Archives mensuelles : novembre 2011

Pour en savoir plus sur le « génocide » vendéen

Nous avons déjà parlé sur ce blog des guerres de Vendée et de la question de la qualification des massacres ignobles perpétrés par l’armée républicaine à partir de 1793 à l’encontre des populations civiles, et ce sur ordre direct des dirigeants de la Convention.

A défaut de nourrir mon blog de nouveaux billets, je voulais vous signaler cette émission consacrée le 31 octobre dernier sur Europe 1, chez l’excellent Franck Ferrand, à la question du génocide vendéen (vidéo ci-dessus). Avec en invité vedette, bien sûr, l’historien Reynald Secher, infatigable conteur des atrocités subies par la Vendée, et qui vient de publier un nouveau livre sur la question, Vendée, du génocide ou au mémoricide.

A l’écoute des documents cités par M. Secher, qui montrent que la décision d’éradiquer la Vendée et ses habitants, exécutée par Carrier et Turreau, a été prise par les députés et le Comité de Salut Public, on n’a plus guère de doutes : plutôt que de reconnaître le génocide arménien et donner des leçons aux Turc, la République française ferait bien de balayer devant sa porte et reconnaître les crimes qui ont accompagné sa naissance.

Quant à moi, je lirai ce livre dès que possible. Reynald Secher y cite – pour la première fois, dit-il – des documents montrant que Robespierre a pris lui-même la décision de rayer la Vendée de la carte, et qu’il s’agissait d’une décision mûrement réfléchie et conceptualisée noir sur blanc.

13 Commentaires

Classé dans Histoire