre, et ça ne sent pas bon » (sic!!) (Porte parole des Verts)

Qui dit mieux? Ah, personne n’a parlé des « poubelles de l’histoire », ou des « heures les plus sombres de notre ère », ou même de la « chape de plomb du Moyen Age »? Etonnant.

On le disait il y a quelques jours au sujet du préfet Paul Girod de Langlade : dans quel pays sommes-nous donc, pour lyncher les gens sans aucune forme de procès, sans aucune preuve, sur la seule bonne foi d’un témoignage? Dans quel pays sommes-nous, pour scruter la moindre parole sujette à caution, le moindre dérapage verbal? Décoinçons-nous, et libérons le langage! Pourquoi s’étonne-t-on, après, de n’entendre que des discours de langue de bois? Arrêtons de criminaliser le verbe. Demain, ce sera la pensée. Et le pire, c’est que les mêmes demandent toujours qu’on soit moins dur avec les délinquants, qu’on essaie de comprendre la psychologie d’un violeur, et qu’on remette le plus possible de prisonniers en liberté.

Pour ce qui est de cette « affaire », une vidéo n’est qu’un témoignage. Elle est par nature subjective. Elle ne restitue qu’une partie de la vérité. On ne dispose ni du contexte, ni de l’ensemble des propos tenus.

Et quand bien même il s’agirait d’une blague que d’aucuns jugeraient de mauvais goût, cela reste de l’humour. On peut comprendre que les blagues racistes ne plaisent pas à tout le monde. J’en suis personnellement très friand, tant qu’elles ne sont pas inutilement blessantes. Et le premier qui viendrait m’accuser de racisme recevrait illico une douce caresse sur la joue droite. Et comme je suis un disciple du Christ, il y aura aussi une pensée pour la joue gauche.

A cet égard, j’aime assez le commentaire de Jean-Pascal Picy :

Voilà la recette d’un formidable buzz au service du combat politique dans son aspect le moins glorieux. Car la réalité est bien qu’il subsiste un doute sur les propos du ministre mais en l’espèce le phénomène médiatique interdit que le doute profite à l’accusé. Comme l’observe Dominique Wolton ce matin sur RTL les journalistes ont relayé le buzz sans aucun recul critique : pas d’enquête pour vérifier les faits, pas de prise de distance… Le Monde relaye la rumeur, lui donne de l’ampleur et joue le rôle d’acteur du débat politique en cherchant à abattre un ministre.

C’est en tout cas une bonne leçon pour Brice Hortefeux, qui comme le rappelle Criticus, avait cru pouvoir se mettre les antiracistes dans la poche et faire oublier son passage au ministère de l’Immigration et de l’Identité nationale, en étant impitoyable avec le préfet Girod de Langlade, accusé lui aussi de propos racistes tenus en public. Lequel a vraiment beau jeu, à présent, de souhaiter que le ministre « vienne le rejoindre » en retraite d’office…

41 Commentaires

Classé dans Politique

41 réponses à “Hortefeux : l’arroseur arrosé

  1. marc vasseur

    ah oui il parlait des auvergnats oui bien sur

  2. koz

    La seule chose qui peut plaider en sa faveur, c’est qu’il me semble un peu ahurissant qu’un type expérimenté en politique puisse se laisser aller à une phrase de ce genre dans un évènement aussi public et blindé de journalistes. Mais les propos sont très très ambigus.

  3. @marc

    Je ne dis pas qu’il parle des auvergnats, je dis qu’il doit avoir le benefice du doute. Fouquier Thinville, c’est fini!

    @ koz

    Je ne l’avais pas envisage sous cet angle mais devedjian s’est bien fait avoir a traiter comparini de « salope » devant une camera… Et le « casse toi pauvre con! »…

  4. Je crois qu’Hortefeux aurait mieux fait de ne pas inventer cette histoire d’Auvergnats, qui me paraît tirée par les cheveux. Les gens autour parlent des Arabes, du fait que celui-ci est bien intégré, qu’il mange du porc et boit de l’alcool (ce dont je le félicite). Et c’est après qu’Hortefeux intervient. Si sa blague est effectivement à caractère xénophobe, d’une part, ça ne fait pas de mal de temps en temps, d’autre part, laissons parler la « victime » qui, à froid comme à chaud, n’en a strictement rien à foutre…

  5. [ Enikao ]

    Hortefeux (et Copé, qui est son voisin de vidéo tout de même) n’ont pas retenu la leçon de Devedjian (salope), Sarkozy (casse-toi pov’ con) et de bien d’autres : désormais, il n’y a plus de « off » en politique. Tout le monde peut filmer une réunion publique, privée ou une personne dans la rue.

