Doit-on continuer à vendre l’espace public à la découpe?

On a eu la MMArena au Mans, le Matmut Stadium a Lyon, et peut-être, demain à Lille, un Partouche Arena, un Bonduelle Stadium ou un Stade Auchan. Au nom de la nécessité pour les clubs ou les collectivités de trouver des financements, tout le monde a l’air de trouver naturel l’envahissement de l’espace public par la publicité, les marques, les grandes firmes. Ou s’arrêtera ce pouvoir?

Le Naming, qu’on pourrait franciser en « dénomination », est cette pratique consistant à doter une enceinte sportive le nom d’une marque, contre écus sonnants et trébuchants. Elle est ultra-présente aux USA, déjà bien implantée en Allemagne (13 stades sur 18) ou au Royaume-Uni, et s’installe progressivement en France, avec plus ou moins de succès. Au Mans, l’assureur sarthois MMA s’est engagé à débourser un million d’euros par an pendant dix ans pour que le stade flambant neuf porte son nom. La justification donnée par les décideurs, qui par définition interdit tout débat, est celle-ci : grâce au « naming », on va diminuer la facture finale pour la collectivité de la construction ou de la rénovation de l’enceinte.

A Lille par exemple, la communauté urbaine (LMCU) a pris en charge, au moyen d’un partenariat public-privé avec Eiffage, la construction du « Grand Stade » de Lille, enceinte ultra-moderne qui après des années mouvementées, doit enfin entrer en service en août, et prendre la relève du stade Grimonprez-Jooris, abandonné par le LOSC il y a déjà des années.

Coût pour la collectivité : 324 millions d’euros pour le stade et les équipements annexes (hôtels, etc…) et 613 millions au total si l’on prend en compte les aménagements routiers. La Région contribue à hauteur de 45 millions. L’Etat, on ne sait toujours pas… La communauté urbaine de Lille, elle, sera propriétaire au bout de 31 ans, après avoir payé 10 millions d’euros par an à Eiffage, constructeur et gestionnaire du site.

Partouche propose 5 millions par an

A ce loyer, il faut bien sûr retrancher le coût de la location du stade par le LOSC, mais on comprend que la communauté urbaine cherche à réduire la facture pour la collectivité en cherchant une entreprise candidate au « naming ». En mars, Partouche a proposé de payer 5 millions par an pour avoir un stade à son nom. Visiblement, LMCU veut plus d’argent.

Pour une société, l’enjeu est énorme : quelle meilleure publicité que de donner son nom, à un bâtiment public? Cela frappera l’inconscient du public à chaque fois que le nom du stade sera énoncé à la radio ou à la télé, écrit dans les journaux, et même sur les panneaux de direction…

Mais il est étonnant que personne ne se manifeste – surtout à Lille, dans une communauté urbaine largement dominée par la gauche – pour trouver qu’une telle privatisation de l’espace public est choquante, ou à tout le moins, pose question. Vous préférez le stade de l’Abbé-Deschamps, à Auxerre, ou l’Emirates Stadium, à Londres? Le stade du Roudourou, à Guingamp, ou l’Allianz Arena de Munich? Peut-on vraiment débaptiser le Stade Gerland, le stade Geoffroy-Guichard, le Parc des Princes ou le Stade Vélodrome?

Bien sûr, l’argument de l’impact sur les finances publiques est censé vous rabattre le caquet, mais après tout, si l’on y réfléchit bien, le citoyen a-t-il vraiment choisi de financer par ses impôts la construction d’un édifice flambant neuf, qui fera le bonheur de deux entreprises privées (Eiffage et le LOSC), dont un club de football qui a les moyens de payer sa dernière acquisition (l’Ivoirien Salomon Kalou) la bagatelle de 200 000 euros par mois? On parle des difficultés des clubs, mais a-t-on besoin de payer des joueurs aussi cher? On rappelle qu’on parle d’un jeu consistant à se passer un ballon et à l’envoyer dans un but. Est-ce un enjeu si important? Qui doit payer pour les stades, les entreprises ou les collectivités? Le débat devrait exister.

A quand une rue Coca-Cola?

On nous rétorquera prestige de la ville, activité économique, bonheur du peuple. Comme toujours. J’aimerais savoir précisément combien le LOSC rapporte à la ville de Lille en termes de retombées économiques, de retombées touristiques, et de retombées d’image. L’investissement public, lui, on le connaît :  613 millions d’euros.

