L’opération Radiohead cartonne!

En trois jours, 1,3 millions d’exemplaires de l’album In Rainbows ont été téléchargés sur le site internet de téléchargement légal. Le dernier opus de Radiohead y avait été mis à disposition le 10 octobre. L’album est très bon quoiqu’un peu mou du genou. Un petit air de déjà entendu. Mais la fanitude ne se décrète pas : elle s’assume. Petit faible pour Jigsaw falling into place, Reckoner et Nude.

Contrairement à ce qu’on aurait pu penser, le public a joué le jeu : alors que le prix était laissé à l’appréciation de l’internaute, la moyenne de paiement serait de 6€ pour les premiers jours, puis de 3,75€ depuis. La majorité n’a rien donné. J’en suis : je l’achèterai plus tard, avec un vrai CD, une pochette, les paroles pour chanter dans son fauteuil. On ne va pas payer deux fois. La fanitude a des limites.

Bon indicateur du succès de In Rainbows : Sur last fm, ce merveilleux endroit dédié aux accros de musique, les dix titres de l’album sont en tête des charts de la semaine du 7 au 14 octobre! 67 000 auditeurs ont passé 15 step 263169 fois… Et Radiohead est également en tête des artistes les plus écoutés :  plus de 3,3 millions de titres de la bande d’Oxford ont été enregistrés durant ces sept jours… Derrière, les Beatles (2e) sont à 844600!

Le pari de Radiohead est donc réussi. Mais l’expérience montre aussi que la gratuité ne semble pas pouvoir vaincre le téléchargement illégal : le jour de la sortie de l’album, celui-ci a été téléchargé parallèlement 240 000 fois, avec ensuite 100 000 téléchargements supplémentaires par jour, selon l’institut Big Champagne (lien récupéré via Versac). Toujours selon Big Champagne, les téléchargements illégaux devraient dépasser dans les prochaines semaines les acquisitions légales de In Rainbows… Normal, beaucoup trouvent plus simple d’obtenir l’album sur un site qu’ils connaissent plutôt qu’en cherchant vainement le lien menant vers le précieux sésame.

C’est égal, En agissant ainsi, Radiohead va gagner autant qu’en passant par EMI. Le seul hic, c’est que si tous les groupes confirmés agissent ainsi, les « petits » ne seront plus managés, faute de sous pour investir et prendre des risques. A terme, ce sera donc la jungle. Mais je crois que notre monde commence à avoir l’habitude.

P.S : le lien vers In Rainbows, le voici.

P.P.S : je suis pas mal en imprésario de Thom Yorke, non?

Poster un commentaire

Classé dans Musique

Un petit commentaire?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s