    Authueil propose une autre interprétation mais qui me parait peu convaincante au regard du contexte et des autres verbatims de la vidéo : « quand il y en a un (qui veut une photo) ça va, c’est quand il y en a plusieurs (qui veulent poser) qu’il y a des problèmes ».

  6. Oscar

    C’est vraiment ahurissant. En plus, en quoi c’est plus grave qu’il parle des beurs plutôt que des Auvergnats ? Je veux dire, il prend comme excuse qu’en fait il n’était pas raciste envers les beurs mais envers les auvergnats, c’est parfaitement idiot ! Et puis ça n’a rien à voir avec du racisme, les beurs ne sont pas une race. C’est vraiment du n’importe quoi. Et après on va nous dire qu’on est dans un pays libre et tout.
    le pire étant peut-être que Martine Aubry s’offusque d’une broutille pareille, alors que son parti est soupçonné d’avoir trafiqué son élection…

  7. Bob

    @Criticus: d’accord avec la 1ere partie de ton commentaire. En revanche, même si la « victime » ne considère pas en être une, ça n’expédie pas pour autant l’affaire.

  8. S’il s’agissait d’un fait délictueux ou criminel, non, en effet, la victime ne serait pas seule à devoir en juger.

    Mais là, franchement, qu’est-ce qu’on en a à cirer ?

  9. @criticus

    Il n’y a pénalement, de toutes façons, rien de répréhensible dans les propos de Brice Hortefeux. heureusement! Ceci dit, d’accord avec bob, d’autant que la « victime » est aussi membre de l’UMP donc on a très bien pu lui dire de la mettre en veilleuse.

    Ceci dit, on n’en a pas rien à cirer,puisque justement, Hortefeux se la jouait lui-même antiraciste il y a quelque jours… C’est donc assez cocasse qu’il se retrouve victime de la même façon que Langlade s’était dit victime😉

    Sur la question des Auvergnats, je voulais dire : c’est tiré par les cheveux, mais pas impossible. Je corrige le texte, puisque je l’ai mal écrit, une fois de plus😉

    @Oscar

    Parfaitement d’accord. La déclaration des Verts est quand même ma préférée…

    @Enikao

    Mais moi je ne cherche même pas à savoir si oui ou non Hortefeux a dit qq chose de raciste, si oui ou non il a pu vouloir dire autre chose que ce qu’on lui reproche d’avoir dit. Je postule que peut-être, il n’a pas dit ce qu’on lui reproche. Je n’en ai pas la preuve, et donc avant de pousser des cris de sainte-nitouche, les bienpensants de gauche feraient bien d’appliquer leurs préceptes sur la présomption d’innocence. Et cesser de penser que le racisme est LE crime absolu.

    Et je le répète : en plus, si ça se trouve, c’est raciste tout en étant de l’humour.

  10. josépha

    Alors maintenant, ça va être pareil pour tout? Pour les journalistes, la justice ne va pas assez vite en besogne, ou bien n’est pas assez sévère. Doublons-la, et médisons, même sans preuves! Machin est pédophile, truc est raciste, untel a fait pipi dans sa culotte… Bref, quand le journalisme devient totalement arbitraire… Le problème, c’est qu’il est très difficile de se relever de ce genre d’accusation , même quand on est innocent.
    Sinon, d’accord avec Oscar: pourquoi considérer que les Auvergnats ont moins droit au respect que les Beurs?

  11. Ceci dit, on n’en a pas rien à cirer,puisque justement, Hortefeux se la jouait lui-même antiraciste il y a quelque jours… C’est donc assez cocasse qu’il se retrouve victime de la même façon que Langlade s’était dit victime

    Ah, mais je ne dis pas autre chose, cher Chafouin !😉

  12. @Josépha

    « untel a fait pipi dans sa culotte »

    Des noms, des noms!!

    En effet, c’est très facile de « lâcher » la vidéo sans enquête. Les journalistes du Monde, sur ce coup, sont totalement irresponsables, il est là le dérapage.