Pendant ce temps, les joueurs de foot Dijon se sont vus refuser le droit d’afficher gratuitement sur leur maillot le nom d’associations.

Au-delà du monde du football et du sport, c’est la question de la place des marques privées dans toute la société qui se pose. Les publicités sont partout, à la télé, à la radio, mais aussi dans nos villes. Souvent, l’affichage publicitaire y est d’ailleurs illégal, ce que dénoncent des collectifs antipubs qui chaque mois, « barbouillent » des panneaux, à Lille et dans d’autres grandes villes de France. Ce faisant, ils prêchent bien souvent dans le désert alors qu’ils mènent une action à la fois nécessaire et courageuse.

Mais tout ceci empire, et cela va continuer. Car désormais, on a droit aux pubs animées dans la métro, et parfois sur le bord des routes (alors même qu’on nous somme de rester concentrés au volant!). Désormais, on a droit à des pubs ciblées sur nos mails et au gré de nos recherches sur internet.

Et tout cela, vous le payez, puisque tout cela vous est facturé sur le prix des produits que vous achetez.

La communauté urbaine de Lille, dirigée par des responsables politiques – Martine Aubry en tête – qui semble-t-il, croient au « changement » pour « maintenant », s’honoreraient en résistant un peu à cette tendance qui consiste à mettre des marques partout. Et pourquoi pas une rue Coca-Cola, une piscine Bonduelle, une place PizzaHut?

Des tas de noms pourraient être donnés à ce stade. A Bordeaux, le stade a été baptisé « Chaban-Delmas ». Pourquoi pas « Pierre Mauroy » pour celui de Lille? D’autant que quelque part, ce stade est un peu son bébé, puisque c’est encore lui qui était président de LMCU lorsque l’attribution – contestée – du marché public à Eiffage a été votée…

29 Commentaires

Classé dans Chafouinage

29 réponses à “Doit-on continuer à vendre l’espace public à la découpe?

  1. Mais non ce n’est pas 10 millions par an pendant 31 ans!!!!!!
    Le coût annoncé et repris par les média est largement minimisé.
    En réalité, la redevance due par la Métropole Lilloise à Eiffage est de plus de 30 millions par an pendant 31ans. Et encore, il risque d y avoir des surprises de taille puisqu’il existe, dans le contrat PPP, une clause de revision qui est tenue secréte! Les contribuables ne peuvent donc savoir à quelle sauce ils vont être cuisinés.
    Et oui, c’est à la gauche que nous devons cette dépense qui va enrichir Eiffage et le Losc.
    Il est certain que nous ne sommes pas au bout de nos découvertes mais le problème c’est que la gauche de Mme Aubry baillonne les journalistes alors nous n’avons plus qu’à subir et payer.
    Le sur-coût sismique ? la polution de la nappe phréatique par les cendres volantes. Et non, le changement c’est pas maintenant!.

  2. si Monsieur Mauroy veut bien mettre 5 millions d’euros par an pendant 31 ans je n’y vois pas d’inconvénient car il a bien vécu d’argent public alors ce serait un juste rendu au peuple du Nord

  3. Une clause secrète,dites-vous? Mais alors comment la connaissez-vous? :-)

  4. gwynfrid

    « Le peuple du Nord », je ne la connaissais pas encore celle-là, et pourtant je suis originaire de la région….

    Plus sérieusement: en effet, l’habitude de nommer des stades au choix des entreprises qui paient est bien ancrée en Amérique du Nord. D’ailleurs, de ce fait, les stades changent de nom de temps en temps, ce qui peut être perturbant.

    Il y a aussi des cas de musées qui donnent le nom de leurs bienfaiteurs à des nouvelles salles, par exemple. Par contre, il n’est pas encore question de rebaptiser les rues des villes (bon, la rue qui mène de l’autoroute au siège de Microsoft peut s’appeler Microsoft Way, mais ce n’est guère gênant). Il est proposé, toujours pour trouver des sous, de renommer des stations de métro. Mais le succès n’est pas garanti, et l’affaire peut avoir des conséquences inattendues et parfois douloureuses, exemple ici: http://money.cnn.com/galleries/2011/fortune/1103/gallery.stadium_names.fortune/7.html.

