Les manchots, quelle leçon de vie!

manchotsVous avez peut-être entendu parler de cette histoire savoureuse, dans la rubrique carnet rose, survenue au mois d’avril au zoo de Bremerhaven, en Allemagne, et au sujet de laquelle le silence de M. Pingouin est tout à fait étonnant. Voire inquiétant. Deux manchots gays, tenez-vous bien, ont recueilli et adopté l’oeuf d’un couple de congénères qui l’avaient abandonné. Le clin d’oeil insolite fait le tour des médias : quelle leçon ils nous donnent, tout de même, ces manchots!

Ben oui, je me suis demandé pourquoi ils nous parlaient de cette affaire, nos journaux, si ce n’est pour faire un peu d’antropomorphisme à l’envers. Voilà qu’en effet, dans ce zoo allemand, un couple de manchots de Humboldt homosexuels s’est entiché pour l’oeuf de congénères hétéros qui l’avaient abandonné (salauds!), et qui persistaient à le rejeter, même lorsque les vétérinaires le replaçaient dans leur nid. Le zoo, qui comprend trois couples de mâles homosexuels, a confié le futur manchot à l’un d’eux, qui depuis l’éclosion, « se comportent comme de vrais parents ». Ils aiment et élèvent merveilleusement le nouveau-né, à qui ils prodiguent soin et nourriture.

Le zoo s’étonne même qu’on puisse en être surpris. Car à moins d’être un affreux réac, chacun sait que « l’homosexualité n’a rien d’inhabituel chez les animaux », et que « l’accouplement dans ce monde n’est pas forcément lié à la reproduction ». Ben non, c’est vrai. Que sommes-nous en décalage avec les vraies attentes des animaux, qui depuis longtemps, ont fait leur mai 68 à eux! Ne vous mangez pas entre vous, faites l’amour, voilà quel était le thème de la révolution culturelle des animaux, enfin libérés du joug de la nature et du carcan qui s’imposait parfois à eux.

Pourtant, le zoo avait été la cible de critiques, en 2005, pour avoir justement tenté de séparer ses couples de manchots homosexuels et ainsi « favoriser la reproduction » de cette espèce en voie de disparition. Que n’avaient-ils essayé! Quelle vision barbare et passéiste de la vie! « Intrigués de voir trois couples de manchots mâles devenir inséparables, puis, faute d’œufs, tenter de faire éclore des pierres, les responsables du zoo de Bremerhaven ont cherché à vérifier si ces oiseaux étaient homosexuels, ou s’ils s’étaient accouplés entre eux par manque de femelles. La démarche, toute scientifique, n’a pas été au goût de certaines associations gays et lesbiennes, très inquiètes à l’idée que l’on force ces animaux à changer leur nature », en disait Le Monde à l’époque.

La directrice du zoo, qui avait reçu moultes lettres de protestation, avait courbé l’échine et fini par rassurer son monde : « Personne ici n’essaie de briser par la force des couples du même sexe ». Ouf, c’est déjà ça de gagné : la liberté sexuelle des manchots est assurée! Il faudrait d’ailleurs que l’humain, très porté sur la philosophie, cesse un peu de réfléchir et prenne exemple sur ce formidable témoignage de tolérance et d’ouverture. Chez les manchots, on se pose moins de questions, et on n’y va pas par quatre chemins!

Chez les manchots, on s’aime, et puis c’est tout.

Je m’étonne que la Halde ne soit pas encore intervenue pour rendre la narration de cette histoire obligatoire à l’école. Cela contribuerait à débarrasser les enfants de leurs préjugés. Et à leur montrer que la vraie vie, c’est chez les manchots que ça se passe.

30 Commentaires

Classé dans Chafouinage, Société

30 réponses à “Les manchots, quelle leçon de vie!

  1. Je sens une pointe de cynisme dans cet excellent billet. Me trompe-je ?

  2. Oscar

    Non, non, tu extrapoles. Cette information ne se veut pas du tout du matraquage. C’est simplement un renseignement intéressant et innocent. Tu ne voudrais tout de même pas non plus nous faire croire que les médias sont orientés et qu’ils nous manipulent ?!

  3. Alcibiade

    Bien drôle ce p’tit billet monsieur le chafouin! Je verrai bien un manchot en une du prochain Têtu🙂

  4. @ rubin

    rrrooooooh, moi, cynique ?😉

    @ oscar

    Je crois que le mot innocent est mon préféré dans ton commentaire😉

    @ alcibiade

    qui sait, qui sait?