    Sinon, sur les auvergants, on peut considérer que c’est une minorité qui est moins en difficulté que les Beurs. Et que (à tort ou à raison) elle est plus à protéger.

    Mais je fais partie de ceux qui considèrent qu’on devrait laisser les choses se dire, quitte à les dénoncer.

  13. josépha

    Elle est à toi cette chanson
    Toi l’Auvergnat qui sans façon
    D’un air malheureux m’a souri
    Lorsque les gendarmes m’ont pris…

    M’en vais saisir la Halde au sujet des Auvergnats, moi!

  14. @chafouin : « Les journalistes du Monde, sur ce coup, sont totalement irresponsables, il est là le dérapage »
    J’écoutais Laurent Neumann (de Marianne) ce matin à la radio qui précisait qu’a priori la vidéo était parvenue dans toutes les rédactions dès lundi dernier (suivant donc ce fameux we), mais qu’elles avaient toutes refusé… jusqu’à ce que Le Monde, une semaine plus tard, finisse par lâcher l’info sur son site. Donc pas tous pourris, a priori…

  15. Il est clair que les propos du Ministre de l’Intérieur sont très limites. Que ses explications ne tiennent pas la route.
    Cela dit, l’attitude des socialistes, soit réclamer sa démission, est assez étrange, car il me semble, qu’ils n’ont pas réagi quand se promenant sur le marché de sa ville, le “camarade” Manuel Valls trouvait qu’il y avait trop de “blackos” et qu’il faudrait plus de “white”. Si à cela, on ajoute le truculent Georges Frêche, dont la rue de Solférino ne se résout pas à se séparer (pour propos racistes avérés) …
    La vérité c’est que la “lepénisation” des esprits a touché une grande partie de la classe politique française. Et si on veut lutter contre cette plaie, il faut le faire partout, y compris dans son propre camp. Balayer aussi devant sa porte. C’est urgent ..

  16. @laloose

    Bonne info!

    Donc seulement ceux du monde sont des pourris😉

  17. @ Philippe : et pourquoi, tout simplement, ne pas privilégier la liberté (ET son corollaire la responsabilité) aux individus de leurs propos… ?

    Que ces individus soient socialistes ou sarkozystes…

  18. Chafouin, si tu peux mettre une balise « fin de gras » après « ET » dans mon précédent commentaire…😉

    Note du chaf’ : voilà qui est fait…

  19. BA

    Pour visionner la vidéo de Brice Hortefeux dans son intégralité, c’est à cette adresse :

    http://www.20minutes.fr/article/346855/Politique-Hortefeux-Public-Senat-sort-ses-images-du-placard.php

    Quand on regarde cette vidéo dans son intégralité, la ligne de défense de Brice Hortefeux s’effondre.

    Brice Hortefeux, démission.

  20. AncillaDomini

    Même commentaire que pour les lois mémorielles : le délit d’opinion est anticonstitutionnel et n’a pas lieu d’être. Point.
    Quand on n’est pas d’accord avec les idées de l’adversaire (au hasard : son racisme supposé), on les réfute, comme un grand garçon qui sait penser. Le recours systématique à maman-Etat ou à la vindicte populaire au moindre pet de lapin, c’est l’avancée du désert intellectuel.
    Bienvenue en 1791, la machine à rééduquer les Français va bientôt atterrir…

    J’ai beau conchier cordialement la ‘épublique, ça me fait bien rire quand elle se marche sur les pieds toute seule !😀

