Ma banque, mon grille-pain et moi

"Allô, le chafouin?

-Oui oui, c’est bien moi.

- Bonjour, c’est la banque machin chose, je ne vous dérange pas?

- Non, voyons, il est 15h30, que pourrais-je avoir d’autre à faire par ce beau vendredi après-midi de novembre, que de répondre à un appel marketing de ma banque?

- Désolé, monsieur, je peux vous déranger quand même alors?

- Allez-y, je suis bon prince, et c’est un peu ma journée de la gentillesse à moi. En plus vous avez une belle voix.

- Je souhaitais juste vous demander quel abonnement mobile vous aviez, pour faire le point avec vous.

- Excusez-moi, je dois avoir, au choix, mal compris ou abusé du vin au déjeuner. Vous m’aviez bien dit que vous étiez ma banque, ou ai-je mal compris, et en réalité, vous étiez mon opérateur?

- Vous avez bien compris, en fait, on lance "nom de la banque-mobile."

- (…)

- Allô?

- (…)

- Monsieur?

- Excusez-moi, c’est l’émotion. J’ai presque envie de vous dire : "what the fuck?"

- What the quoi?

- Laissez tomber. Et vous fabriquez des grille-pain, aussi, ou pas?

- (rires de l’opératrice qui a davantage l’habitude qu’on lui raccroche au nez qu’on lui parle d’électroménager)

- Alors?

- Mais non, monsieur, des grille-pain, quand même pas!

- Et pourquoi pas, puisque vous faites des forfaits téléphoniques?

- Et à propos de forfait, vous avez quel genre de forfait?

- Vous ne perdez pas le nord. J’ai tel forfait.

- Ah, et bien on ne peut pas s’aligner, le vôtre est meilleur que celui que je voulais vous proposer!

- Et ça vous étonne? Vous croyez qu’Orange ou SFR proposent des crédits immobiliers?

- Je ne sais pas monsieur.

- Moi non plus, mais comme je suis péremptoire, je dirais que ça m’étonnerait.

- Bon, d’accord, alors bonne journée monsieur!

- Oui, vous aussi madame. Bonne chance. "

Ils pourraient pas commencer par faire correctement leur boulot avant de chercher à empiéter sur ceux des autres? On a déjà les acteurs qui sortent leur album de variété, les comiques qui font du cinéma, alors si on doit en plus se farcir des radios ou des banques qui lancent leur forfait, on ne saura bientôt plus à quel saint se vouer.

Et oui, ce billet est réactionnaire. Je sais. Mais c’est encore mon blog. Na.

About these ads

11 Commentaires

Classé dans Chafouinage

11 réponses à “Ma banque, mon grille-pain et moi

  1. Béatrice

    Excellent et tellement vrai ( en fait, non: en vrai c’est pire!): merci pour ce bon moment :)

  2. Arnold

    moi, c’est mon opérateur mobile qui m’emm… et qui n’arrive pas à s’aligner sur le forfait qu’il m’a fait acheter il y a plusieurs années… mais sans doute y a t-il des abonnés capables d’abandonner leur forfait en cours pour un plus cher ? vu les compétences marketing des opératrices, ça m’étonnerait quand même…

  3. Bruno Lefebvre

    Allons allons un vrai réac n’a pas de téléphone mobile! encore un effort!

  4. h16

    Très bien ce billet !

  5. Amie5978

    @bruno Lefebvre Les Amish n’ont pas de voiture, non plus….

  6. Bruno Lefebvre

    à Amie5978
    Merci doublement:
    -de m’avoir obligé à apprendre qui étaient les Amish!
    -de me rassurer: ceux qui n’ont ni téléphone mobile ni voiture ne tueront personne au volant (actu du jour)! vous me direz qu’ils ne porteront pas aisément secours non plus…

  7. cilia

    La réalité faite gag pour illustrer ton billet.

    Tout à l’heure, la chaîne de mon magasin de bricolage m’appelle pour me proposer une assurance contre les vols et les agressions en France et à l’étranger !!
    Je réponds que je paye déjà ce service à mon assureur.