    Cela a commencé en France, et vu la situation des finances publiques, il n’est pas difficile d’imaginer que cela va devenir de plus en plus à la mode. Il y a là un symbole redoutable de l’affaiblissement des États face au monde économique: obligé de renflouer les banques, le public va devoir également leur concéder le droit de mettre leurs marques sur les biens collectifs.

    Tout cela est très choquant, mais en ce qui concerne les stades, le scandale est que l’on les contruise avec l’argent public pour faire de très riches affaires privées. Si l’activité du LOSC est si importante que cela pour la région, n’est-elle pas capable de s’auto-financer ? En procédant ainsi, on améliore la stabilité financière du club, ce qui a forcément pour effet indirect de pousser à la hausse les salaires des joueurs. Le contribuable peut certes essayer de se rattraper en augmentant les impôts des très hauts revenus, mais il serait plus efficace de commencer par faire table rase de ce type de subvention. La question du nom du stade n’est alors qu’un épiphénomène.

  5. touspoury

    un nom pour un oui à P Monroy?pourrait il le financer pendant 31 ans?Il nous a déjà foutu dans la M….avec MA et MD,ce s’rait un comble! Que le LOSC paye ,même s’il redescend en 2eme ligue ,saint doux a tjrs déclaré qu’il aurait pu se le payer.
    *Une clause secrète?J’y crois et je dirais même plusieurs !si ce contrat était clair,il ne devrait y avoir de problème de le divulguer aux public! Mais il y a tellement eut de bisbilles depuis la signature de dernière minute qu’on est pas étonné;
    Le contribuable sait il que si le LOSC quitte la « ligue1/2″ qu’il n’est plus prioritaire du stade?(eiffage serait heureux pour son calendrier),que c’est LMCU qui supporterait la location dû par le LOSC ?Lmcu,le CR,l’état,la région,c’est tjrs bibi…
    Mais content que la promesse de ne pas augmenter les places ne soit pas tenue et qu’il faille payer les places de parkings (appartenant à la collectivité,payé par la collectivité et géré probablement par le LOSC ou eiffage,).

  6. bonjour le chafouin : justement je ne connais pas la clause de revision de la redevance de la communauté urbaine à Eiffage! Essayez donc de vous faire remettre le contrat de PPP et vous constaterez que cette partie n’est pas accessible au commun des contribuables …

  7. @Gwynfrid

    Je suis bien d’accord, le vrai sujet est l’implication du public dans ce genre de construction/rénovation. Je l’ai d’ailleurs souligné au milieu du billet. Mais c’est vrai que tu le dis mieux que moi : « En procédant ainsi, on améliore la stabilité financière du club, ce qui a forcément pour effet indirect de pousser à la hausse les salaires des joueurs. »

    Le problème que je soulève découle directement de ce problème-source. Mais procède aussi d’un autre phénomène, qui est le recul de la puissance publique au bénéfice des grosses entreprises, au gré des problèmes financiers que rencontrent les Etats souverains… Et d’un troisième problème, qui est la place de la pub dans nos sociétés. Et ça, je ne pense pas que ce soit un épiphénomène…

    Bref, les libéraux ont (presque) gagné.

    Pour les USA, j’ai en effet lu quelque part qu’un Enron Stadium était devenu Minute Maid Stadium après le scandale Enron.

    P.S : originaire de la région NPDC?

    @Martin

    Alors pourquoi prétendez-vous connaître le contenu de ces clauses « secrètes »?

    @]Touspoury

    Chacun aura compris que ma proposition de nommer l’enceinte sportive « Mauroy Stadium » était une grosse blague. Les points que vous soulevez sont justes, et M. Mauroy est encore vivant!

  8. « quelle meilleure publicité que de donner son nom, à un bâtiment public? »

    Paradoxalement, c’est certainement sur ce point là que je suis le plus circonspect. Le rapport entre les sommes déboursées et l’efficacité publicitaire me parait très incertain.

    Pour le reste, idéalement, les clubs devraient construire les stades à leurs frais, en devenir propriétaire, et seraient alors libres de gagner de l’argent dessus de la façon qu’ils le souhaitent, « naming » compris.

    Après, qu’un stade s’appelle Roudourou ou Allianz, je ne vois pas trop la différence. Et la publicité dans nos sociétés, c’est probablement le moindre de nos problèmes.