  21. Oui, enfin y a pas que sur les pieds d’Hortefeux qu’elle marche, la République, chère Ancilla…

  22. Le contempteur

    Disons que si c’est de l’humour, c’est quand même étrange. Je ne rechigne pas (tu me connais un peu chafouin…) à une petite blague raciste de temps en temps, au nom d’un principe Desprogien et parce que le rire est à mon sens parfois une soupape contre un surmoi un peu oppressant par moment. J’ose le dire, le rire, en miroir, nous renvoie d’une certaine manière à ce qu’on ne peut (ou ne veut, selon qu’on soit marxiste ou libéral) être.
    SAUF QUE : lorsque je le fais, je le fais en compagnie d’un public choisi, souvent en tête à tête, dont je sais qu’il me connait quasi-intimement et dont le cerveau fera immediatement le lien « Blague raston+contempteur = humour, second degré, ne le pense pas, est un humaniste, a lu des bouquins de paleoanthropologie, etc… ». Ce n’est pas forcement le cas d’Hortefeux, qui se prête au jeu de « l’ethos du bougnoule » avec une dame (fait elle, elle, de l’humour? Pense-t-elle véritablement qu’un arabe qui boit et mange du cochon est un meilleur arabe que celui qui respecte des prescriptions coraniques? On ne sait pas, parce qu’on ne connait pas cette dame… d’où « l’équivoque ») qu’il ne connait peut être pas intimement, devant des gens qu’il ne reverrera peut-être même pas au prochain campus UMP, l’été prochain, si tout va bien. Nous ne sommes manifestement pas dans l’humour de l’intime, mais dans une forme d’humour (si c’en est vraiment) ambigue, en ceci qu’elle est thêatralisée et qu’il y a un public nombreux pour se prêter au jeu. En un mot, Hortefeux, fait du bourrain, du Bigard… Pas très classe.
    En outre, Hortefeux, si il faisait un trait d’humour, n’a pas l’air particulièrement jouasse ou fier de sa blague sur la vidéo. C’est donc un clown blanc…

    Tout ça me rappelle un propos de Michel Serres qui établissait une distinction entre le rire doux et le rire dur. Le trait d’esprit d’Hortefeux appartient à la seconde catégorie en ce qu’il contient de destructeur. Pour ma part, la plupart du temps, j’aime cette forme de rire iconoclaste, le rire dur à l’endroit des puissants par exemple. Mais dans le cas précis le rire est d’autant plus dur que le recepteur est désarmé. Je ne parle pas du jeune homme, mais des anonymes qui ont pu se sentir bléssés par le propos du ministre et qui doivent se contenter d’une parole de défense bien mal portée (voire confisquée) par les élites germano-pratines de gauche. Pour conclure, en usant de cette forme de rire dur, grossière, humiliante en ce qu’elle vaut dénonciation publique d’une catégorie de population qui finira bien par durcir le ton elle aussi, Hortefeux n’a peut être pas montré qu’il était vraiment raciste. Mais qu’en tout cas, il manque authentiquement d’élégance.

  23. BA

    Maintenant, la version intégrale de la vidéo de Brice Hortefeux est disponible, dans son intégralité.

    http://www.20minutes.fr/article/346855/Politique-Hortefeux-Public-Senat-sort-ses-images-du-placard.php

    Maintenant, nous pouvons la voir et l’entendre, dans son intégralité.

    La ligne de défense de Brice Hortefeux est pulvérisée par cette vidéo.

    Brice Hortefeux ne parle pas des Auvergnats lorsqu’il dit :  » Il en faut toujours un. Quand il y en a un, ça va. C’est quand il y en a beaucoup qu’il y a des problèmes.  »

    Brice Hortefeux ne parle pas des clichés, des photographies, lorsqu’il dit :  » Il en faut toujours un. Quand il y en a un, ça va. C’est quand il y en a beaucoup qu’il y a des problèmes.  »

    Brice Hortefeux parle des Arabes.

    Brice Hortefeux, démission.

  24. Clémence

    Salut Chafouin,

    Si tu veux écouter la réaction à ce sujet de Mgr Vingt-Trois, pas très tendre pour les médias (à partir du 1er tiers de l’interview) :

    http://www.radionotredame.net/rnd_player_plus.php?date=2009-09-12&url=http://www.radionotredame.net/audio/entretienducardinal/entretienducardinal_20090912.mp3&title=L'Entretien%20du%20cardinal

  25. René de Sévérac

    J’ai lu tous les commentaires.
    Dans le fond tous évoquent le fait raciste plus ou moins atténué/grave.

    J’entends par racisme le fait de distinguer les niveaux de qualité des individus par la race : « les juifs sont une race supérieure par leurs extrordinaires qualités d’adaptation au milieu » … vrai ou fause cette affirmation est raciste.

    Qu’on préfère avoir affaire à un maghrébin ou un auvergnat plutôt qu’à un groupe constitué ne me parait pas raciste … encore que concernant les auvergnats …

  26. @contempteur : »Hortefeux n’a peut être pas montré qu’il était vraiment raciste. Mais qu’en tout cas, il manque authentiquement d’élégance. »
    Je crois que tout est dit et souscris entièrement à votre commentaire.

