Quand la justice française encourage les circoncisions clandestines

circoncisionVoilà qui me paraît grave, très grave. Pour ceux qui l’ignorent, la circoncision est une ablation partielle ou totale du prépuce, au bout du zizi, généralement pratiquée pour des raisons religieuses, chez les juifs et musulmans, mais également, parfois, pour des raisons médicales ou hygiéniques. Il s’agit donc d’un acte que la loi française tolère lorsqu’elle est opérée dans le cadre d’une religion. Mais qui reste un acte chirurgical qu’il faut pratiquer à l’hôpital! Pourtant, deux affaires récentes survenues dans le Nord et en Belgique montre que la Justice française est prête à encourager les pratiques clandestines, celles qui se font sur la table de la salle à manger, en-dehors de tout cadre médical. Un scandale!Soyons clairs dès le départ, cela aide à la compréhension de tous : la circoncision me laisse totalement indifférent. Que des juifs ou des musulmans, pour des motifs religieux (en réalité, cela tient plus de la tradition que de l’obligation religieuse), décident de s’enlever un bout de zizi, ça ne me gêne absolument pas : ça regarde ceux qui décident de le faire. Je sais bien que certains estiment qu’il s’agit là d’une mutilation sexuelle, exercée le plus souvent sur des mineurs non consentants, mais on est loin du cadre barbare de l’excision, qui est d’ailleurs totalement interdite en France.

Pour ce qui est de la circoncision, légalement, cela semble plus compliqué. Comme il s’agit d’une mutilation, la loi ne l’autorise en principe que lorsqu’elle est nécessitée par un impératif d’ordre médical, ce qui s’appelle dans ce cas une posthectomie. Mais vu l’ampleur du phénomène, on a préféré tolérer cette pratique, qui fait le bonheur des urologues de tous poils, certains se spécialisant même dans ce secteur lucratif.

Or voilà-t-y pas que deux affaires récentes, survenues dans le Nord, montrent que la Justice française, via les parquets, est prête à laisser des opérations clandestines se réaliser en sous-main, par des individus dépourvus de toute qualification médicale. Et ce au nom de la « diversité culturelle »! On aura tout vu!

La première concerne un habitant de Dunkerque, âgé de 59 ans, mis en cause pour deux circoncisions clandestines ayant mal tourné. La première a eu lieu en Belgique, en juin 2008, et s’est terminée aux urgences par une grosse hémorragie : l’enfant de trois mois a failli mourir, et les médecins, pas dupes, ont bien évidemment aussitôt alerté la police et les autorités judiciaires. Une instruction est en cours à ce sujet au tribunal de Courtrai. La deuxième a eu lieu en France. Ce mois-ci, un enfant de deux ans a été lui aussi hospitalisé à Lille, pour une circoncision suivie cette fois de complications bénignes. Cependant, là encore, la police est avertie : les médecins savent bien qu’il est formellement illégal de pratiquer une activité médicale sans en avoir le titre.

Eh bien le parquet de Dunkerque, accrochez-vous bien à votre chaise, s’apprête à classer l’affaire sans suite. Peu importe que le monsieur n’ait aucun titre médical. Peu importe qu’il ait été présenté aux parents via une mosquée. Peu importe qu’il ait reconnu spontanément, devant les enquêteurs, avoir pratiqué une centaine de circoncisions depuis vingt ans (au passage, il n’aurait pas été payé, ce qui peut expliquer l’afflux de parents, l’intervention chirurgicale coûtant autour de 600€ et n’étant a priori pas remboursé par la Sécu). Peu importe qu’il ait failli tuer un enfant de l’autre côté de la frontière. Peu importe tout cela : le procureur, se basant sur l’absence de plainte des parents, en a conclu que rien de « grave » ne s’était produit, et que l’affaire était « délicate en raison de ses implications culturelles ». J’ignore ce que cette phrase signifie : ce qui est délicat, selon moi, c’est qu’un môme de trois ans puisse se vider de son sang, parce qu’un charlatan lui a coupé un bout de peau, et pire, l’a mal fait.

