Luc Mandret veut consommer le dimanche

Le brillantissime blogueur politique Luc Mandret, au sujet du repos dominical, illustre bien le consumérisme qui se cache derrière la volonté de « libérer les énergies » et d’ « enfin permettre aux gens de travailler le dimanche » (je maintiens que je n’en ai jamais croisé un seul, personnellement…) :

« Pourquoi cette hypocrisie ? Personne ne sembler outré que l’on puisse se rendre dans un café, dans un restaurant ou même dans un musée un dimanche. On pourrait me suggérer de faire mes achats de Noël un autre jour qu’un dimanche. Que ceux-ci me jettent la première pierre et avouent n’avoir jamais mangé ailleurs que chez eux un dimanche. En quoi le dimanche devrait-il obligatoirement être chômé ? Oui au repos hebdomadaire après six jours d’activité. Non à l’obligation que ce jour chômé soit le dimanche. Au non de quel principe ? La tradition ? »

Je passe sur les fautes d’orthographe, ça peut arriver à tout le monde, même aux premiers du classement wikio. Après tout, celui-ci n’est pas un gage d’excellence! (ok, j’arrête) En revanche, ce que j’ai du mal à comprendre, c’est comment on peut militer dans un parti politique en ayant aussi peu d’idées. En simplifiant autant un problème complexe, en l’expédiant ainsi en dix lignes.

Le raisonnement est aussi simple que creux : c’est sympa de faire des courses – j’ai pas eu le temps de les faire le jeudi – alors je les ai faites le dimanche – et après tout, les églises et musées sont bien ouverts le dimanche, alors? Pourquoi les gentils commerces n’auraient pas le droit d’ouvrir le dimanche, hmmmm?
Allez, Luc. Pose toi deux secondes, la tête entre les mains. Oui, c’est ça. Rends toi compte que la phrase « en quoi le dimanche devrait-il obligatoirement être chômé », typiquement péremptoire, peut aisément être remplacée par « en quoi les travailleurs devraient -ils être payés au Smic? » ou je ne sais pas, moi, « en quoi les enfants n’auraient-ils pas le droit de bosser, hein, s’ils en ont envie? ». Et puis, tu sais, c’est plus simple quand tout le monde a les mêmes jours de repos, peu ou prou, non? ça permet à la vie sociale d’être mieux organisée. Oui, c’est ça. Tu vois, quand tu veux? Un de tes commentateurs te l’a dit : ton raisonnement n’est valable que pour un célibataire sans enfant.

Alors voilà. Je voulais te le dire : La politique, ça consiste à réfléchir aux conséquences sur la société des mesures que l’on veut prendre. Ce ne doit pas, jamais, être la résultante de nos désirs individuels.

Advertisements

1 commentaire

Classé dans Blogs, Chafouinage, Société

Une réponse à “Luc Mandret veut consommer le dimanche

  1. Pingback: Paso Doble n°109 : Enrichissons-nous ! | “Toreador, un oeil noir … dans l’arène politique !”

Un petit commentaire?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s