Hénin-Beaumont : les vestes se retournent du bon côté

heninCourageux élus d’Hénin-Beaumont, qui viennent de démissionner massivement du conseil municipal, alors que s’approche la conclusion de la procédure de révocation du maire actuellement incarcéré, Gérard Dalongeville! Alors que depuis les élections de 2008, on n’entendait pas une mouche voler au sein du conseil, hormis quelques voix discordantes, les esprits « civiques » se réveillent enfin. Hypocrisie, quand tu nous tiens?

Le PS aura attendu l’ultime provocation de Dalongeville pour le désavouer. Mais le conseil municipal d’Hénin-Beaumont a fait pire : alors que depuis le 9 avril, le maire de la commune est mis en examen pour détournements de fonds publics, faux en écriture et favoritisme, et incarcéré, une quarantaine d’élus de la majorité et de l’opposition (mais pas le FN) ont attendu l’ultime moment pour présenter leur démission hier, afin de provoquer de nouvelles élections.

Car c’est que se profile la révocation, pour Dalongeville! Demandée avant l’arrivée de la tempête judiciaire par le préfet du Pas-de-Calais, Pierre de Bousquet, en raison des errements budgétaires de la municipalité et de l’ampleur du trou constaté par la chambre régionale des comptes (12,7 millions pour un budget de 38 millions!), celle-ci pourrait être décidée demain par le conseil des ministres, comme le veut la procédure. Et quand la fin des leaders est proche, les courages des subalternes se réveillent.

Raison avancée de ces démissions en cascade : rendre impossible l’élection d’un nouveau maire en interne, et éviter que les âmes damnées de Dalongeville ne reprennent le flambeau, ni vu ni connu. La raison est noble, c’est propre, c’est net. D’ailleurs, Marie-Noëlle Lienemann, députée européennes et première adjointe du maire incarcéré, ne réclame-t-elle pas depuis son arrestation la tenue de nouvelles élections, en compagnie du dissident Pierre Ferrari?

Sauf que voilà, l’élue socialiste n’hésite pas à le dire : « Il fallait démissionner maintenant, car après la révocation, ce serait considéré comme une manoeuvre et ça ne serait pas pris en compte ». Ah bon? Et du coup, cette démisssion ne passe pas pour une manoeuvre, alors que pendant depuis 2008, Marie-Noëlle Lienemann a tout accepté sans broncher?

On peut ainsi prendre les choses dans l’autre sens : démissionner au dernier moment, la révocation arrivant, montre qu’on aurait certainement agi autrement si celle-ci n’était pas survenue. Et qu’on a attendu d’avoir le feu aux fesses pour se bouger. Ce qui n’est pas très étonnant de la part du PS du Pas-de-Calais, qui collectionne les cadavres dans ses placards et qui se comporte souvent dans ses circonscriptions comme dans des fiefs où tout est permis.

Résultat prévisible de tout ceci, côté FN, on se réjouit ouvertement et on commence déjà à rêver de victoire. On se pourlèche les babines, on piaffe d’impatience. Même si les élus frontistes font mine de dire qu’ils auraient préféré que le conseil d’Etat lui-même ordonne de nouvelles élections (le FN a déposé des recours contre les élections de 2008), ils n’attendaient que ça. Steeve Briois, le bras droit de Marine Le Pen (déjà en campagne pour les européennes), le dit sur son blog : « Inutile de vous dire que nous sommes prêts. Une affiche est déjà en cours de préparation, notre liste quasi bouclée et la rapidité des élections pourrait avoir des conséquences sur le nombre de listes ».

La victoire peut-elle désormais échapper à l’extrême-droite héninoise, alors qu’au sein des élus dits « républicains », on a depuis des mois fait preuve de tant de bassesse et de lâcheté?

N.B. : ironie du sort et hasard du calendrier, c’est également aujourd’hui que l’ancien adjoint à l’urbanisme de Dalongeville, Philippe Demarquilly, est jugé au tribunal correctionnel de Béthune pour une affaire de prise illégale d’intérêt… On l’accuse d’avoir profité de sa situation pour modifier le Plan local d’urbanisme : il aurait ainsi réalisé une plus-value très importante sur la vente d’un terrain agricole devenu constructible comme par magie.

1 commentaire

Classé dans Politique

Une réponse à “Hénin-Beaumont : les vestes se retournent du bon côté

  1. Très juste billet, montrant une triste lacheté… Merci de l’avoir mis en avant.

    Bonne journée

Un petit commentaire?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s