  27. Pingback: Ne fais pas à autrui ce que tu n’aimerais pas qu’on te fasse… « Blogue qui peut !

  28. AncillaDomini

    @ Criticus :
    Bah, pour une fois que ce n’est pas sur mes pieds, je rigole quand même…
    Empester l’officier catholique dans une fac homophile-capotomane-à-donf, c’est quand même une expérience qu’on apprécie de ne pas renouveler trop souvent. Et puis, le cliché « intégriste-nazifiant » dès qu’on sort un peu trop du cadre autorisé, hein…

    Donc, je rigole. Et je rigole d’autant plus quand ce sont les hypocrites qui ont lâché leurs petits copains du même bord qui se font prendre la main dans le même sac !
    Ils ont voulu rééduquer la bonne pensée du Français moyen ? Savourez, Messieurs, savourez les résultats qui ont dépassé vos plus formidables espérances !
    (toute analogie avec la Montagne est absolument non fortuite)

    Aucune rage dans ce post : je trouve tout cela sincèrement hilarant.😀

  29. Hilarez, hilarez, mais cela peut arriver à tout le monde. Le Chafouin « avoue », comme moi, faire des blagues desprogiennes en privé. Il suffirait qu’un mauvais plaisant nous filme avec son iPhone, et hop !

    Haldisation…

  30. BA

    Jean-Marie Le Pen soutient Hortefeux.

    C’est une réaction dont Brice Hortefeux se serait sans doute passé.

    Le président du Front national Jean-Marie Le Pen juge « scandaleux le tollé soulevé » par les propos de Brice Hortefeux (ministre de l’Intérieur) sur un jeune militant UMP d’origine algérienne.

    http://www.leparisien.fr/politique/le-pen-soutient-hortefeux-11-09-2009-635465.php

  31. BA

    Les 3 censures.

    – 5 septembre : un cameraman de la chaîne PUBLIC SENAT filme Brice Hortefeux en flagrant délit de racisme anti-arabe. Gilles Leclerc, le patron de la chaîne PUBLIC SENAT, visionne la séquence. Gilles Leclerc comprend que cette vidéo est un scandale d’Etat. Gilles Leclerc ordonne de ne pas diffuser le séquence à l’antenne. C’est le premier acte de censure dans cette affaire.

    – 10 septembre : un membre anonyme de PUBLIC SENAT fait fuiter la vidéo censurée en direction du site Le Monde.fr qui la met aussitôt en ligne. La censure de Gilles Leclerc a été contournée grâce à internet. Des centaines de milliers d’internautes regardent la vidéo.

    – 11 septembre : la vidéo a été vue par 700 000 internautes. Gilles Leclerc comprend que le scandale ne pourra plus être étouffé. Gilles Leclerc accepte finalement de diffuser la vidéo sur sa chaîne PUBLIC SENAT le 11 septembre à 18 heures (soit 6 jours après les faits !).

    Toujours le 11 septembre : alors que toutes les télévisions parlent de la vidéo diffusée sur internet, un vaillant petit village sarkozyste résiste. Dans son journal de 13 heures sur TF1, le sarkozyste Jean-Pierre Pernaut ne dit pas un mot sur la vidéo. C’est le deuxième acte de censure dans cette affaire. Des téléspectateurs de TF1 écrivent à la chaîne pour se plaindre. Le médiateur de TF1 leur répond qu’il va demander à Jean-Pierre Pernaut de parler de la vidéo dans son journal de lundi 14 septembre. On verra si Jean-Pierre Pernaut obéit.

    – 12 septembre : la chaîne de l’Assemblée Nationale (LCP) est présidée par un autre Leclerc, Gérard Leclerc. Lui-aussi est sarkozyste. Lui-aussi muselle l’information sur sa chaîne. Lui-aussi ordonne de ne pas diffuser la vidéo sur sa chaîne. Aujourd’hui, la chaîne LCP n’a toujours pas diffusé la vidéo. C’est le troisième acte de censure dans cette affaire.

    A lire :

    http://tempsreel.nouvelobs.com/speciales/medias/medias__pouvoirs/20090912.OBS0903/video_dhortefeux__les_journalistes_de_la_chaine_parleme.html

  32. @BA

    la vidéo intégrale ne donne pas vraiment plus d’information, à part qu’en effet il parle bien des Arabes et pas des Auvergnats.

    Il devrait en effet assumer ses propos, et ajouter qu’il a bien le droit de blaguer sans que les bonnes consciences viennent immédiatement crier au scandale. C’est une blague privée formulée dans une conversation, pas un propos public émis comme ministre de l’Intérieur.