    Le vendeur me répond que, oui, il est certain que mon banquier (sic) m’a certainement déjà proposé ce type de service.
    Je réponds, non, mon banquier s’occupe de mon argent, mon assureur de mes assurances, et je l’espérais, mon magasin de bricolage, de bricolage.

    Le vendeur change alors son fusil d’épaule et me parle à présent d’un service psychologique et d’aide à domicile.
    Je réponds que je ne pense pas de bien, en général, des cellules d’aide psychologique dans l’air du temps, et que nous sommes une famille multi générationnelle très soudée.

    Alors, enfin, le vendeur consent à me libérer en me souhaitant une bonne journée.

    Je ne viendrais pas de le vivre moi-même, moi, pour de vrai, avec mon vrai téléphone, sur ma vraie ligne de téléphone, je ne croirais pas que ce moment a existé !

    Du coup, je me dis que personne d’un peu sensé ne peut me croire !
    Et pourtant, cela vient de se produire.

    Ubuesque !

  8. Ah ah!

    Excellente ton histoire, aussi Cilia.

    Tu devrais ouvrir un blog! :-)

  9. Spit

    Bonsoir,
    Le marché de la téléphonie est envahi par les banques pour une raison simple : demain (aujourd’hui hui en test) vous payerez avec votre téléphone. Techniquement tout est pret (technologie sans contact ) Vous comprendrez mieux qu’il n’est pas question pour eux de perdre ce lien avec leurs clients. On peut imaginer que dans peu de temps votre carte de paiement ira rejoindre votre platine disque et autres Walkman ! Certaines banques ont investi des sommes importantes car elles souhaitent garder la main sur les données confiées par leurs clients et donc être à 90 % opérateur. Concrètement ils font tous sauf la gestion des antennes sur le toit des maisons . Je les trouvent courageuses ces banques quand on voit la guerre des prix que se livre les opérateurs depuis l arrivée de Free sur le marché.
    Les bouchers sont bien devenus épiciers ! Les banquiers peuvent être des distributeurs de services. Ça ne me choque pas tant qu’il y a de la concurrence.
    Bonne soirée
    Spit

  10. Un peu hors sujet mais très intéressant : il y a bien un sens caché derrière la date du 21 décembre, en rapport avec l’Apocalypse. A découvrir dans l’article ci-dessous :

    http://legrandreveil.wordpress.com/2012/12/07/pourquoi-le-21-decembre-2012-aura-bien-lieu/

  11. LOUANCHI

    lien vers http://www.dailymotion.com/video/xl0lyn_hocine-le-combat-d-une-vie_news

    En 1975, quatre hommes cagoulés et armés pénètrent dans la mairie de Saint Laurent des arbres, dans le département du Gard. Sous la menace de tout faire sauter à la dynamite, ils obtiennent après 24 heures de négociations la dissolution du camp de harkis proche du village. A l’époque, depuis 13 ans, ce camp de Saint Maurice l’Ardoise, ceinturé de barbelés et de miradors, accueillait 1200 harkis et leurs familles. Une discipline militaire, des conditions hygiéniques minimales, violence et répression, 40 malades mentaux qui errent désoeuvrés et l’ isolement total de la société française. Sur les quatre membres du commando anonyme des cagoulés, un seul aujourd’hui se décide à parler.

    35 ans après Hocine raconte comment il a risqué sa vie pour faire raser le camp de la honte. Nous sommes retournés avec lui sur les lieux, ce 14 juillet 2011. Anne Gromaire, Jean-Claude Honnorat.

    Sur radio-alpes.net – Audio -France-Algérie : Le combat de ma vie (2012-03-26 17:55:13) – Ecoutez: Hocine Louanchi joint au téléphone…émotions et voile de censure levé ! Les Accords d’Evian n’effacent pas le passé, mais l’avenir pourra apaiser les blessures. (H.Louanchi)

    Interview du 26 mars 2012 sur radio-alpes.net

Un petit commentaire?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s