La deuxième affaire est plus grave encore. Cette fois-ci, elle implique un homme d’origine syrienne qui travaille dans le milieu médical, mais n’est pas médecin, contrairement à ce qui avait été dit aux parents. Agé de 54 ans, il était jugé hier au tribunal de Lille, pour avoir pratiqué sans titre une circoncision sur un enfant de trois semaines. Lui aussi s’est retrouvé aux urgences et a évité le pire, je cite : « Mais une semaine plus tard, alors que M. (le pseudo-médecin) persiste à ne préconiser que du Doliprane®, le bébé n’a toujours pas cicatrisé. Il est tout blanc : « Il faut le tenir au chaud » aurait affirmé le prévenu. Le bébé se vide de son sang, il ne bouge presque plus : les parents foncent à Jeanne de Flandres à Lille. Le CHR sauve de justesse le bébé. »

L’homme avoue pratiquer une dizaine de circoncisions clandestines par an, pour 150€ l’unité, un prix compétitif. Sauf si le bébé meurt. En l’occurrence, celui-ci est passé à deux doigts du clap de fin. Et notre pseudo-médecin lui conseillait de l’aspirine, qui aggrave l’hémorragie…

Que requiert le parquet, à votre avis? Je cite l’article de mon confrère : « Certes, le réquisitoire écrit soutient l’accusation à la fois sur l’exercice illégal de la médecine et les blessures involontaires reprochés à M. Mais, surprise, le procureur à l’audience estime qu’il s’agit « d’un rituel et non pas d’un acte médical ». Conséquences : pas d’exercice illégal de la médecine et pas de blessures involontaires non plus ! La relaxe est donc demandée sur les deux incriminations à la vive satisfaction de la défense. L’affaire risque de faire grand bruit puisque, si l’on suit le procureur, des circoncisions à domicile sur des bébés ne sont pas répréhensibles. Jugement prononcé le 1er juillet. »

L’affaire fera-t-elle vraiment grand bruit? C’est-à-dire : fera-t-elle au moins autant de bruit que cet épisode lamentable du mariage lillois annulé parce que l’épouse avait menti sur sa virginité? On, avait entendu toutes les bonnes consciences habituelles hurler à l’atteinte à la laïcité. Or là, que voit-on? Des procureurs qui considèrent que pratiquer un acte chirurgical à domicile, sur une table de salle à manger, et pour des raisons religieuses, est un « rituel » et pas un « acte médical »! Qui estiment qu’on est dans la tradition, et pas dans le scientifique, alors qu’il y a bel et bien des risques pour les enfants, comme on l’a vu pour ces deux bébés, qui sont passés à deux doigts de la mort. A des magistrats qui en gros, lancent ce message aux non-médecins qui pratiquent des circoncisions : « Continuez, y’a pas de souci ».

Faudra-t-il attendre un drame, pour qu’on s’intéresse à ce sujet? J’ai hâte de connaître la décision du tribunal.

P.S : je précise d’emblée que les commentaires de ce billet n’ont pas vocation à tourner au procès de l’islam. Le sujet est bien la réaction d’un Etat qui s’affirme laïc, et qui de fait, recule devant une tradition religieuse dangereuse, lorsqu’elle est pratiquée en-dehors d’un hôpital.

P.P.S : il semble que l’OMS (organisation mondiale de la santé) ait considéré que la circoncision était bien un acte médical (ce qu’on suppose ici) mais je ne parviens pas à retrouver la référence. Si quelqu’un l’a à disposition, je suis preneur…

About these ads

36 Commentaires

Classé dans Religion, Société

36 réponses à “Quand la justice française encourage les circoncisions clandestines

  1. Jihèle

     » “le pseudo-médecin persiste à ne préconiser que du Doliprane®” […] Et notre pseudo-médecin lui conseillait de l’aspirine, qui aggrave l’hémorragie…  »

    Juste une petite précision sur ce point: si le médecin préconise le Doliprane, il n’y a pas de risque d’aggravation de l’hémorragie: la particule active du Doliprane (le paracétamol) n’est pas la même que celle de l’aspirine (l’acide acétylsalicilique si je me souviens bien) et n’a pas d’effet anticoagulant comme cette dernière.

    Ca peut paraître futile, mais être précis, c’est mieux pour la crédibilité du billet, qui par ailleurs est bien vu.