  9. Delepierre André

    Martin a raison et le Chafouin ecrit trop vite. Lille Métropole Communauté Urbaine va devoir débourser 30.6 M€ pendant 31 ans ( 948 M€) pour payer la mise à disposition du stade, construit par Eiffage et dont elle ne sera pas propriétaire avant 2043. Ce chiffre de 948 M€ est donné en valeur absolue càd en considerant que ce montant ne variera pas sur 31 ans. Or la redevance subira, comme tous les loyers, une augmentation annuelle dont l’equation est cachée aux habitants de LMCU au titre du secret commercial. Au vu des contrats de partenariat public privé à echeance au Royaume Uni, on peut estimer que LMCU devrait payer 70% de plus que le total de 948 M €. l ne faut pas non plus oublier que tous les 6/7 ans, l’UEFA exigera des remises à niveau fort coûteuses, des travaux qui tomberont dans l’escarcelle d’Eiffage.

    Première perversité
    Le contrat de PPP est pervers car il permet à des collectivités surendettées de s’endetter encore en deguisant une dette sour la forme d’une redevance annuelle.

    Deuxième perversité : alors que pour un loyer normal, l’augmentation annuelle depend du’un indice annuel publié par l’Insee et donc connu de tous, dans un contrat de partenariat public privé, le montant de la redevance à payer par LMCU variera selon un indice inconnu du public parce que secret commercial d’Eiffage.

    Troisième perversité
    , LMCU trompe le public puisqu’elle presente 10 M€ comme le coût du grand stade par une manipulation. LMCU croit pouvoir obtenir 20 millions de recettes ( naming, loyer du Losc, recettes extraordinaires etc.. ) . En fait, à ce jour, personne à LMCU ne peut indiquer – et pour cause – le montant des recettes du budget previsionnel de 2012 et a fortiori d’ici à 2043.

    Le contrat de PPP deguise la dette du Grand stade en loyer mais c’est bien une dette qui s’ajoute au 1.5 milliard € de dettes de LMCU. Sans oublier que grâce à P Mauroy, LMCU a sur le dos entre 350 et 500 millions € d’emprunts toxiques. Enfin, consequence de la signature du contrat de PPP Grand Stade, l’agence Standard & Poor’s a retrogradé la note financière de LMCU de A+ à A-. Consequence, LMCU emprunte à plus de 5% et devra payer plus de 100 M € de frais financiers cette année avec un budget recettes de 1.59 M€ .

    Le Grand Stade met dont LMCU en situation périlleuse. Tandis que le Losc va disposer d’un grand stade pour un loyer de misère, ce qui lui protège sa trésorerie disponible puor les jeux rémunérateurs du mercato sans oublier le salaire pharaonique des mercenaires engagés à prix d’or. Autrement dit, nos impôts communautaires financent une bonne part des salaires des crampons dorés de M Seydoux.
    plus d’info sur un site qui concentre les interventions pour et contre

    http://forums.lavoix.com/topic/6332-debat-etes-vous-favorable-au-projet-de-grand-stade-a-lille/

  10. gwynfrid

    @ Chafouin: Nordiste, oui. Mais quitté la région lorsque j’étais enfant.

    Par contre, les libéraux n’ont pas gagné. Des entreprises privées ont gagné, ce n’est pas la même chose. Les libéraux, eux, subissent une nouvelle défaite idéologique, puisque le privé doit une fois de plus mendier auprès de la collectivité pour faire une grande réalisation. Ça n’a rien de libéral.

    @ André Delepierre: vos éclairages sont fort intéressants. J’ajoute que selon toute probabilité, en 2043 le stade ne vaudra plus grand-chose (on dira « ne correspond plus aux normes actuelles ») et qu’on voudra alors le remplacer par un autre.

  11. René de Sévérac

    « Naming », quel est le problème ?
    Je suis client de la MACIF, et si cette « mutuelle » se faisait plaisir avec son nom sur le stade de Niort, ça me gênerait et serais tenté d’aller voir ailleurs.
    Si j’étais contribuable à Lille (e. g.), je serais gêné de sortir 500 MM€ pour un stade, mais moins que pour les subventions au « peuple envahisseur » (aïe aïe !).
    Quant au salaire des joueurs, je me refuse à tout commentaire (écrire pour ne rien dire, enfin !)
    « panem et circenses »

  12. xerbias
    oui les clubs de foot pros devraient financer eux même leurs stades à se faire plus d’argent et ne pas bénéficier d’argent public. Les clubs générent et gagnent déjà trop d’argent

    pour le naming la publicité faite doit se payer et pour que ce ne soit pas le contribuable qui paye (vous, moi…) il vaut mieux que ce soit une société.