    Je suis bien d’accord avec Zemmour, quand il disait l’autre jour sur i-télé que les caméras polluent le métier de journaliste. Ces micros ouverts en permanence, c’est une catastrophe.

    Sur votre histoire de censure, ne poussez pas le bouchon trop loin, non plus. Pour ne pas en avoir entendu parler, il faut vraiment habiter en Auvergne, pour le coup😉

    @contempteur

    Je ne suis pas loin de penser la même chose… Il n’est pas raciste, il est lourdingue. Gras. Humour pénible, rire dur. Et même pas drôle😉

    @clemence

    merci!

    @René Sévérac

    Le fond de la blague est bien raciste, puisqu’il s’agit de dire que telle ou telle partie de la population pose problème. C’est du déterminisme…

    @criticus

    En effet, si on me filmait, on pourrait aussi trouver ça scandaleux… Mais je n’adopterais, à coup sûr, pas la même ligne de défense qu’Hortefeux😉

  33. Ben oui,tu assumerais la blague comme n’importe qui.

  34. @criticus

    Oui, plus l’histoire de la joue gauche et de la joue droite😉

  35. BA

    La majorité met en cause internet dans l’affaire Hortefeux.

    La majorité de droite française met en cause le rôle d’internet dans la violente polémique visant des propos jugés racistes du ministre de l’Intérieur Brice Hortefeux, qu’il conteste.

    Après plusieurs conseillers de l’Elysée, le ministre de la Relance Patrick Devedjian et son collègue de l’Immigration Eric Besson ont estimé que l’épisode témoignait d’un fonctionnement malsain de la « Toile ». Seraient, selon eux, mis en exergue des propos tenus dans un contexte privé, interprétés de manière contestable.

    http://www.lexpress.fr/actualites/2/la-majorite-met-en-cause-internet-dans-l-affaire-hortefeux_786438.html

  36. @BA

    Ceci n’est pas seulement un espace de diffusion de liens, mais surtout un espace pour dialoguer.

  37. BA

    Voici le communiqué officiel de Brice Hortefeux, qui donne sa propre version de l’affaire. C’est un mensonge caractérisé :

    « Brice Hortefeux dénonce une vaine et ridicule tentative de polémique.

    A l’occasion des universités d’été de l’UMP, alors qu’il prenait une photo à la demande d’un jeune militant, des commentaires du public ont porté sur les caractéristiques supposées des habitants de l’Auvergne, région d’origine de Brice Hortefeux.

    Celui-ci a alors précisé « s’il y en a un, ça va ; c’est quand il y en a beaucoup qu’il y a des problèmes » par référence aux très nombreux clichés qu’il venait de prendre avec la délégation auvergnate et alors qu’il s’apprêtait à partir.

    Pas un seul mot de Brice Hortefeux ne fait référence à une origine ethnique supposée d’un jeune militant. »

    Source : le site du ministère de l’Intérieur.

    Brice Hortefeux prétend qu’il a prononcé la fameuse phrase « par référence aux très nombreux clichés qu’il venait de prendre avec la délégation auvergnate et alors qu’il s’apprêtait à partir. »

    Brice Hortefeux prend vraiment les Français pour des cons.

    Vous ne trouvez pas, Chafouin ?

  38. C’est le communiqué initial il me semble?

  39. Lee Hesse

    A tous les commentateurs, qui est auvergnat parmi vous?
    Je souscris à l’analyse développée par Le Chafouin qui consiste à déplorer que le politiquement correct, une forme de démagogie ne fait pas avancer la démocratie et qu’à force de se concentrer sur les fautes, dérapages & co, on oublie de penser, de combattre l’essentiel et de se battre pour la vérité!
    Le politique mérite mieux qu’un traitement à la Star Ac de la part des media. Et si certains ont comme objectif de « shooter » notre Ministre de l’Intérieur, qu’ils le fassent avec l’honneur des grands! En duel, en face à face, mais non comme des lâches, des petits, des frustrés!

  40. I don’t know If I said it already but …This blog rocks! I gotta say, that I read a lot of blogs on a daily basis and for the most part, people lack substance but, I just wanted to make a quick comment to say I’m glad I found your blog. Thanks,🙂

    A definite great read..Jim Bean

Un petit commentaire?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s