  5. Obi-Wan Kenobi

    Temps mort ! Théorie du complot médiatico-politique en cours d’élaboration ! Il n’y a franchement pas de quoi fouetter un chat.

    Pourquoi tout de suite penser que les « médias » sont orientés quand des journalistes se sont très certainement seulement dit « tiens, y a une bonne histoire à raconter » ? Arrêtez de voir le mal (le mâle ?) partout ! (Mais surveillez vos arrières, on ne sait jamais).

  6. Obi-Wan Kenobi

    Par contre, le truc vraiment incroyable chez le manchot, c’est qu’il se nourrit d’anchois, alors que c’est vraiment dégueulasse et que ceux qui en couvrent leurs pizzas devraient être traduits en cour martial. Blague à part, plus que l’orientation sexuelle des manchots, c’est leur survie alimentaire qui devrait poser question.

  7. Point de théorie du complot, juste un amusement un brin agacé.

  8. Obi-Wan Kenobi

    Je ne m’adressais point à toi, mais aux commentateurs qui ont commenté. J’ai toujours un peu de mal avec l’expression « médias orientés ». Plus qu’une volonté de s’engager dans une cause, « les » journalistes – ou plutôt une majorité de journalistes – embrassent par paresse les thèses en vogue (cf les affaires d’Outreau, Cassez, Coupat, etc. mais on s’éloigne un peu du sujet).

    Là, c’est juste une sympathique histoire de manchots, ça se raconte, avec ou sans arrière-pensée (la dépêche que tu cites en est dénuée). Attendons peut-être la récupération de ladite info par des associations bien-pensantes pour nous enflammer.

  9. Les journalistes épousent aussi, comme on l’a déjà vu dans différents débats précédents, un espèce de « corpsu » de valeurs auxquels ils sont attachés.

    Je serais curieux de connaître les résultats d’un sondage sur l’opinion des journalistes quant à l’adoption par les couples homos, par exemple. Je suis sûr que la proportion serait très différente de ce qu’on observe dans la société. La thèse en vogue, c’est bien de dire que « ce qui importe, c’est l’amour ». Ce qui est totalement idiot.

    Mais en effet, ça peut se raconter sans arrière pensée. De là à mobiliser l’AFP…

  10. Oscar

    Un peu d’accord avec ce qui précède. Il serait ridicule de soupçonner a priori un complot médiatico-révolutionnaire. Mais il ne serait pas moins aveugle de ne pas voir que les dépêches sans arrière-pensée vont globalement dans un sens. Non ?

  11. Obi-Wan Kenobi

    @ oscar :

    si complot il y a, il n’est pas révolutionnaire. Bien au contraire, il serait progresso-conformiste (puisque visant à faire accepter l’adoption homo-parentale, ce qui n’est pas, finalement, extrêmement révolutionnaire). En plus, on finira par y venir, pingouin drag-queen ou pas.

    Les dépêches vont « globalement dans un sens ». Trouvez-nous une espèce animale de zoo qui rejette les couples homos, transmettez l’info à l’AFP et voyez s’il en découle une dépêche.

    @ Chafouin :

    Mobiliser l’AFP pour ça ? Sincèrement, ça n’a pas dû leur demander un travail démentiel !

    Sinon, pour préciser ma pensée sur le sujet de l’homosexualité : moi aussi, ça me fatigue, les gay prides et tout le discours anti-homophobe qui a conduit à restreindre la liberté d’expression . Mais ce n’est pas pour autant que je porte un jugement sur la normalité ou l’anormalité des gays et même des trans (cf précédent débat). Pour la bonne et simple raison que j’ai du mal à définir ce qui pourrait être une norme. L’essentiel selon moi pour bien vivre en société, c’est surtout de ne pas nuire à l’autre truie (pardon pour ce jeu de mots pourri).

  12. Tiens, dans ce zoo, ils s’étaient aperçus que seuls un mâle et une femelle peuvent se reproduire entre eux.
    😉

  13. Obi-Wan Kenobi

    ça dépend des espèces, cher Criticus ! C’est vrai chez les mammifères et les oiseaux, mais on pourrait être surpris par bon nombre d’insectes. Sans parler des bactéries et autres organismes qui se reproduisent tout seuls.

    M’enfin… Mieux vaut se garder de l’antropomorphisme à l’envers ou à l’endroit.

    Sinon, les gars, j’espère que ce n’est pas une découverte pour vous, le fait que le sexe peut avoir d’autres buts que la reproduction de l’espèce ? Non ? Mince ! (Pour info, Chafouin, l’être humain n’a pas attendu mai 68 pour faire l’amour dans tous les sens et par tous les…. j’arrête là, ce blog va être classé X.)