  2. @Jihèle

    Euh… Eh bien justement, il n’est pas médecin… Mais j’ai un peu hésité avant d’écrire cette phrase, me demandant si en effet, le doliprane n’avait peut-être pas les mêmes propriétés que l’aspirine. Je la retire donc. Question de crédibilité, comme vous dites.

  3. tu poses de bonnes questions chafouin
    Tiens « le mieux ennemi du bien  » assez convainquant (attention ça date de 2OO4)

    http://www.droit.univ-paris5.fr/cddm/modules.php?name=News&file=article&sid=59

  4. @Thaïs

    Très intéressante la petite dissertation, qui nosu éclaire sur le « vide juridique » à ce sujet. Malheureusement, elle ne parle pas vraiment de la question qui nous préoccupe… A savoir lorsque la pratique « rituelle » (et non thérapeutique) est pratiquée en sous-main…

  5. Que toutes ces pratiques sont barbares, et d’un autre âge…!

    Pourquoi mutiler gratuitement, sans aucune justification, des jeunes enfants…?

    Le simple respect de leur intégrité physique devrait faire cesser ce genre de rituels.

    Mais ce n’est que mon avis.

  6. @Lomig

    Je ne sais pas, vraiment. On n’est vraiment pas dans le cas de l’excision. Ce n’est pas très douloureux et il n’y a pas vraiment de séquelle d’après ce que j’ai lu. Il semble même que la circoncision soit plutôt un frein au développement du sida…

    Après, dire qu’il n’y a pas de justification est contestable. Ce qui est sûr, c’est qu’il n’y a pas d’explication religieuse à proprement parler, même si l’islam comme le judaïsme cherchent à trouver une justification transcendantale.

  7. salut,
    l’article Wikipedia dit explicitement :

    « Avec une meilleure compréhension des organes génitaux externes du mâle et depuis la création du  »British National Health Service en 1948, la circoncision a rapidement perdu du terrain au Royaume-Uni. Des études montrèrent que le nombre de complications dues à l’opération de circoncision dépassait le nombre de cas de maladies qu’elle était censée prévenir. »

    Ce qui me semble relativement clair. La circoncision est un rite. Qui me semble, à moi, assez étonnant et incompréhensible, surtout pratiqué sur de jeunes enfants qui n’en comprennent pas le sens. J’en déduis que la valeur et la signification du rite sont destinés aux adultes. Je n’aime pas voir les enfants, ni les êtres humains, en général, instrumentalisés. Je crois que c’est ça, ce qui me gène.

    à bientôt

  8. @lomig :

    Pourtant, de très nombreux américains sont circoncis, c’est même la norme là-bas, sans qu’il y ait de considération religieuse particulière (sauf pour juifs et musulmans bien évidemment).

    Par ailleurs, la circoncision a bel et bien un effet positif, notamment concernant le SIDA (inconnu avant 1985) et d’autre virus transmissibles sexuellement, en réduisant le facteur de risque (d’où les campagnes menées en Afrique, où des pays ont une grosse prévalence du sida, bien sûr sous réserve du consentement individuel).

    Il ne faut pas oublier les circonstances de la citation de wikipedia que vous avez relevée. Il y a une différence entre établir l’inefficacité d’une procédure à un moment et un lieu donnés, et établir que la circoncision n’a et n’aura jamais strictement aucun intérêt médical.

    Après, la systématisation de la pratique pour raisons religieuses n’est pas le meilleur signe de liberté d’une population. On en est très loin en France, et il faut bien sûr agir extrêmement sévèrement envers ceux qui exercent la médecine sans compétences aucune.

  9. daredevil2009

    « Par ailleurs, la circoncision a bel et bien un effet positif, notamment concernant le SIDA (inconnu avant 1985) et d’autre virus transmissibles sexuellement, en réduisant le facteur de risque (d’où les campagnes menées en Afrique, où des pays ont une grosse prévalence du sida, bien sûr sous réserve du consentement individuel). »

    Ah? Etonnant car j’ai entendu lors d’une émission télévisuelle (C dans l’air, je crois mais n’en suis plus sûr) un médecin spécialiste des MST dire que cela n’avait quasiment aucune incidence… je serais donc curieux de lire des documents prouvant ce type d’assertion.

  10. @daredevil

    J’ai mis la référence d’études de l’OMS (qui vissiblement ne sont pas catégoriques) sur ce sujet dans mon commentaire de 15h16.