  13. je suis entierement d’accord avec les explication de André….
    par contre un de mes commentaires en reponse à le chafouin ne passe pas et je le renouvelle ci dessous
    Jamais je n’ai prétendu connaître les clauses secretes du PPP et vous devriez relire mon commentaire. Mais si les clauses sont secretes n’est il pas normal de se poser les questions? Si elles étaient à l’avantage de LMCU nous en aurions des tartines dans la presse. Quand on constate comment les politiques de LMCU se sont fait « avoir » par les spécialistes d’Eiffage en ce qui concerne la mise aux normes anti sismiques il y a de quoi se poser des questions sur la responsabilité de politiques que nous n’avons même pas élu pour prendre ces décisions ruineuses.
    Pour les normes anti sismiques, Eiffage savait tout et depuis longtemps. Il s’est arrangé pour mettre une clause au contrat ce qui fait que le surcout est à la charge de LMCU, Eiffage se contentera (ils sont contents) de payer 1 millions sur la centaine que coûtera la mise aux normes.

  14. bonsoir René de Sévérac
    je suis plus que gêné de voir tant de millions dépensés par une majorité dite de gauche au profit des millionnaires du foot alors qu’il y a tant de malheureux dont les besoins primaires ne sont pas satisfaits. Il faut voir les camps de roms qui sont installés sur le campus universitaire près du stade…. J’ai honte pour Madame Aubry !

  15. @André Delpierre

    Je me base sur ce qu’annonce LMCU… Qui assure sur son site (lien dans le billet) que le coût du loyer est de 10 millions annuels et que cette somme diminuera avec le naming. D’où vient ce chiffre de 30 millions? et Celui de 948 millions? Je ne vous agresse pas, hein, je cherche à comprendre.

    Ceci dit, tout à fait d’accord avec vous sur le PPP? vendu comme un miracle alors qu’il ne s’agit que d’un endettement détourné. On l’a même utilisé pour construire des prisons! Cela dit, les prisons me paraissent être plus dans la compétence de la collectivité que les stades de football.

    « Autrement dit, nos impôts communautaires financent une bonne part des salaires des crampons dorés de M Seydoux. »

    Tout à fait d’accord. Encore une fois, je m’étonne qu’hormis les Verts, personne n’ait osé remettre en cause le financement public du stade, et le financement à cette hauteur là. Je cherche en vain la raison de cet aveuglement.

    @Gwynfrid

    Quand je parlais de la victoire des libéraux, je parlais de al place de la pub, et de la diminution de celle de l’Etat, progressivement avalé par les entreprises. Or n’est-ce pas ce dont rêvent les libéraux; qui n’ont de cesse de vouloir faire reculer la place et le rôle de l’Etat?

    Cela dit, je suis d’accord sur ce point ; le néo-libéralisme n’est pas libéral. Quand on voit, déjà, que les grosses boîtes veulent à tout prix conquérir des monopoles…

    Le stade ne vaudra plus rien en 2043, certes, sauf que d’après ce que j’ai compris, Eifffage, qui va bien sûr toucher les revenus du stade (quelle aubaine!), devra le maintenir en état.

    @Xerbias

    « Et la publicité dans nos sociétés, c’est probablement le moindre de nos problèmes. »

    Pour ma part, j’ai le sentiment (très désagréable) d’être envahi.

    @René

    « Je serais gêné de sortir 500 MM€ pour un stade, mais moins que pour les subventions au “peuple envahisseur”

    Décidément, ça devient une obsession!

    @Martin

    Autant pour moi, vous aviez parlé d’une « clause de révision tenue secrète », ce qui pouvait porter à confusion. En fait, je m’aperçois que dans votre esprit c’est son contenu qui est tenu secret. Dont acte!