  14. Oscar

    @obi wan
    Ben tout de même, pour moi, favoriser l’adoption par les couples homosexuels c’est tout de même révolutionnaire. Parce que si l’homosexualité est aussi vieille que le monde, on ne prétendait pas auparavant la mettre au même rang que l’hétérosexualité, on gardait un peu de bon sens (ne dénoncez pas mes propos ou je risque la prison !😉 )
    Au sujet du vont toujours dans le même sens : je pense qu’il serait intéressant de collationner les dépêches. C’était peut-être une réflexion trop rapide. N’empêche : l’AFP retransmettrait-elle avec autant de rapidité et de complaisance une histoire de manchots hétéros, vivants en couple stable et fidèles depuis des lustres, ayant éduqué parfaitement de beaux petits manchots ?

  15. Obi-Wan Kenobi

    @ Oscar :
    rassurez-vous, comme je l’ai dit plus haut, je déplore la pénalisation à outrance de l’expression, donc je ne vous balancerai pas aux ennemis de Christian Vanneste.
    Après, je me garderai bien d’un jugement de valeur morale entre hétéro et homo-sexualité. Une seule certitude, biologique : jusqu’à preuve du contraire, pour concevoir un être humain, il faut d’un côté un gamète mâle et de l’autre un gamète femelle. Libre à chacun d’organiser leur rencontre (pour ma part, j’aime bien la bonne vieille méthode naturelle, mais c’est mon côté réac’).

    Enfin, ne rêvez pas : pourquoi l’AFP irait parler de ce couple d’une banalité affligeante ? C’est un peu comme si vous entendiez chaque jour à la radio la liste des avions arrivés à bon port. Au début du XXe siècle, c’était le contraire : on écrivait des tartines sur les avions qui réussissaient à ne pas se crasher en vol. En fait, les journalistes ont juste une fâcheuse tendance à parler de ce qui sort de l’ordinaire. En cherchant bien, on pourrait néanmoins trouver des dépêches sur tel animal adopté par des parents hétérosexuels mais d’une autre espèce (j’ai pas d’exemple en tête, vous m’excuserez de ne pas retenir ce genre de choses).

  16. Et oui, la conclusion naturelle de cette dépêche est : pfff, on nous dit (ou plutôt, on nous disait) que la norme et la nature, c’est l’hétérosexualité, mais en fait, dans la nature, ce n’est pas toujours le cas… Cette dépêche n’a pas d’autre sens, si ce n’est le côté insolite.

    Quand je parle de « mobiliser » l’AFP, je ne parle pas de travail, je dis simplement qu’elle n’est pas facile à convaincre de se bouger, parfois. Je pense à ce kiné de vincent humbert qui avait des choses à dire sur sa fin de vie : l’afp a snobé. ça n’allait pas dans le sens dominant. En revanche, ici, c’est une « belle histoire »…

    Et ensuite, si, le fait de vouloir disjoindre la sexualité de la reproduction est en soi une révolution. De même que vouloir nosu faire croire qu’une femme peut devenir un homme, et vice-versa (pour ne pas dire recto-verso).

    Personnellement, je ne parlerais pas de norme (notion relative, puisqu’elle sous-entend une question de nombre, de majorité, de comportement usuel), mais plutôt de vérité et de nature. Et comme criticus l’a signalé ironoquement, deux animaux ou humains du même sexe ne peuvent concevoir de succession, de mêem que des chiens ne font pas de chats.

    Mais ce serait aussi une révolution à tenter : à quand un syndicat des chiens qui veulent avoir des chats? Que fait la halde?😉

    Ceci dit : la quesiotn de la nuisance à la société ne se pose pas ici. Les homos en me dérangent pas, ils font ce qu’ils veulent. En revanche, quand ils exigent des droits qui pourraient être néfastes à d’autres (par exemple à des enfants) j’estime que la société a son mot à dire.

  17. Obi-Wan Kenobi

    Ou comment deux manchots nous amènent à des questions hautement philosophiques ! Comme quoi, l’AFP n’a peut-être pas eu tort de se bouger sur le sujet !

    S’il te plaît Chafouin, ne me fais pas croire que disjoindre sexualité et reproduction serait une révolution. Navré, mais cette révolution a eu lieu il y a bien longtemps, bien avant mai 68. Et même avant JC qui nous disait de nous aimer les uns les autres (et non les uns dans les autres). Les Romains et les Grecs mettaient déjà des préservatifs rudimentaires pour s’éviter une pension alimentaire.