    Il semble que l’OMS ait conclu que le risque de contamination était diminué de 60% lorsque le sujet est circoncis. Mais les experts paraissent prudents, car s’ils le disaient trop ouvertement, cela pourrait avoir un effet désinhibant qui serait contreproductif.

    @moktarama et lomig

    Je suis un peu sur la même ligne que Moktarama sur l’intérêt de la circoncision, mais Lomig n’a peut-être pas tort de dire que ce devrait plutôt être une question d’adulte.

    Chez les cathos, le baptème est traditionnellement donné très jeune, mais c’est réversible, dans le sens où tu peux ne pas croire malgré tout. Ici, c’est une forme de mutilation, ou en tout cas un choix important qui est irréversible.

    Ne dramatisons pas, cependant. Je crois que l’essentiel, ce devrait être, déjà, de faire en sorte que les faux médecins en tout genre ne puissent plus charcuter des enfants sur des tables de cuisine.

  11. Bebel

    Concernant le titre: « Quand la justice française encourage les circoncisions clandestines », j’aurais plutôt écrit, à la lecture du billet, par ailleurs très intéressant : « Quand la justice française tolère les circoncisions clandestines ». Tu me diras, je suis un peu tatillon, peut-être…
    Bravo. Je publie cet article sur FB.

  12. Dire que la justice française (au moins si l’on écoute le réquisitoire oral du procureur Créon à Lille) encourage les circoncisions en dehors de l’hôpital n’est pas faux! Rappelons que, dans l’exemple tourquennois jugé à Lille, ce sont les parents eux-mêmes qui, expliquant avoir été trompé par le médecin puisqu’il n’en était pas un, déposent plainte après qu’ils aient sauvé leur bébé en l’amenant en urgence au CHR de Lille!

    Ce sont les parents qui se placent eux-mêmes sous la protection des lois de la République!

    Or, le jour du procès mercredi dernier (voir Nord Eclair de jeudi), le procureur leur explique qu’il n’y a pas exercice illégal de la médecine (contre l’avis de l’ordre des médecins qui s’est porté partie civile) et qu’il n’y a pas blessures involontaires…

    Donc le message est bien: même si un bébé a failli mourir, il ne s’est rien passé de répréhensible.

    Je n’ai pas l’habitude d’intervenir sur des affaires que je suis en tant que journaliste mais, là, on se retrouve dans l’assistance à personne en danger: on doit défendre les bébés, on ne peut pas dire que cet enfant de sept jours qui se vide de son sang, ce n’est rien… N’importe quelle société défend les enfants!

    Rappelons que le jugement, sur cette pénible affaire, sera prononcé le 1er juillet.

  13. Manue

    Je suis atterrée …
    Me renseigne plus avant

  14. @didier specq et bebel

    Tout à fait, pour moi, le message lancé aux faux-médecins est clair : la justice ne vous empêchera pas de faire vos opérations. La condamnation sans peine signifierait au moins qu’on désapprouve. Là, oui, on dit : « il ne s’est rien passé ». Et donc c’est un encouragement, un chèque en blanc. Attendons toutefois le jugement pour y voir plus clair…

    Et le jour où un enfant mourra, on pleurera, et le bon peuple exigera une loi…

    @Manue

    Oui, c’est le mot ;)

  15. « Et le jour où un enfant mourra, on pleurera, et le bon peuple exigera une loi… »
    … et le bon président la lui donnera, en plus !!!

  16. Obi-Wan Kenobi

    @ didier specq, chafouin et Manue :

    je ne crois pas qu’on puisse parler dans ce cas précis de « vide juridique » (d’ailleurs, la justice, comme la nature, a horreur du vide, contrairement aux idées reçues). En l’occurrence, le Parquet avait trouvé une qualification pour poursuivre le prévenu : exercice illégal de la médecine. Il aurait pu aussi, il me semble, retenir la mise en danger de la vie d’autrui. (Mais je ne doute pas, Manue, que si cette histoire est reprise par Libé et arrive jusqu’aux oreilles de notre cher Président, on viendra nous rabâcher sur toutes les antennes qu’il faut absolument légiférer ;-)

    On peut s’inquiéter comme le chafouin de l’encouragement de cette pratique hors cadre médical (le palais de justice de Lille soigne décidément bien son image). Mais comme didier specq, je considère d’abord le cas particulier de cet enfant de 7 jours qui a failli mourir. Difficile de mettre ça sur le compte de la fatalité et que ce nouveau né était conscient des risques qu’il courait (au contraire de gens qui, par exemple, traverse des ponts SNCF).

