Archives de Tag: justice

Jean-Marc Ayrault et les « boules puantes »

L’affaire Jean-Marc Ayrault est tout sauf anecdotique, car elle place d’emblée le président de la République, François Hollande, face à ses responsabilités et un engagement qu’il a pris librement : ne pas nommer autour de lui des personnes jugées et condamnées. A l’évidence, personne – pas même l’UMP – ne songerait à disqualifier le maire de Nantes pour une faute qu’il a payée et qui est ancienne. Personne, sauf M. Hollande, qui a décidé de lui-même de limiter son champ des possibles en matière de choix de collaborateurs. On verra mardi si le nouveau président choisit ou non de placer son mandat sur le terrain des valeurs.

Lire la suite

7 Commentaires

Classé dans Politique

Payer 35 € pour avoir accès à la Justice

Pendant que les idiots utiles du système se lancent dans des combats ô combien importants pour l’avenir de notre Nation – au hasard, ceux qui veulent qu’on arrête d’utiliser le terme de mademoiselle – de vrais sujets d’inquiétude, d’injustice, entrent en vigueur dans l’indifférence générale. Un exemple : le timbre fiscal de 35€, dont il faudra désormais s’acquitter dès le 1er octobre pour avoir accès à la justice. Lire la suite

6 Commentaires

Classé dans Société

Sidération collective

Photo AFP

Le mot « sidération », qu’a employé Roselyne Bachelot cet après-midi, est vraiment adéquat pour définir l’ambiance qui règne autour de cette affaire DSK. Il y a deux semaines, on nous montrait des images d’un DSK triomphant, au faîte de sa puissance, sûr de lui-même et de sa destinée, et d’ailleurs sur le point d’annoncer, à la fin du mois, sa candidature à l’élection présidentielle française. Rien ne semblait devoir entraver la marche triomphale que lui prédisaient l’ensemble des sondeurs, nos oracles de Delphes. Enfin, rien, ou presque. Lire la suite

8 Commentaires

Classé dans Chafouinage, International, Politique

Profanations et immunité

REUTERS/Eric Vidal

On a d’un côté une police et une justice belge, qui ne voient pas où est le problème quand elles perquisitionnent à l’archevêché de Malines-Bruxelles, retiennent des dizaines d’évêques pendant toute une journée, profanent des tombes d’évêques, qualifient l’Eglise « d’organisation criminelle », et détruisent le travail d’une commission interne au diocèse, chargée de recueillir des témoignages de victimes des affaires de pédophilie :

Ce faisant, les policiers et le juge d’instruction ont fait la preuve à la fois d’une profonde bêtise et d’une sourde hostilité à l’encontre de l’Eglise. Quelle image ces enquêteurs ont-ils donc de l’Eglise pour imaginer qu’elle puisse elle-même violer les sépultures de cardinaux décédés pour y cacher d’éventuels documents compromettants ? Si ces documents existaient, pourquoi donc les conserver et non les détruire ? Et pensent-ils une seconde que l’Eglise aurait choisi d’ouvrir des tombes, d’écarter le corps décomposé qui s’y trouve, et de cacher les documents, plutôt que de les détruire comme des gens civilisés, en les brûlant voire en utilisant un broyeur ? C’est que non, chez ces gens-là, monsieur, on planque ces secrets dans les cercueils. Qui donc leur dira qu’ »emporter ses secrets dans la tombe » n’est pas une expression à prendre au pied de la lettre ? Et que tout ce que l’on voit à la télé – ou qu’on lit dans un roman – n’est pas vrai ?

On peut s’en amuser, l’initiative frôlant le burlesque, pour autant que l’on n’attache pas de prix au respect de nos morts. Mais il reste à la fois préoccupant de constater l’animosité évidente dont sont capables de faire preuve à la fois la police et la justice d’un pays occidental, et douloureux de constater la volonté d’humilier l’Eglise qui les a animés. Ces violations de sépulture, ignobles en elles-mêmes, inutilement vexatoires, sont hautement significatives. Pour qui aurait réfléchi deux minutes, leur inutilité était évidente. Comment ne pas percevoir une forme de jubilation à jeter à la face de l’Eglise que rien de ce qui peut lui paraître de plus sacré n’est hors d’atteinte ? On ouvrira même les tombes de vos pères…

C’est à lire chez Koz.

Et de l’autre, on a une Cour suprême américaine qui considère que la responsabilité juridique du Vatican pourra être engagée dans des affaires de pédophilie, et un avocat américain qui mène un combat non seulement pour les victimes d’actes de pédophilie, mais aussi dans le but de détruire l’Eglise :

Hier, aux Etats-Unis, la Cour suprême a ouvert la porte à la prétention du cabinet d’avocats Anderson qui veut prendre des millions de dollars au Vatican, considérant l’Etat pontifical, non comme un Etat (immunisé contre les poursuites judiciaires), mais comme « l’employeur » des prêtres pédophiles.

Anderson ne cache pas son objectif : ruiner l’Eglise romaine et la faire ainsi disparaître. C’est une question de conviction et de conscience, précise l’avocat, qui se réclame d’un néoprotestantisme hostile à la Prostituée de Babylone. Au passage, il y trouverait le moyen de devenir encore plus multimilliardaire. (Il l’est déjà, grâce aux affaires de pédophilie).

21 Commentaires

Classé dans Religion

La cour d’Appel de Douai confirme la relaxe pour une circoncision ratée pratiquée sur la table de la cuisine

S’il faudra attendre de disposer de l’arrêt pour connaître les motivations précises de la cour d’Appel de Douai, celle-ci a rendu hier une décision pour le moins étonnante : en dépit des réquisitions du parquet général, la cour a confirmé le jugement du tribunal de Lille, qui avait relaxé un homme ayant circonci un enfant de quinze jours sur la table de la cuisine des parents. Le « chirurgien » n’était pas médecin, et le bébé avait failli passer de vie à trépas. Lire la suite

33 Commentaires

Classé dans Religion, Société

Pour le tribunal de Lille, il n’est pas illégal de pratiquer une circoncision sans diplôme sur la table de la cuisine

J’avais commis un billet au mois de mai dernier, me faisant l’écho de deux affaires de circoncision clandestine pour lesquelles la justice nordiste semblait bien légère, puisqu’elle semblait ne pas voir d’inconvénient à ce qu’un jeune enfant soit circoncis au domicile par un non-médecin. Dans les deux cas, un enfant est pourtant passé à deux doigts de la mort. Dans les deux cas, l’ablation rituelle a été pratiquée par un homme dépourvu de tout diplôme médical. Eh bien hier, le tribunal de Lille a relaxé l’un d’entre eux! Lire la suite

20 Commentaires

Classé dans Religion, Société

Quand la justice française encourage les circoncisions clandestines

circoncisionVoilà qui me paraît grave, très grave. Pour ceux qui l’ignorent, la circoncision est une ablation partielle ou totale du prépuce, au bout du zizi, généralement pratiquée pour des raisons religieuses, chez les juifs et musulmans, mais également, parfois, pour des raisons médicales ou hygiéniques. Il s’agit donc d’un acte que la loi française tolère lorsqu’elle est opérée dans le cadre d’une religion. Mais qui reste un acte chirurgical qu’il faut pratiquer à l’hôpital! Pourtant, deux affaires récentes survenues dans le Nord et en Belgique montre que la Justice française est prête à encourager les pratiques clandestines, celles qui se font sur la table de la salle à manger, en-dehors de tout cadre médical. Un scandale! Lire la suite

36 Commentaires

Classé dans Religion, Société