Archives de Tag: Hollande

"Débattre", pour quoi faire?

Sur le "débat" que promet François Hollande sur l’euthanasie les "cas exceptionnels où l’abstention thérapeutique ne suffit pas" pour traiter une "douleur irréversible" et qui pourrait nécessiter un "acte médical, assumé, au terme d’une décision partagée et réfléchie", que dire de plus après Natalia? Lire la suite

7 Commentaires

Classé dans Chafouinage

Les bons côtés du gouvernement Ayrault

Exercice d’optimisme et de valorisation de l’existant : essayer de trouver des bons côtés du gouvernement Ayrault I. Or qui cherche trouve. Et j’ai trouvé… Lire la suite

6 Commentaires

Classé dans Politique

Le gouvernement du Bien

Finie, l’outrance, finie, l’ultraprésidence, fini, le rôle mineur des femmes, fini, les "stigmatisations". En bref, finis les méchants de droite! Depuis hier, enfin, enfin, que dis-je, enfin, la France dispose d’un gouvernement du Bien. Un gouvernement de gentils, qui défendent le Progrès, le Bonheur, et puis aussi, le "Redressement productif". Un gouvernement paritaire. Un gouvernement paisible, avec des radicaux, avec des Verts, avec des aubrystes, des fabiusiens, des hollandais et des strauss-kahniens. Un gouvernement qui sourit. Et puis un gouvernement où le cumul sera interdit. Ce qui n’empêchera pas de nombreux ministres d’être candidats aux législatives… Lire la suite

33 Commentaires

Classé dans Politique

Jean-Marc Ayrault et les "boules puantes"

L’affaire Jean-Marc Ayrault est tout sauf anecdotique, car elle place d’emblée le président de la République, François Hollande, face à ses responsabilités et un engagement qu’il a pris librement : ne pas nommer autour de lui des personnes jugées et condamnées. A l’évidence, personne – pas même l’UMP – ne songerait à disqualifier le maire de Nantes pour une faute qu’il a payée et qui est ancienne. Personne, sauf M. Hollande, qui a décidé de lui-même de limiter son champ des possibles en matière de choix de collaborateurs. On verra mardi si le nouveau président choisit ou non de placer son mandat sur le terrain des valeurs.

Lire la suite

7 Commentaires

Classé dans Politique

Puisqu’il faut choisir

François Bayrou l’a dit : "Je ne veux pas voter blanc, ce serait de l’indécision". Après une campagne décevante, que je me suis abstenu de commenter ici avant tout par désillusion, il faut pourtant choisir. Un choix difficile, puisque je voterai finalement pour celui qui j’ai tant critiqué depuis cinq ans : Nicolas Sarkozy. Lire la suite

5 Commentaires

Classé dans Politique

Quelle société voulons-nous pour l’après 2012?

Même si ce blog est en léthargie avancée, et que je ne peux dire quand il en sortira, je ne pouvais pas ne pas relayer cette initiative résumant en quelques images – et de belles images, puisque la vidéo est très bien réalisée – le message des évêques à l’occasion de ces élections qui se profilent dans quelques semaines. Election présidentielle, d’abord, puis élections législatives.

Les évêques ne donnent pas de consigne de vote, et j’allais dire, encore heureux : ce n’est pas leur rôle, et ils veulent rester ferment d’unité. Ainsi, ils respectent la liberté de chacun. Néanmoins, il s’expriment de manière très forte sur un certain nombre de sujets, dans un document que vous avez peut-être lu, et qui a été publié au mois d’octobre : "Elections, un vote pour quelle société?"

La question résume le point de vue des évêques : au-delà des polémiques, des "musulmans d’apparence", de la "méprisance" et des taxes à 75%, quelle société voulons-nous voir demain dans notre pays? Quelle société voulons-nous transmettre à nos enfants? Que voulons-nous, exactement, en matière de famille, de justice, d’éducation, de politique de banlieues, de politique extérieure, de politique d’accueil de la vie, de sa naissance jusqu’à son terme?

Il est du devoir de chaque chrétien mais au-delà, de tout citoyen, de réfléchir à ces enjeux. Les évêques offrent une grille de réflexion, un série d’éléments de discernement. A chacun de chercher, là-dedans, ce qui lui paraît le plus important. Mais ce qui me séduit, dans ce document, c’est que les évêques, contrairement aux candidats, nous y parlent sans arrière pensée : ils parlent "à la conscience du citoyen, pas à son instinct", rappelle Nicolas Mathey.

De manière plus générale, cette vidéo est un épisode de plus de la prise des conscience, par les catholiques, de la nécessité de s’engager politiquement, de prendre position. Dans un contexte troublé, il n’est plus temps de regarder les trains passer.

Personnellement, je trouve que ce document, s’il n’appelle pas à voter pour quelqu’un, en élimine deux de facto : Marine Le Pen, pour son discours outrancier consistant, perpétuellement, à désigner des boucs-émissaires et à se replier, au lieu de s’ouvrir et de chercher la concorde; et François Hollande, dont la proposition sur l’euthanasie, si elle était retenue, nous ferait immédiatement basculer dans un autre type de société.

Lire aussi sur ce même sujet Edmond, Koz, et Henry Le Barde.

11 Commentaires

Classé dans Politique

Qu’est-ce qui retient la droite de lâcher Sarkozy?

C’est l’argument qu’on entend en boucle à droite : Nicolas Sarkozy serait le mieux placé pour mener la droite à la victoire en 2012. On entend ce mot étrange depuis des mois, et malgré les défaites qui s’accumulent, malgré les affaires qui s’amoncellent, ce leitmotiv ne semble pas remis en question. Mais si Sarkozy perd, que restera-t-il de la droite? Lire la suite

39 Commentaires

Classé dans Uncategorized