  17. Oscar

    @ Chafouin
    « Ce qui est sûr c’est qu’il n’y a pas d’explication religieuse » ???
    Alors là je pense que tu te mets le doigt dans l’oeil jusqu’à l’omoplate ! Il y a bien évidemment une explication religieuse ! L’explication religeuse, pour les juifs en tout cas, mais les musulmans sont très dépendants du judaïsme, c’est qu’il s’agit d’un commandement de Dieu lui-même ; dont le but est qu’Israël se souvienne à tout jamais de l’alliance qu’il a contracté avec le Seigneur. Cette alliance étant inscrite dans sa chair, il ne risque pas de l’oublier.

  18. @oscar

    Pas très profond, comme explication… ça m’a tout l’air d’une reprise religieuse d’une obligation et d’une tradition culturelle…

    @Obi wan

    Mais moi aussi je pense aux gosses.. Au-delà du cas particulier de CET enfant, c’est le sort de bien d’autres qui se joue si le juge acquiesce à la demande du parquet. Ce n’est donc pas tant CETTE affaire en soi qui est inquiétante, que le risque de banalisation et de généralisation…

    Par ailleurs, le vide juridique n’existe pas, mais en l’occurrence, toute circoncision devrait bel et bien être interdite si on appliquait le droit : or on la tolère. Mais on manque un peu de décisions de justice à ce sujet.

    @Manue

    Ce serait avant, qu’il faudrait le faire!

  19. Jihèle

    @ Le Chafouin:

    Si sur le fond je partage votre indignation sur la manière de réagir de la Justice face à un geste « médical » qui a failli faire mourir des enfants, je pense comme Oscar que vous ne pouvez pas évacuer aussi vite la dimension religieuse.
    Je ne sais pas sur quoi les Musulmans se fondent, mais pour les Juifs, ce commandement est inscrit dans la Torah… Je vous renvoie au Livre de la Genèse, ch. 17, vv. 10-13: « Tout mâle parmi vous sera circoncis (…) Et mon alliance sera dans votre chair une alliance éternelle. »
    Il s’agit bien d’un commandement de Dieu lui-même… et Jésus lui-même n’y a pas coupé (si je puis dire).
    Ce qui n’enlève rien au fait que les abus ne devraient pas être ainsi tolérés…

  20. @Jihèle

    Je sous-estime peut-être en effet cette dimension là.. J’ai le sentiment, sans le reprocher aux religions, qu’un nombre important de traditions dites païennes sont reprises par les religions, qui ont enrobé cela dans un sens religieux. Personnellement, même si les gens sont libres de faire ce qu’ils veulent, j’ai du mal à trouver un intérêt transcendental à se couper un bout de peau. Je crois que le principal là dedans, c’ets le côté « communautaire » de la chose. Tu es circoncis, je suis circoncis, nous faisons partie de la même communauté unie à Dieu, en somme. Non?

  21. Obi-Wan Kenobi

    @ Jihèle :

    je crois qu’on est d’accord sur le fond. Mais vous permettrez, en matière de justice pénale, d’évacuer très vite la dimension religieuse : la République est laïque, les lois de la République sont donc laïques et le procureur de la République doit avoir des réquisitions laïques. Dans le cas qui nous préoccupe, la religion ne peut être qu’une circonstance atténuante. Selon moi, le proc’ doit prendre en compte cet aspect dans un second temps, après avoir examiné l’acte lui-même et ses conséquences.

    A part ça, vivement qu’on ait le jugement !

  22. Obi-Wan Kenobi

    @ Chafouin :

    bizarre, je n’ai pas vu fleurir de reportages sur le tribunal de Lille sous influence de la Charia (thèse à laquelle je ne crois pas du tout, mais qui a eu son heure de gloire il y a un an avec une célèbre vierge qui ne l’était pas).