    Quant à l’adoption homoparentale, bien sûr que la société doit avoir son mot à dire. Mais la société autorise déjà l’adoption par un célibataire, alors…

  18. vincent

    Bravo pour cette délicieuse chronique ! Quel talent😉

  19. sefthuk

    En l’absence de femelle disponible il est plus facile au manchot mâle de pratiquer l’homosexualité que l’onanisme
    ( je ne sais pas trop si c’est l’esprit de ce blog …. )

  20. @sefthuk

    On n’est jamais contre un peu d’humour, ici😉

  21. Héroïne

    Bon, de toute évidence, on en est arrivé à parler d’homoparentalité chez les humains…Je dois dire que je vous pensais plus ouvert d’esprit chafouin (je lis régulièrement votre blog).Vous employez le mot « néfaste » pour parler des droits accordés ou non aux couples homos, et ce terme me reste un peu en travers de la gorge. Je l’ai trouvé tellement fort et radical. Effectivement, à chacun ses opinions, je vous délivre donc la mienne.
    je vais tout d’abord partir d’un exemple basique, pour ensuite vous expliquer ma façon de penser.
    La question est simple, préférez vous confier un enfant à un couple hétérosexuel violent, alcoolique bref, malveillant, plutot qu’à un couple gay ou lesbien qui apporterait amour, protection et une bien meilleure éducation que le couple précédent ?!
    Bien-sur c’est un cas extrême que de prendre pour exemple un couple violent ou autre, seulement je voulais insister sur le fait que les couples gays ont parfaitement conscience des difficultés rencontrées par l’enfant, durant son adolescence, et notamment liées à leur sexualité. En revanche, tous les enfants ont des périodes difficiles à surmonter lors de leur apprentissage, je ne vois donc pas en quoi un couple homo ne pourrait pas assurer la même éducation qu’un couple dit « normal », sous prétexte qu’ils infligent une autre responsabilté à leurs enfants, causée par leur relation.
    Les homos ne sont pas dupes, ils ont conscience que pour un enfant, il est difficile de grandir au sein d’une famille gay. Accepter est difficile, le regard des autres est difficile; mais ils s’accomodent pour faciliter tout ça.Mais je vous l’accorde, ça n’est pas évident.
    La société ne se préoccupe pas de l’hétéroparentalité (pourtant parfois elle devrait davantage), alors je ne comprends pas pourquoi elle se mêlerait de l’homoparentalité, quand les familles en question n’ont rien à se reprocher mais seulement tout à offrir.

  22. @Heroïne

    Non, j’ai simplement voulu m’amuser de ce qu’on pouvait trouver des arguments à l’homoparentalité en tirant prétexte des comportements animaux!

    Désolé de vous avoir déçu, alors.

    Tout ce que je peux vous dire, c’est qu’en effet, je ne peux plus supporter cet argument caricatural. A ce compte-là, vous pourriez aussi nous dire qu’il vaut mieux des parents homos que pas de parents du tout. Ou qu’il vaut miexu naître riche et en bonne santé que pauvre et malade, et là, je vous dirais : banco.

    Sauf qu’il est question d’idéal, moi, c’est de cela dont je parle, et pour moi, l’idéal, ce n’est pas deux papas, ni deux mamans, ni un seul papa ou une seule maman, mais un papa et une maman. Je ne pense pas que cet idéal soit dicté seulement par la vision que pose la société sur la famille, mais simplement par la nature. Par nos racines profondes.

    Quand je dis « néfaste », je pense à « préjudiciable ». Mais ce n’est pas réservé aux homos : je pense que certains divorces, par exemple, sont néfastes pour les enfants, également. Et je suis d’accord pour dire que des parents qui se battent et s’insultent sont néfastes pour leurs enfants.

    Donc il ne s’agit pas de trancher pour avoir à qui on va confier un enfant, à des hétéros violents ou à des gentils homos, mais de savoir ce qui est le mieux pour un gosse. J’ai mon opinion.

    Je ne dis pas que les homos ne seraient pas qualifiés pour éduquer un enfant. Les célibataires peuvent bien l’être. Je dis simplement que ce ne serait pas l’idéal, et que partant de là, il serait mauvais de l’autoriser.

    La société n’a pas à se « préoccuper » de l’hétéroparentalité, qui est la norme. Elle règle les conflits entre humains, voilà tout. Ce sont les homosexuels, qui consitutent une minorité, qui réclament des droits. Donc désolé, mais si, la société doit s’y intéresser et trancher, que ce soit dans un sens ou dans un autre, d’ailleurs!