    « Quand on constate comment les politiques de LMCU se sont fait “avoir” par les spécialistes d’Eiffage en ce qui concerne la mise aux normes anti sismiques »

    Sur ce point d’après ce que je lis dans la presse, le conflit va probablement se régler devant les tribunaux car les deux parties ont une vision diamétralement opposé des clauses du contrat et personne ne veut payer pour l’heure.

    P.S. : désolé pour votre commentaire, il arrive que certains passent en spam sans que je comprenne pourquoi. Je ne regarde pas tous les jours l’interface du blog…

  16. andre delepierre

    A propos des « 10 M€ du coût du grand stade » de Lille
    Il ne faut jamais prendre pour argent comptant une information à propos des stades de foot qu’elle vienne du foot business ou des politiques de droite ou de gauche. Il faut les verifier et retrouver la totalité du calcul.

    Origine du montant de 10 M€
    10 M€, c’est la difference entre le montant de la redevance annuelle que LMCU doit payer à Eiffage ( par contrat, 30.6 M€ )et le montant des recettes annoncés par LMCU soit 20 M€. Donc 30 – 20 = 10 M€ que Martine Aubry presente comme « le coût du stade  » .

    Mais au plan comptable, pour LMCU, ce serait le solde negatif du compte d’exploitation de l’operation Grand Stade

    Dans les faits, ces 10 M€, c’est un solde de gestion basé sur des previsions de recettes basées sur des suppositions de frequentation du stade, d’un naming vendu tous les ans pendant 31 ans. Autrement dit un chiffre  » espéré » mais en aucun cas réel.

    Mais le principal; c’est que ce chiffre rond soit diffusé par la presse car pas un seul jounaliste ne semble avoir la moindre culture comptable ou financière ni ne verifie ni ne critiques les chiffres que Martine Aubry lui donne dans un dossier de presse sur papier glacé.

    L’analyse des recettes previsionnelles du Grand Stade de LMCU
    dans ce budget, le montant des recettes perçues par LMCU vient de suppositions de fréquentations dont on voit la faiblesse . Ainsi, le naming est estimé entre 3 et 4 M€. Or, il n’est pas vendu ne serait ce qu’une année. S’il n’est pas vendu, les 10 M€ der pertes d’exploitation deviendraient 14. D’autre part, le loyer du Losc est reduit pour les premières années et encore plus s’il fait de mauvaises affaires => coût supplementaire pour LMCU .

    La redevance est presentée comme intangible or elle augmentera tous les ans sans qu’on sache comment et de combien parce que le contrat de PPP et surtout ses annexes ne sont pas rendus publics. Les termes de l’equation qui servent à calculer le montant de la redevance sont donc tenus secrets .

  17. andre delepierre

    Tous ceux qui parlent de peuple envahisseurs designent les immigrés accusés de coûter cher au contribuable. Or, les travaux statistiques de l’Insee montrent que c’est faux.
    Car ils travaillent jeunes ( sans avoir coûté quoi que ce soit à l’Education Nationale ) et paient leurs cotisations sociales avant de passer leur retraite en revenant dans leur pays. Ils apportent bien plus qu’ils ne coûtent.

    Maintenant, calculer le coût social des têtes d’oeufs de l’X ou des Mines, PDG de PSA qui tendent la sebille pour que, comme les banquiers, nos impôts servent à sauver les salariés victimes de leurs erreurs.

    Pour le foot business et les crampons dorés, l’equation financière est aveuglante. En finançant le stade avec nos impôts, Mme Aubry du PS est en plein accord avec M Estrosi ( stade de Nice). Le Losc et le Club de Nice n’ont pas à emprunter pour financer le stade qui va leur faire gagner beaucoup d’argent avec les loges VIP etc…

    Leur tresorerie restera donc disponible pour financer l’avidité financière des joueurs de M Seydoux et du club de Nice. On en deduira tout seul que nos impôts financent alors les salaires des crampons dorés.

    Quand à Mohamed qui a monté son entreprise de plomberie, ni Mme Aubry ni le maire de Nice UMP ne financeront la construction de son atelier ultra moderne avant de lui relouer une misère ou même gratuitement s’il faut de mauvaises affaires !!