  23. Pingback: Pour le tribunal de Lille, il n’est pas illégal de pratiquer une circoncision sans diplôme sur la table de la cuisine « Pensées d’outre-politique

  24. delage

    Contradiction tragique: la circoncision rituelle est dangereuse donc remboursée par la Sécu. Mais médicalisée, à grands frais, est elle encore « valable » d’un point de vue traditionnel?? il est des situations problèmatiques qu’il serait honnête de trancher. (oups!)

  25. Doralos

    je ne conseil a personne de se faire CIRCONSCRIRE !

  26. @Doralos

    J’ai coupé votre commentaire, vous ne m’en voudrez pas. Répéter vingt fois la même phrase n’a pas d’impact. Et puis, on dit circoncire. Circonscrire, c’est pour un incendie.

  27. attention il ne faut pas confondre juifs et musulmans chez les juifs ce n’est pas une « tradition » au sens strict du terme mais bien une « obligation religieuse ». je m’explique : Abraham a pratiqué la circoncision sur ses fils et sur lui-même car D.ieu le lui a demandé afin de perpétuer l’alliance avec le peuple d’Israel. Un garçon nait du mère juive – donc un juif – a le devoir de l’être, puisque l’on nait juif et l’on meurt juif quelque soit une éventuelle conversion à une autre religion. Evidemment ceci est le point de vu des orthodoxes.
    En bref cet événement, la brit mila, et est un moment extrêmement heureux pour toute la famille et les proches, car il marque l’entrée dans l’alliance d’ Abraham.

  28. Pingback: La cour d’Appel de Douai confirme la relaxe pour une circoncision ratée pratiquée sur la table de la cuisine « Pensées d'outre-politique

  29. Pingback: Quand la justice française encourage les circoncisions clandestines (via Pensées d’outre-politique) « Pensées critiques

  30. Babtou

    Tissu d’inepties , la circoncision une simple tradition au regard de la religion Juive ? Mais c’est une blague ?
    C’est l’acte fondamentale et le plus important pour les hommes ! Plus important que la Bar Mitzvah (communion) que le Mariage ou le respect du Shabath , la circoncision que j’appellerai Brit Milah et le symbole de l’alliance avec D.ieu comme il est écrit plus haut alors ne mélangeons pas tout vraiment et lorsqu’on écrit des choses , se renseigner un minimum devrait être une obligation .
    Deusio de nos jours , et je parle à nouvelle fois de la religion Juive , la circoncision est trés surveillée , d’ailleurs bon nombre de Mohel (circonciseur) sont médecins de formations , quant aux autres qui ne sont pas médecin , ils ont un enseignement spécialisé et poussé leur permettant de circoncire en toute sécurité et dans des conditions d’hygiènes maximales .

  31. Pingback: Bilan pour l’année 2010 | Pensées d'outre-politique

  32. Pingback: Explique-moi papa, c’est quoi la circoncision ? « Pensées critiques

  33. nadjet

    Tout a fait d’accord avec babtou ,il faut arrêter de raconter n’importe quoi sur les religions si on connait pas « tout ce qui touche l’islam c’est TRADITION et jamais une obligation non mais OH .la circoncision chez nous les musulmans est OBLIGATOIRE.c’est écris dans le CORAN
    Quant a l’explication on la cherche pas on la connait déja :la circoncision évite pas mal de maladies sexuelles,ainsi que les affections ..etc
    « je précise d’emblée que les commentaires de ce billet n’ont pas vocation à tourner au procès de l’islam » Alors a ce moment la il faut se renseigner un max avant de juger quoique ce soit ….

  34. @nadjet
    Eh bien justement si vous lisez le billet vous verrez qu’il ne parle pas de l’islam mais de circoncisions pratiquées de manière un peu olé olé. C’est ça la tradition?

  35. Obi-Wan Kenobi

    @ Batbou et nadjet :
    c’est dommage, car vous vous énervez sur une affirmation, sans doute fausse, qui n’était qu’une toute petite parenthèse dans un long billet qui devrait vous interroger. Etant citoyen français attaché à la loi de 1905, ça me chagrine que les représentants de la justice autorisent la pratique illégale de la médecine au nom d’une religion. Surtout quand cette pratique illégale de la médecine a failli entraîner la mort d’un bébé. Mais peut-être n’avez-vous pas d’avis sur cet aspect-là du billet…

  36. préférable pour les africains.

Un petit commentaire?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s