  23. Obi-Wan Kenobi

    @ Héroïne :

    j’ai beaucoup moins de réticences que le chafouin par rapport à « l’homoparentalité » – quel moche néologisme ! – mais bon…

    « La question est simple, préférez vous confier un enfant à un couple hétérosexuel violent, alcoolique bref, malveillant, plutot qu’à un couple gay ou lesbien qui apporterait amour, protection et une bien meilleure éducation que le couple précédent ?! » dites-vous. Comme si c’était la seule alternative. Comme si tous les couples hétérosexuels étaient violents, alcooliques et malveillants.

    Je pense que vous oubliez que l’adoption en France est une procédure ultra-encadrée. Donc si les services sociaux allaient confier un gosse à un couple du quart-monde, y aurait un gros problème.

    @ Chafouin :
    Christian Vanneste, sors de ce corps ! Si tu admets l’adoption par les célibataires, pourquoi t’opposer à l’adoption par un couple homo. C’est franchement hypocrite. L’adoption sera sans doute prochainement officiellement ouverte aux couples homos. Mais elle n’en restera pas moins encadrée, avec une grille de critères pour définir les couples prioritaires. Et, grand Dieu, si un enfant se retrouve dans la maison de deux homos, ce ne sera pas si grave !

  24. @obiwan kenobi

    Je trouve que l’adoption par les célibataires pose également question, qui t’a dit que je l’approuvais?

    Après, tout dépend de l’âge auquel c’est fait, pour ce cas-là.

    Libre à toi de penser que l’adoption homo n’aura aucune conséquence. Je n’ai jamais dit que ce ne serait pas encadré si c’était le cas. Les psys sont très partagés sur la question mais certains estiment que cela va troubler la conception que l’enfant se fait du monde, du genre, et de sa propre identité.

    D’ailleurs, si c’était aussi simple que ça, ce serait déjà fait.

  25. Obi-Wan Kenobi

    @ Chafouin :

    ne déformons point nos propos mutuellement. Si tu n’approuves pas l’adoption par un célibataire, disons que tu ne l’avais pas dénoncée jusque là (malgré la perche que je t’avais tendue).

    Pour ma part, je n’ai nullement écrit que c’était l’adoption homo était « sans conséquence ». J’ai dit que ce ne serait « pas si grave ».

  26. @Obiwan

    EN fait, je ne conçois pas cet espace (ce blog) comme un lieu où je devrais dénoncer ceci ou cela depuis une chaire quelconque, mais plutôt comme une agora, un lieu où je propose à la contradiction quelques modestes réflexions.

    Donc je ne parle pas forcément de tout😉

    Et j’admets que certaines réflexions puissent ne pas forcément être abouties. Et sur certains thèmes, je préfère carrément me taire.

    Mais sur les questions qui touchent à l’humain, je me sens vraiment concerné!

  27. Héroïne

    @ Chafouin:

    n’importe quel enfant se voit être perturbé durant son apprentissage, pour maintes et maintes raisons, donc sa conception du monde, du genre ou même de sa propre identité sera forcément troublée à un moment donnée, et peut importe la famille où l’enfant se trouve (homo, hétéro ou célibataire).

    mais effectivement, je me permets de reprendre tes mots, certaines réflexions ne peuvent pas forcément être abouties, de part les différences d’opinions et arguments utilisés.
    C’est une discussion sans fin car il y aura toujours un argument et un contre argument ( car bien-sur la question des psys se posent, mais aussi l’environnement dans lequel l’enfant grandira etc.),
    mais j’avais juste besoin d’intervenir, et tenter de changer les idées reçues🙂

    échec de ma mission🙂

  28. Obi-Wan Kenobi

    « Mais sur les questions qui touchent à l’humain, je me sens vraiment concerné! » Mais tout touche à l’humain, cher Chafouin !

    Bon allez, j’arrête de chipoter. (La critique est facile, l’art est difficile.)

  29. Le tennis touche moins à l’humain que la bioéthique, tout de même😉

  30. cathoshit

    Les cathos sont vraiment tous des homophobes méprisants….

    Donc,on ne peux parler de sujet ayant rapport avec l’homosexualité sans passer pour des propagandistes???

    L’église catholique est la plus grande propagandiste de tout les temps,pas de le^con à recevoir des cathos….

    Les cathos jouent tellement souvent la victime,même quand ils méprisent et dénigrent leurs ennemis….

    Nous ne voulons pas de votre condescendance,de votre fausse acceptation et de votre hypocrisie.Tous ce que nous voulons,c’est que vous nous foutiez la paix!!!!

    C’est pas si dur à comprendre ,TABARNAC!!!!!Même pour de bêtes cathos….

Un petit commentaire?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s