    M Seydoux et les friqués du foot sont des assistés sociaux richissimes. Pas Mohamed qui eventuellement emploiera Raymond ou jules supporters du Losc

  18. André a tout dit…. Comment Mme Aubry peut elle faire exactement la même chose qu’elle reproche à la droite : enrichir les riches du foot pro?
    « Du pain et des jeux! » ou la version morderne « de la bière et du foot! » ça durera encore combien de temps?
    Que se passera t il quand quand les mordus du foot qui n’ont pas de gros moyens financiers constateront qu’ assister à un match dans le Grand Stade leur deviendra innaccessible parce que trop cher? Déjà qu’ils regrettaient Grimonprey jooris… c’est sûr qu’ils vont regretter le stadium et les paquets de frites!

  19. touspoury

    en ce qui concernent certains supporters,il y en a déjà qui critiquent le prix des billets qui ne devaient pas augmenter selon Michel Seydoux,et pour comble,le prix des places de parkings en nombre insuffisants (115 € et 75€) à payer:Michel? « seycher » .http://www.losc.fr/actualite-foot-lille/infos-club/labonnement-parkings-pour-se-garer-en-toute-serenite
    merci Michel.Michelle.Martine

  20. oui touspoury… ils vont se réveiller un peu tard les supporteurs que le Losc vont pressés de toutes parts. Le but recherché est d’elliminer les pauvres qui gueulent mais ne dépensent pas assez pour laisser la place à ceux qui ont les moyens. L’ambiance sera moins haineuse et le fric va encore couler à flots pour les plus riches. Merci à Martine Aubry et Michelle Demessine !

  21. Il semble que le stade ne sera pas prêt le 17 aout et que les “autorités” tremblent encore plus que pour le match contre le PSG le jour de de la braderie….

    Les membres de la commission de sécurité doivent être particulièrement chouchoutés en ce moment!!! Ils mériteraient d’être dans le journal : des noms, des noms !!! car si il y a un problèmes ceux qui les auront poussés les rendront responsables de tout !!!!

  22. touspoury

    les membres de la commission de sécurité…qui sont ils d’ailleurs?j’en connais qui sont conseiller municipal,supporter du LOSC,pas besoin de chouchouter !Sont ils à la hauteur des controles?comment vont ils controler les bases du stade (normes anti sismiques par ex),vont ils faire des essais de fermeture et ouverture du toit?comment verifier les voletsanti fumée?
    quel journal osera en parler:la voix du nord?(c’est payant pour répondre),NE?les censeurs y vont bon train..
    Le naming ?demessine,le 13.11.2009 déclarait dans la VdN:
    Le « naming ». « On a une offre qui est ferme, à la hauteur de ce que nous avions inscrit dans le planning financier, autour de 4 millions d’euros, je n’ai plus le chiffre exact en tête. Maintenant, on pense qu’on peut avoir un peu plus, on entre dans une période un peu plus favorable économiquement. Donc on regarde. » •

  23. oh quand même ce n’est pas aussi simple et peut être ne faut il pas voir le mal partout car ils engagent leur responsabilité personnelle et si la commission bacle ou truque et qu’il y ait ensuite un incident ou un accident mettant la sécurité, ses membres seraient trés mal barrés !!!!

  24. erratum :
    un incident ou un accident mettant la sécurité en cause !

  25. Madame Aubry demande plus de policiers pour assurer la sécurité des métropolitains le 2 septembre lors de la braderie parce qu il y a un match entre losc et psg le même jour! Il faut espérer qu’il n’y ait pas de morts, ce seraity le comble car le foot c’est une activité de paix et d’amitié entre les hommes!

  26. Opaleen

    A Nice, le futur stade que l’on construit vite, très vite, s’appellera Allianz Riviera… Outre ‘Allianz’ dont on se demande ce qu’il fout ici, ‘Riviera’ fait, paraît-il, plus vendre que Nice, comme nom… Autre exemple illustrant votre article.

  27. Qu’un stade porte le nom d’une entreprise ne me choque pas mais a
    à condition qu’il existe un lien étroit entre l’entreprise et la ville… genre : Michelin à Clermont-Ferrant ou Coca Cola à Atlanta

  28. petite rectification ! michelin à sochaux…. évidemment

  29. momo59

    « Qu’un stade porte le nom d’une entreprise ne me choque pas mais a
    à condition qu’il existe un lien étroit entre l’entreprise et la ville… genre : Michelin à Clermont-Ferrant ou Coca Cola à Atlanta »… OU Capitale des ROMS à Lille

Un petit commentaire?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s